WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

3- Importance des oiseaux insectivores et intérêt des modèles biologiques étudiés

D'après DORST (1971b), quand les populations d'insectes se trouvent à un niveau moyen, les oiseaux en prélèvent une partie importante et peuvent de ce fait prévenir une pullulation. Les mésanges charbonnières apportent de 35 à 50 insectes par heure à leurs jeunes au nid. Pour l'élevage d'une nichée, environ 10.000 insectes sont nécessaires (DORST, 1971b).

Selon CHANTELAT et MENATORY (1978) in SALMI (2001), le coucou consomme d'importantes quantités de chenilles processionnaires du pin et bien d'autres chenilles velues ainsi que celles des piérides et des zeuzères.

La Cigogne blanche (C. ciconia) et le Héron garde-boeufs (B. ibis) sont des oiseaux insectivores et ils présentent de ce fait un double intérêt agronomique et écologique, notamment par leur préférence alimentaire aux Orthoptères (SIEGFRIED, 1971a ; HAFNER, 1977 ; BENTAMER, 1998 ; BOUKHEMZA et al., 2000-2004 ; SI BACHIR, 2007).

A cet effet, il est clair de parler d'une utilité effective de la Cigogne blanche à l'agriculture, suite à la capture des insectes (SCHIERER, 1962), ainsi que de certains mammifères tels que les muridés dont les dégâts sont connus (FELLAG, 1995), cependant on

lui reproche de nuire à ce même domaine économique en consommant des vers de terres (BLOESCH, 1989 in AMARA, 2001).

DOUMANDJI et al. (1992), citent des espèces parmi les plus redoutables pour l'agriculture consommées par le Héron garde-boeufs notamment Pseudoapterogyna numidicus (Scarabaeidae) dans la région de Chlef. Dans cette même région, le Héron garde-boeufs consomme encore des espèces d'intérêt agricole tels que Calliptamus barbarus et C. wattenwylianus (orthoptères) et parmi les coléoptères des espèces de deux familles les Carabidae et les Scarabaeidae. Si les carabidés constituent un ensemble d'insectes utiles, bien au contraire les Scarabéidés sont formés par un fort effectif de Geotrogus deserticola espèce à larves rhizophages vis-à-vis des céréales (DOUMANDJI et al., 1993).

précédent sommaire suivant