WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

7- Climat

Selon LACOSTE et SALANON (2001), le climat est l'une des composantes fondamentales d'un écosystème terrestre. A cet effet, il est particulièrement connu que l'influence de la nourriture, comme une ressource, et du climat, comme un agent, affectent la distribution, la migration et la reproduction des oiseaux (ELKINS, 2004 in DENAC, 2006).

Beaucoup d'études ont démontré ces dernières années des tendances temporelles à long terme dans les paramètres biologiques qui peuvent être expliqués seulement par le changement du climat. La phénologie des oiseaux a reçu la grande attention, comme ils sont populaires et facilement observables dans la nature (CRICK, 2004 ; GORDO et SANZ, 2006).

L'effet des changements climatiques sur les oiseaux a fait l'objet de plusieurs études récentes CARRASCAL et al. (1993), WATKINSON et al. (2004) et ROBINSON et al. (2007) en Bretagne, NILSSON et al. (2006) en Suède, JIGUET et al. (2007) en France et LEMOINE et al. (2007) en Europe centrale.

SAINO et AMBROSINI (2007), dans leur étude sur la connectivité climatique entre l'Afrique et l'Europe et son effet sur la migration des oiseaux, ont constaté que, à cause du réchauffement climatique, la plupart des oiseaux migrateurs européens hivernant au Sahel (Afrique), ont anticipé leurs dates d'arrivées aux aires de reproduction pendant ces dernières décennies. Toutefois, cette étude a révélé que les oiseaux migrateurs sont capables de prédire

les conditions météorologiques au début de la saison de la reproduction et ajuster, de ce fait, leurs dates de migration et optimiser les dates d'arrivées.

A partir de la littérature publiée depuis 1960 sur les premières dates d'arrivées et dernières dates de départs des oiseaux migrateurs de l'Australie, BEAUMONT et al. (2006), assurent que les oiseaux de l'hémisphère sud ont répondu aux changements climatiques de la même manière qu'à l'hémisphère nord.

7.1- Caractéristiques climatiques de la région d'étude

Dans la présente analyse, nous avons pris en considération les observations homogènes sur une période de 25 ans allant de 1913 à 1937 selon les données de SELTZER (1946) comparées aux données climatiques récentes recueillies au niveau de la station météorologique d'Ain Skhouna sur une période de 27 ans, allant de 1980 jusqu'à 2006.

7.1.1- Températures

D'après BARBAULT (2000), la température a une action majeure sur le fonctionnement et la multiplication des êtres vivants et comme elle varie selon un schéma géographique net, les espèces animales et végétales se distribuent selon des aires de répartition souvent définissables à partir des isothermes.

Les données thermométriques caractérisant la région de Batna durant les périodes 1913-1937 et 1980-2006 sont reportées dans le Tableau V.

Tableau V- Données thermométriques moyennes en (°C) de la région de Batna calculées sur les périodes 1913-1937 et 1980-2006 (M : moyenne mensuelle des températures maximales absolues quotidiennes ; m : moyenne mensuelle des températures minimales absolues quotidiennes ; (m + M) /2 : moyenne mensuelle).

Année

1913-1937

1980-2006

Mois

m

M

(m+M)/2

m

M

(m+M)/2

Janvier

0,3

9,5

4,9

0,13

10,6

5,36

Février

0,6

11,5

6,05

0,56

12,4

6,48

Mars

2,7

14,3

8,5

2,87

15,47

9,17

Avril

5

18,9

11,95

5,39

18,59

11,98

Mai

8,3

23,6

15,95

9,66

24,07

16,86

Juin

13

28,9

20,95

14,1

29,96

22,03

Juillet

16,1

33,3

24.7

16,57

33,44

25

Août

15,7

32,3

24

16,79

32,89

24,84

Septembre

13

27,7

20,35

13,74

27,7

20,72

Octobre

8,5

21,2

14,85

9,52

22,18

15,85

Novembre

4,2

15

9,6

4,81

15,71

10,26

Décembre

1,1

10,7

5,9

1,57

11,4

6,49

(SELTZER, 1946 ; Station météorologique d'Ain Skhouna)

En analysant les données récentes, de la période 1980-2006, nous constatons que janvier est le mois le plus froid avec une température moyenne de 5,36 °C et juillet est le mois le plus chaud avec une moyenne de 25 °C.

Les moyennes maximales dépassent 30 °C pour les mois de juillet et août. Les valeurs thermiques maximales comprises entre 20 °C et 30 °C sont enregistrées de mai à octobre. Les amplitudes thermiques variant entre 5 °C et 10 °C sont enregistrées entre les mois de novembre et mars, puis elles augmentent entre les mois d'avril et octobre pour atteindre 17 °C au mois de juillet.

En comparant entre les deux périodes (1913-1937 et 1980-2006), il ressort immédiatement que la température a augmenté de 0,46 °C pour janvier, le mois le plus froid et de 0,3 °C pour juillet, le mois le plus chaud dans une période de près de 7 décennies. Ceci montre une véritable tendance à une augmentation des températures de la région.

précédent sommaire suivant