WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

Liste des figures

Figure 1- La Cigogne blanche (C. ciconia) dans son nid avec sa progéniture sur une toiture en

tuiles (El Madher, 23 avril 2007, Photo personnelle) 20
Figure 2- Répartition géographique de la Cigogne blanche (Ciconia ciconia ciconia) dans le

monde : aires de reproduction et d'hivernage et voies de migration 22
Figure 3- En haut : B. ibis en dehors de la saison de reproduction en association avec un bovin

(El Madher, 27 octobre 2007) ; en bas : B. ibis en période de reproduction

(Merouana, 22 juillet 2007) (Photos personnelles). 39
Figure 4- Répartition géographique mondiale du Héron garde-boeufs, Bubulcus ibis ibis

(BREDIN, 1983, modifiée). 41
Figure 5- Evolution de l'aire de nidification avec importance des colonies (A) et répartition

hivernale du Héron garde-boeufs en Algérie (B) (SI BACHIR, 2007). 47
Figure 6- Situation, limites et subdivisions administratives de la wilaya de Batna et situation

des zones d'étude d'El Madher et de Merouana (en grisé : les zones d'étude) 58

Figure 7- Répartition des terres de la wilaya de Batna 61

Figure 8- Diagrammes ombrothermiques de GAUSSEN de la région de Batna pendant les

périodes allant de 1913-1938 (A) et 1980-2006 (B). 67

Figure 9- Prototype du questionnaire utilisé dans l'enquête locale. 73

Figure 10- Dispositif appliqué dans l'échantillonnage des disponibilités alimentaires. 75

Figure 11- Cheminement des itinéraires-échantillons parcourus lors des recensements des

oiseaux dans leurs milieux de gagnages. 77 Figure 12- Différentes étapes suivies dans le traitement au laboratoire des pelotes étudiées. .81 Figure 13- Exemple des fragments de proies détectés dans les pelotes de rejection des deux

échassiers. 82
Figure 14- Cycle biologique de la Cigogne blanche dans la colonie d'El Madher en l'an 2007.

90
Figure 15- Cycle biologique du Héron garde-boeufs dans les deux colonies d'étude : (A)

Merouana et (B) El Madher, en l'an 2007 91
Figure 16- Variation de l'abondance relative totale des peuplements de proies potentielles :

(A) dans les milieux étudiés, (B) suivant les saisons climatiques et (C) suivant les

méthodes de piégeage 101
Figure 17- Disponibilité des proies invertébrées en période de nidification et hors nidification

des deux échassiers étudiés dans trois milieux d'alimentation différents. 104
Figure 18- Evolution des effectifs de la Cigogne blanche suivant les saisons phénologiques

sur deux itinéraires échantillons dans la région de Batna 107

Figure 19- Evolution des effectifs du Héron garde-boeufs suivant les saisons phénologiques sur deux itinéraires échantillons dans la région de Batna 108

Figure 20- Taux de fréquentation des milieux d'alimentation par la Cigogne blanche suivant les périodes phénologiques de l'espèce à El Madher (A) et à Merouana (B). 110

Figure 21- Taux de fréquentation des milieux d'alimentation par le Héron garde-boeufs suivant les périodes phénologiques de l'espèce à El Madher (A) et à Merouana (B). 111

Figure 22- Taux d'association du Héron garde-boeufs au bétail, aux machines agricoles et à la Cigogne blanche dans les deux zones d'étude El Madher (A) et Merouana (B). 113

Figure 23- Variation mensuelle de l'abondance relative des cinq ordres de proies les plus importants dans la composition du régime alimentaire de C. ciconia dans les deux zones d'étude et dans la région de Batna 125

Figure 24- Fréquence d'abondance relative des principaux ordres de proies composant le régime alimentaire de la Cigogne blanche pendant les périodes de reproduction et hors reproduction dans la région de Batna. 126

Figure 25- Variation mensuelle de l'abondance relative des cinq ordres de proies les plus importants composant le régime alimentaire de B. ibis dans les deux zones d'étude et dans la région de Batna 129

Figure 26- Fréquence d'abondance relative des principaux ordres de proies composant le régime alimentaire du Héron garde-boeufs pendant les périodes de reproduction et hors reproduction dans la région de Batna. 131

Figure 27- Indice d'électivité d'IVLEV (E) des principales catégories de proies consommées par C. ciconia (A) et B. ibis (B) dans trois milieux de gagnages différents dans la région de Batna 134

Figure 28- La Photo (A) illustre une Cigogne blanche qui prend du fumier dans son bec pour le ramener au nid (El Madher, 03 avril 2007) ; les photos (B) et (C) illustrent la manière dont la cigogne couvre ses oeufs par des matières en plastique (El Madher, 23 avril 2007) (Photos personnelles). 138

Figure 29- Taux globaux de la fréquentation des milieux de gagnage par la Cigogne blanche (A) et le Héron garde-boeufs (B). 147

Figure 30- Variation des taux globaux de la fréquentation des milieux de gagnage selon les périodes phénologiques chez la Cigogne blanche (A) et le Héron garde-boeufs (B). 149

Figure 31- Photos illustrant une association active du Héron garde-boeufs à un bovin (A) (Merouana, 23 janvier 2007), à des ovins (B) (El Madher, 26 septembre 2007) et à

une machine agricole (C) (Merouana, 28 novembre 2006) dans la région de Batna
(Photos personnelles) 152

Figure 32- Fréquences d'abondance relative des principaux ordres de proies consommées par C. ciconia et B. ibis pendant les périodes de reproduction et hors reproduction dans la région de Batna. 162

Changements climatiques, désertification, intensification de l'agriculture dans certaines régions du monde et déforestation dans d'autres régions, spécialement en Amérique du Sud au gré de cette dernière (agriculture), ainsi que l'utilisation abusive de pesticides accompagnée, le braconnage et l'impact de la technologie moderne (lignes électriques et réseaux de la téléphonie mobile), sont autant les causes et les conséquences écologiques de l'exploitation intensive des ressources naturelles par l'Homme qui, en fin de compte, directement ou indirectement, touchent à sa propre vie.

Les animaux, en général, réagissent face à ces changements dans leurs habitats de deux manières : extinction ou propagation ?

Indicateurs de l'état de leurs habitats, les oiseaux en général, la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. 1758 et le Héron garde-boeufs Bubulcus ibis L. 1758, en particulier, ont répandu à ces problèmes écologiques de deux manières antagonistes.

Durant ce dernier siècle (XXème), ces deux espèces ont subi des changements fondamentaux dans l'état de leurs populations.

La Cigogne blanche, espèce paléarctique, dans une large partie de son aire de répartition a vu ses populations diminuer depuis les années 1930 ; ce déclin s'est accentué après les années 1950 (SCHULZ, 1999). Néanmoins, les résultats des deux derniers recensements internationaux organisés en 1994-1995 et 2004-2005 ont révélé un développement positif des populations de cigognes dans la majorité des sites de sa reproduction (SCHULZ, 1999 ; THOMSEN et HÖTKER, 2006).

Le Héron garde-boeufs, qui est à l'origine une espèce indo-africaine, est devenu aujourd'hui une espèce cosmopolite. Depuis le début du XXème siècle, B. ibis est une espèce en pleine expansion mondiale tant par l'évolution de son aire de répartition ou par l'augmentation locale de ses effectifs (SIEGFRIED, 1978 ; BREDIN, 1983).

C'est dans ce contexte que nous avons choisi ces deux espèces comme modèles biologiques en vue d'étudier leurs niches écologiques, particulièrement leurs niches trophiques, dans une région où C. ciconia est une espèce commune (HEIM DE BALSAC et MAYAUD, 1962 ; ETCHECOPAR et HÜE, 1964) et B. ibis est une espèce à installation récente, à partir des années 1995 (DJADDOU et BADA, 2006 ; FERRAH, 2007).

La Cigogne blanche et le Héron garde-boeufs sont parmi les espèces d'oiseaux les plus étudiés dans le monde. Les différentes études menées portent sur leur biologie de reproduction, leur comportement (éthologie), la dynamique des populations (migration,

expansion ou extinction), l'écologie trophique et les problèmes sanitaires. Parmi ces études nous en citons DALLINGA et SCHOENMAKERS (1984-1989) ; CARRASCAL et al. (1993) ; SCHULZ (1995-1999) ; BALMORI (2004-2005) ; THOMSEN et HÖTKER (2006) ; LEMOINE et al. (2007) pour la Cigogne blanche et SKEAD (1956-1963) ; SIEGFRIED (1965-1972-1978) ; HAFNER (1977-1980) ; BREDIN (1984) ; FRANCHIMONT (1985- 1986a, b et c) ; KUSHLAN et HANCOCK (2005) ; BOSTAN et al. (2007) pour le Héron garde-boeufs.

En Algérie, les études concernant la Cigogne blanche ont principalement porté sur les recensements des colonies et des études sur la niche trophique (BOUET, 1936-1956 ; JESPERSEN, 1949 ; MOALI-GRINE, 1994 ; BOUKHEMZA et al., 1995 ; FELLAG, 1995 ; BOUKHEMZA, 2000 ; ZENNOUCHE, 2002 ; MOALI-GRINE, 2005 ; FELLAG, 2006 ; SBIKI ; 2008).

Quant au héron garde-boeufs, son expansion en Algérie a suscité l'intérêt de plusieurs travaux, ayant pour but de mettre en évidence les causes et les conséquences de cette expansion. Ces travaux se sont penchés sur l'étude du régime alimentaire, de la biologie de reproduction et l'estimation des populations (DOUMANDJI et al., 1992-1993 ; FELLAG, 1995 ; BOUKHEMZA, 2000 ; SALMI, 2001 ; SETBEL, 2003 ; SI BACHIR, 2007 ; CHALABI-BELHADJ, 2008 ; SBIKI, 2008 ; SAMRAOUI-CHENAFI, 2009).

Dans la région de Batna une seule étude a été faite sur la bio-écologie de la Cigogne blanche par DJADDOU et BADA (2006), et une seule étude a été faite sur la bio-écologie du Héron garde-boeufs par FERRAH (2007).

Le statut écologique pour les deux espèces, partageant plusieurs éléments de leurs niches écologiques et connaissant des évolutions différentes, reste peu connu dans la région de Batna et justifie les objectifs de ce travail.

Ainsi, l'étude de la niche écologique de ces deux modèles biologiques est abordée par l'étude de trois paramètres concernant la niche trophique : l'analyse de la composition et de la structure du régime alimentaire, l'évaluation des disponibilités alimentaires dans les milieux de gagnage et la mise en évidence des milieux d'alimentation et des modalités de leurs exploitations. Ces différents paramètres ne pourrant être élucidés sans le suivi du cycle biologique des deux échassiers ; nous avons opté à prospecter l'historique des deux espèces dans la région de Batna tout en essayant d'élucider la chronologie des différentes phases phénologiques et d'estimer la variation des effectifs de leurs populations. Aussi, et afin d'obtenir une idée sur le rôle que joueraient les deux espèces dans leurs environnements respectifs, nous avons réalisé une enquête locale auprès des populations riveraines.

Après un premier chapitre consacré à une revue bibliographique sur les deux modèles biologiques étudiés, nous avons décrit dans le deuxième chapitre le cadre de l'étude par une présentation sommaire de la wilaya de Batna et des deux zones d'étude, El Madher et Merouana. Nous avons consacré le troisième chapitre à la présentation de la méthodologie de travail et du matériel utilisé tant sur le terrain qu'au laboratoire. Dans le quatrième chapitre nous avons étalé les résultats obtenus pour les discuter et les interpréter en les comparant avec d'autres travaux dans un cinquième chapitre. Dans ce dernier chapitre, nous avons également essayé d'aboutir à une synthèse concernant le statut écologique actuel et l'intérêt écologique des deux espèces dans la région de Batna tout en faisant ressortir des suggestions de conservation et de gestion.

précédent sommaire suivant