WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

5- Evolution des populations du Héron garde-boeufs

5.1- Causes de l'expansion du Héron garde-boeufs

Plusieurs auteurs (SKEAD, 1956 ; SIEGFRIED, 1965 ; HAFNER, 1977-1980 ; HAFNER et MOSER, 1980 ; BREDIN, 1984 ; HANCOCK et KUSHLAN, 1989), s'accordent à dire que l'expansion géographique mondiale du Héron garde-boeufs est favorisée non seulement par des facteurs propres à l'espèce mais aussi par des facteurs liés aux modifications des conditions du milieu. Ils citent :

5.1.1- Facteurs liés à l'espèce elle-même

- Une période d'immaturité courte : le garde-boeufs est capable de se reproduire dès la première année (SIEGFRIED, 1971a et b).

- La taille moyenne des pontes est importante. Dans la majorité des régions entre 3 et 4 oeufs par nid et éventuellement plus d'une nichée par an (HAFNER, 1970-1977).

- La dispersion des jeunes, lorsqu'ils sont rejetés par un groupe par les adultes à la suite d'un surpeuplement (BLAKER, 1971 ; SIEGFRIED, 1971b).

- Le développement d'un comportement migratoire, sur de longues distances afin d'éviter les effets néfastes d'un hiver rigoureux (HOPKINS, 1972 ; BOCK et LEPHTIEN, 1976).

-La migration et l'erratisme chez le Héron garde-boeufs et d'autres membres de la famille des Ardeidae pourraient être sous un contrôle génétique et programmés pour fournir des mécanismes pour la dispersion des espèces et pour le contrôle des populations (BROWDER, 1973).

5.1.2- Facteurs du milieu

D'après BLAKER (1971), SIEGFRIED (1971b), SALLEE (1982), ARENDT (1988), PAREJO et SANCHEZ-GUZMAN (1999), l'intensification de l'agriculture, y compris l'augmentation des surfaces irriguées, l'intensification de l'élevage et l'anthropisation des milieux naturels par la déforestation, seraient des causes responsables de

l'extension démographique et géographique du héron garde-boeufs. Selon SIEGFRIED (1978), la diversification du régime alimentaire de B. ibis et sa plasticité alimentaire lui ont valu le nom d'espèce «généraliste opportuniste».

précédent sommaire suivant