WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

5.2- En Algérie

En Algérie, des recensements nationaux ont donné 6.400 à 6.500 couples nicheurs en 1935 (BOUET, 1936) et 8.844 en 1955 (BOUET, 1956). Mais cet effectif a beaucoup décliné de 1955 à 1993. Ainsi, pour MOALI et MOALI-GRINE (1995) et MOALI-GRINE et al. (1995), l'effectif nicheur de l'essentiel de l'aire de distribution de la Cigogne blanche en Algérie s'élève à 1.195 couples en 1992-1993, soit un déclin de l'ordre de 86,49 % par rapport au recensement de 1955. A cet effet, l'espèce reste encore relativement abondante mais le déclin est évident par rapport aux recensements de 1935 et de 1955 (ISENMANN et MOALI, 2000).

Selon MULLIÉ et al. (1995), le déclin continu des couples nicheurs d'Algérie et de Tunisie se reflète par le nombre faible d'hivernant au Tchad. A cet effet, un autre recensement de Cigognes réalisé par MOALI et al. (1998) in ZENNOUCHE (2002), effectué dans le cadre du recensement international, révèle une tendance positive de la population nicheuse algérienne.

D'après MOALI-GRINE (2005), les récents dénombrements (1998 et 2001) ont tous les deux confirmé la tendance à l'augmentation de la population qui est passé de 1.195 couples en 1993 à près de 6.000 couples en 2001, ce qui rejoint les synthèses du colloque organisé à Hambourg en 1996 concernant l'ensemble des populations de Cigognes blanches dans le monde.

Dans la région de Batna, un recensement minutieux fait récemment par DJADDOU et BADA (2006) donne 490 nids recensés dont 7 nids seulement sont non occupés. Ce recensement assez exhaustif dénote des lacunes au niveau des recensements réalisés par les services des conservations des forêts qui rapportent généralement des chiffres en deçà de la réalité.

précédent sommaire suivant