WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

Chapitre I : Recueil bibliographique sur les modèles biologiques étudiés (la
Cigogne blanche et le Héron garde-boeufs)

Partie I : Présentation générale des Ciconiidae et des Ardeidae

De la classe des Oiseaux (Aves), l'ordre des Ciconiiformes comprend les hérons, cigognes, ibis et spatules, celui des Phoenicoptériformes se compose uniquement des flamants. Avec les grues (Gruidés), les représentants de ces deux ordres sont couramment appelés grands échassiers en raison de la longueur de leurs pattes (LOWE, 1994).

1- Aperçu général sur les Ciconiidae

Ce sont de grands oiseaux aux pattes longues, au cou allongé et aux ailes longues et larges. La base palmée des pieds dénote des habitudes aquatiques. Ils se nourrissent cependant dans les terrains plus secs que la plupart des oiseaux du même ordre. Leur vol, extrêmement puissant, est saisissant : le cou et les pattes sont étendus à l'horizontale, ces derniers traînant légèrement. Il existe 17 espèces de cigognes, toutes sauf trois se retrouvent dans l'Ancien Monde. Les populations nordiques sont migratrices (BARRUEL, 1949 ; GEROUDET, 1978 ; WHITFIELD et WALKER, 1999 ; PETERSON et al., 2006).

Un des traits les plus marquants des Ciconiidés consiste en la réduction de l'appareil vocal par suite de l'absence d'une musculature spécialisée. Sur le sol, les Ciconiidés se déplacent en marchant lentement et dans l'espace ; ils volent assez lourdement mais sont surtout d'excellents planeurs (GRASSE, 1977 ; DORST, 1971a).

Outre les Cigognes proprement dites, la famille des Ciconiidés renferme les marabouts, les tantales, les jabirus et les anastomes ou becs-ouverts ; les marabouts et les tantales étant étroitement apparentés aux hérons et aux ibis (GEROUDET, 1978 ; LOWE, 1994 ; WALTERS et al., 1998).

2- Aperçu général sur les Ardeidae

Ce sont des oiseaux de moyenne à grande taille, au corps élancé, au cou et aux pattes longs, aux grandes et larges ailes. Chez la plupart, les deux sexes sont identiques. Tous ont la poitrine et le croupion couverts d'un duvet poudreux, qui ne mue jamais, qui se désagrège à son extrémité et dont la croissance est continue. La poudre grasse qu'il fournit permet de lisser leur plumage en le débarrassant des viscosités dues à leur régime (poissons et batraciens) particulièrement chargé en mucus (DORST, 1971a ; HEINZEL et al., 1985-2005).

Comparés aux autres familles, les Ardéidés ont un caractère commun à tous leurs représentants : la tête et le cou sont entièrement emplumés, et ce dernier se distingue par sa

longueur exceptionnelle ; généralement, l'oiseau le tient replié en forme de "S", même en vol, et il ne le détend qu'au moment du départ ou de l'atterrissage. Au vol, les pattes sont tenues en arrière dépassant fortement la queue (BARRUEL, 1949 ; DORST, 1971a).

Les Ardéidés ont une voix rauque et leurs émissions vocales n'ont rien d'attrayant, d'ailleurs sauf à l'époque de la reproduction, ils font souvent preuve de mutisme (DORST, 1971a).

Ils chassent en eaux de profondeur variable, debout, immobiles ou pataugeant et ils attrapent leur proie, sans l'embrocher, avec leur bec puissant en forme de poignard. Ils nichent généralement en colonies. A la saison des nids, de nombreux oiseaux changent de couleur et acquièrent de longues plumes sur la tête ou le dos (DORST, 1971a ; LOWE, 1994 ; WHITFIELD et WALKER, 1999 ; PETERSON et al., 2006).

Selon GRASSE (1950), DORST (1971a), LOWE (1994) et WHITFIELD et WALKER (1999), la famille des Ardéidés, la plus importante de l'ordre, comprend 63 à 65 espèces bien connus et qui sont : les Hérons proprement dits (Ardea), les Aigrettes (Egretta et genres voisins), les Hérons nains ou Blongios (Ixobrhynchus = Ardetta, et genres voisins) et les Butors (Botaurus et genres voisins).

précédent sommaire suivant