WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

4- Flore et formations végétales caractéristiques

A l'image de la diversité de ses écosystèmes et sous climats, la région de Batna abrite une flore riche est diversifiée. Le parc national de Belezma, aire protégée représentative de la région et qui couvre une superficie de 26.250 ha, renferme un total de 510 espèces végétales, ce qui représente 14 % du potentiel national (ANONYME, 2007a).

Les formations végétales sont composées essentiellement de forêts et de maquis.

Les forêts de la région de Batna couvrent une superficie d'environ 290.038 ha, soit 24 % de la superficie totale. Une partie très importante de la superficie forestière est localisée au

niveau des massifs de Bellezma, Beni Fedhala, Z'gag, Bouarif, Beni Emloul et Aurès (ANONYME, 2005).

Le patrimoine forestier est constitué de formations végétales issues essentiellement des peuplements naturels à base de Pin d'Alep (Pinus halepensis), Chêne vert (Quercus ilex), Genévrier oxycèdre (Juniperus oxycedrus), Genévrier de Phénicie (Juniperus phoenicea), Frêne dimorphe (Fraxinus dimorphe), Genévrier Thurifère (Juniperus thurifera) et Cèdre (Cedrus atlantica) (ANONYME, 2005).

Les maquis sont d'origine naturelle et sont surtout à base de Chêne vert qui représente près de 80 %. Ils se localisent au niveau de l'ensemble des massifs forestiers de la région, à l'état pur ou mélangé avec d'autres espèces comme le Pin d'Alep et le Cèdre où ils forment un sous étage de ces essences (ANONYME, 2005).

Le couvert végétal forestier de la région de Batna se trouve à différents niveaux de dégradation ce qui est le fait d'une forte pression humaine exercée durant plusieurs décennies. Actuellement, cette situation a atteint un stade avancé de dégradation et en certains terrains, l'équilibre écologique est totalement rompu et le couvert végétal forestier a cédé la place à l'installation d'espèces steppiques telles l'Armoise, Artemisia vulgaris et l'Alfa, Stipa tenacissima, particulièrement en zones semi-arides localisées au sud et sud-ouest du territoire de la wilaya qui subissent l'influence désertique (ANONYME, 2005).

5- Faune

La région de Batna possède un milieu biologique assez riche et varié en composantes faunistiques. A titre d'exemple, le parc national de Belezma abrite 387 espèces animales dont 18 espèces de mammifères, 106 espèces d'oiseaux, 19 espèces de reptiles, 3 espèces d'amphibiens et 241 espèces d'invertébrés. Parmi ces espèces, on note la présence de 62 espèces protégées en Algérie (ANONYME, 2007a).

Il est à signaler que la région de Batna est limitrophe de la région Sud-Constantinoise, riche en zones humides, avec 5 sites classés Ramsar par leur importance. BECHIM et BACHA (2005), en se penchant sur l'avifaune de ces zones humides, ont recensé 63 espèces aviaires dont la Cigogne blanche et le Héron garde-boeufs.

précédent sommaire suivant