WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

4.3.2- Variation spatio-temporelle du régime alimentaire de la Cigogne blanche > Variation spatiale

Les fréquences d'abondance et d'occurrence des différents ordres de proies consommées par C. ciconia dans chacune des zones d'étude et dans la région de Batna en général, sont consignées dans le Tableau XXI.

Tableau XXI- Fréquences d'abondance et d'occurrence des différents ordres de proies consommées par la Cigogne blanche dans chacune des zones d'étude et dans la région de Batna.

Ordre

El Madher

Merouana

Région de Batna

Ab.
(%)

Occu.
(%)

Ech.

Ab.
(%)

Occu.
(%)

Ech.

Ab.
(%)

Occu.
(%)

Ech.

Stylommatophora

0,13

17,24

A

0,15

28,95

Ac

0,14

21,88

A

Aranea

0,51

8,62

Tac

-

-

-

0,28

5,21

Tac

Scorpionida

0,35

22,41

A

0,07

13,16

A

0,22

18,75

A

Dermaptera

11,67

93,1

C

1,31

50

C

6,95

76,04

C

Mantoptera

0,24

15,52

A

0,03

2,63

Tac

0,14

10,42

Tac

Orthoptera

30,09

79,31

C

75,4

81,58

C

50,75

80,21

C

Heteroptera

0,1

13,79

A

0,01

2,63

Tac

0,06

9,38

Tac

Coleoptera

56,21

100

C

22,5

100

C

40,84

100

C

Hymenoptera

0,46

31,03

Ac

0,52

34,21

Ac

0,49

32,29

Ac

Squamata

0,17

25,86

Ac

-

-

-

0,09

15,63

A

Rodentia

0,07

10,34

Tac

-

-

-

0,04

6,25

Tac

(-) : Absence ; Ab. : Abondance ; Occu. : Occurrence ; Ech. : Echelle de constance ; C : Constant ; Ac : Accessoire ; A : Accidentel ; Tac : Très accidentel.

Les coléoptères, les orthoptères et les dermaptères sont les ordres les plus abondants et les plus constants dans les deux zones d'étude (Tab. XXI).

A El Madher, l'ordre des coléoptères enregistre une abondance plus élevée avec 56,21 % de l'effectif total des différents ordres, et est signalé avec une occurrence de 100 %, c'est-àdire qu'il est présent dans toutes les pelotes de rejection triturées. L'ordre des orthoptères vient en second lieu avec 30,09 % d'abondance en nombre et 79,31 % d'occurrence, suivi par l'ordre des dermaptères avec 11,67 % d'abondance et 93,1 % de fréquence d'occurrence (Tab. XXI).

Par ailleurs, dans la zone de Merouana, c'est l'ordre des orthoptères qui est noté avec la plus grande abondance (75,4 %) et une occurrence de 81,58 %, suivi par l'ordre des

coléoptères avec une abondance de 22,5 % et une occurrence de 100 % et l'ordre des dermaptères qui est présent dans 50 % des pelotes avec une abondance relative totale de 1,31 % (Tab. XXI).

En général, dans la région de Batna les pelotes de C. ciconia contiennent en moyenne 50,75 % d'orthoptères avec une occurrence dépassant 80 %, et 40,84 % de coléoptères avec une apparition absolue, et 6,95 % de dermaptères avec une occurrence de 76,04 %. L'ordre des hyménoptères est accessoire dans les deux zones d'étude avec une abondance moyenne de 0,49 % et une occurrence moyenne de 32,29 % (Tab. XXI).

> Variation temporelle

L'étude de la variation spatiale des différents ordres consommés par la Cigogne blanche nous a permis de mettre en évidence cinq ordres importants dans son régime alimentaire. A cet effet, nous avons étudié la variation de ces ordres en fonction des six mois de séjour da la cigogne dans la région d'étude comme illustré dans la Figure 23.

Dans la zone d'El Madher, l'ordre des coléoptères est le plus dominant lors des quatre premiers mois, notamment aux mois de mars (77,42 %), avril (75,91 %) et mai (63,48 %). Aux mois de juin et de juillet, ce sont les orthoptères qui dominent largement avec un taux dépassant 52 % (Fig. 23).

Les dermaptères, présents dans les pelotes de la Cigogne durant les six mois d'observation, sont consommés avec des taux fluctuant entre 5,03 % au mois de juin et 19,64 % au mois de mars. Les hyménoptères enregistrent leurs taux les plus élevés aux mois de février (0,62 %) et de juin (0,89 %), alors que les reptiles sont surtout présents au mois de mars avec un taux de 0,44 % (Fig 23).

Cependant, à Merouana, c'est l'ordre des orthoptères qui domine durant toute la période de séjour de la Cigogne avec des taux fluctuant entre 51,16 % au mois de juin et 94,93 % au mois de février. En fait, les coléoptères enregistrent des taux plus élevés aux mois d'avril (39,75 %) et de juin (40,45 %). Nous notons aussi l'importance des hyménoptères dans la zone de Merouana où ils sont surtout présents au cours des mois d'avril (0,89 %), de mai (1,91 %) et de juin (1,75 %). Les dermaptères enregistrent un taux plus élevé au mois de juin (6,37 %) alors que les reptiles sont totalement absents (Fig. 23).

Globalement, dans la région de Batna les taux des coléoptères et des orthoptères consommés varient d'une façon inverse. En effet, le taux des coléoptères augmente à partir du mois de février (30,89 %) pour atteindre un maximum au mois d'avril (65,71 %) puis redescend jusqu'au mois de juillet (25,66 %). Par contre, les orthoptères marquent le taux

El Madher

100% 80% 60% 40% 20% 0%

 

Février Mars Avril Mai Juin Juillet

Merouana

100% 80% 60% 40% 20% 0%

 

Février Mars Avril Mai Juin Juillet

Région de Batna

100% 80% 60% 40% 20% 0%

 
 
 
 
 
 

Février Mars Avril Mai Juin Juillet

 

Vertébrés Autres invertébrés Hymenoptera

Coleoptera Orthoptera Dermaptera

Figure 23- Variation mensuelle de l'abondance relative des cinq ordres de proies les plus
importants dans la composition du régime alimentaire de C. ciconia dans les deux zones
d'étude et dans la région de Batna.

le plus élevé aux mois de février (60,77 %) et de juillet (70,04 %) et des taux moyens aux mois de mars (39, 94 %), de mai (30,97 %) et de juin (52,42 %). Le taux le plus faible est noté au mois d'avril avec 22,32 % (Fig. 23).

Les dermaptères qui sont présents dans le régime alimentaire de la Cigogne tout au long de la période d'étude, sont notés avec des taux fluctuants entre 3,84 % au mois de juillet et 12,39 % au mois de mai. Les hyménoptères et les reptiles sont surtout consommés respectivement aux mois de juin (1,14 %) et d'avril (0,30 %) (Fig. 23).

> Variation en fonction des périodes de reproduction et hors reproduction

Afin de mieux comprendre l'importance des principaux ordres de proies consommées par la Cigogne blanche, nous avons calculé leurs taux en fonction des périodes de reproduction et hors reproduction (Fig. 24).

Ciconia ciconia

En (%)

 
 
 

70 60 50 40 30 20 10 0

 

Hors reproduction Reproduction

Rodentia

Figure 24- Fréquence d'abondance relative des principaux ordres de proies composant
le régime alimentaire de la Cigogne blanche pendant les périodes de reproduction et
hors reproduction dans la région de Batna.

Pendant la période de reproduction, C. ciconia consomme un taux plus élevé de coléoptères avec 51,35 % suivis par les orthoptères avec 38,02 % et les dermaptères avec 8,54 %. Les hyménoptères, reptiles et mammifères sont consommés avec de très faibles taux avec respectivement 0,64 %, 0,13 % et 0,06 % (Fig. 24).

A l'opposé, en période hors reproductrice, la cigogne consomme un taux plus élevé d'orthoptères avec 67,14 % suivi par les coléoptères (27,29 %) et les dermaptères (4,89 %) (Fig. 24).

précédent sommaire suivant