WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

5- Méthodes de traitement des données

Il est d'une importance capitale de préciser le sens à accorder à certains paramètres que nous prendrons en considération lors de l'exploitation de nos données. Ces paramètres généralement utilisés par d'autres auteurs, permettront de comparer nos résultats à ceux obtenus dans d'autres régions du monde et à mieux comprendre les variations éventuelles de certaines mesures dans l'espace et dans le temps.

5.1- Traitement des données par l'application d'indices écologiques

5.1.1- Structure de la composition du régime alimentaire

> Fréquence en nombre

La fréquence centésimale en nombre représente l'abondance relative et correspond au pourcentage du nombre d'individus d'une espèce (ni) par rapport au total des individus recensés (N). Elle peut être calculée pour un prélèvement ou pour l'ensemble des prélèvements d'une biocénose (DAJOZ, 1985).

 

Fc i

n

=

×100

> Fréquence d'occurrence

N

 

La fréquence d'occurrence (C), appelée aussi fréquence d'apparition ou indice de constance est le pourcentage du rapport du nombre de relevés contenant l'espèce i (ri) au total de relevés réalisés (R) (DAJOZ, 1985).

La constance est calculée selon la formule suivante :

C r i × 100

=

i R

Ce paramètre nous a servi pour calculer la fréquence d'apparition des divers types de proies disponibles dans les gagnages et dans la composition de l'alimentation des deux échassiers. Celle-ci correspond au pourcentage du nombre de pelotes ou de capture contenant le taxa i (ri) par rapport au nombre total de pelotes ou de captures (R).

BIGOT et BODOT (1973), distinguent des groupes d'espèces en fonction de leur fréquence d'occurrence :

- les espèces constantes sont présentes dans 50 % ou plus des relevés effectués ; - les espèces accessoires sont présentes dans 25 à 49 % des prélèvements ;

- les espèces accidentelles sont celles dont la fréquence est inférieure à 25 % et supérieure ou égale 10 % ;

- les espèces très accidentelles qualifiées de sporadiques ont une fréquence inférieure à 10 %. > Analyse de similitude ou indice de SORENSON

Afin de pouvoir statuer sur la similitude ou la différence existante dans la composition du peuplement des invertébrés dans l'espace d'une part et dans le temps d'autre part, nous

avons calculé l'indice de SORENSON ou le coefficient de similitude de SORENSON (Qs) (MAGURRAN, 1988) :

a b

+

Qs =

2

C×

100

a : Nombre d'espèces proies mentionnées dans le premier échantillon ;

b : Nombre d'espèces proies décrites dans le deuxième échantillon ;

C : Nombre d'espèces proies recensées simultanément dans les deux échantillons. 5.1.2- Diversité et équirépartition des peuplements de proies consommées > Richesse spécifique totale (S)

C'est le nombre total d'espèces qui composent un peuplement considéré dans un écosystème donné (RAMADE, 1984). Dans notre cas, la richesse totale représente le nombre total d'espèces recensées lors de l'analyse d'un échantillon de pelotes ou de proies capturées dans les milieux de gagnage.

> Richesse moyenne (Sm)

La richesse spécifique moyenne (Sm) est utile dans l'étude de la structure des peuplements. Elle est calculée par le nombre moyen d'espèces présentes dans un échantillon (RAMADE, 1984).

nombre total d espèces

Sm

'

recensées lors de chaque relevé

nombre de relevés réalisés

> Indice de diversité de SHANNON

L'indice de SHANNON (H') est capable de traduire la diversité des peuplements (BLONDEL, 1979 ; MAGURRAN, 1988). Il est calculé par la formule suivante :

H' = -? Pi log2 Pi

Où : Pi représente le nombre d'individus de l'espèce i par rapport au nombre total d'individus recensés (N) :

p i

n

i =

N > Indice d'équirépartition ou équitabilité

L'équitabilité correspond au rapport de la diversité observée (H') à la diversité maximale (H'max), (RAMADE, 1984 ; MAGURRAN, 1988).

E=

H

'

 
 

H'max

Avec H' : est l'indice de diversité de Shannon

H'max = log2 S (S : la richesse totale).

précédent sommaire suivant