WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Estimation de la demande régionale d'eau résidentielle en présence d'une tarification progressive et non linéaire en Tunisie. Une approche par cointégration sur données de panel

( Télécharger le fichier original )
par Younes BEN ZAIED
Université Tunis El Manar - Mastére de recherche en économie mathématiques et économétrie 2009
  

précédent sommaire suivant

5.4.2 Les points de divergence par rapport à l'étude de Ayadi et al [2002]

Les résultats de l'étude de Ayadi et al [2002] sur la même base des données appliquant les méthodes des données de panel stationnaires ( MCO, GLS, IV, GMM...) se résument dans les trois principes suivants:

1. La demande d'eau résidentielle est élastique au changement de prix dans les deux blocs ( élasticité prix de -0.1 pour le bloc inf et -0.4 pour le bloc sup) et plus élastique dans le bloc supérieur.

2. La pluviométrie et l'extension réseau ont un effet négatif sur la consommation moyenne dans les deux blocs.

3. Les effets prix sur le taux de branchement sont positifs dans le bloc inférieur et négatifs trés significatifs dans le bloc supérieur; le mouvement des abonnés est plutôt du bloc supérieur vers le bloc inférieur.

Nous avons conduit une estimation sur la même base des données que celle qu'utilise Ayadi et al[2002], afin de comparer nos résultats. Les deux points de divergence sont au niveau du premier et du troisième principe cités plus haut. En effet, nous démontrons empiriquement que la demande d'eau résidentielle dans sa partie essentielle ( i.e la consommation du bloc inférieur) est un point obscur de faite que leur effet prix de long terme est indéterminé ( sa coefficient est non significative en estimant par DOLS). Sur une période de 17 ans, le consommateur moyen du bloc supérieur ne répond pas rapidement au changement de prix par un glissement vers le bloc inférieur. Cela s'éclaircit lorsque nous actualisons la base des données.

5.4.3 Résultats des estimations sur toute la période (1980- 2007)

Durant cette période, la Tunisie a connu un développement remarquable, certains parlent d'un miracle tunisien. Cet essort économique et social a donné lieu à un niveau de vie du ménage tunisien légerement confortable, et comme la consommation, y compris l'eau, est l'indicateur "d'une vie en rose" elle ne cesse d'augmenter sur toute la période. L'objectif principal de la SONEDE est d'inciter les ménages à conserver l'eau plutôt que de récupérere le coût de distribution. Nous présentons dans ce qui suit une évaluation, basée sur des estimations économétrique trouvant leur base théorique dans la littérature, de cette politique pratiquée par la SONEDE durant ce 28 ans.

Estimation de la consommation et du taux de branchement pour le bolc inférieur:

Tableau 9: Estimation de la consommation pour le bloc inférieur

dep.vari LCi

- lpmi lpl ln lri Q1 Q2 Q4

Fmols within estimator

CO 0.06 0.002 -0.006 -0.006 -0.26 -0.058 -0.201

(1.316) (-0.34) (-0.32) (-0.082) (-15.95) (-3.7) (-12.67)

CE 0.004 -0.01 -0.027 0.08 -0.19 -0.06 -0.16

(0.13) (-2.49) (-1.56) (2.33) (-17.38) (-5.3) (-14.14)

NE 0.1 -0.003 -0.09 0.072 -0.18 -0.039 -0.15

(2.09) (-0.68) (-2.81) (0.92) (-12.6) (-2.44) (-10.3)

NO 0.17 -0.003 -0.12 -0.05 -0.28 -0.058 -0.22

(2.7) (-0.29) (-1.91) (-0.51) (-13.88) (-3.11) (-10.69)

SUD -0.01 -0.008 0.068 -0.1 -0.22 -0.037 -0.18

(-0.33) (-1.24) (1.52) (-0.77) (-11.97) (-2.16) (-9.94)

GT 0.10 -0.01 -0.07 0.014 -0.11 -0.03 -0.07

(2.6) (-4.44) (-2.51) (0.31) (-7.07) (-2.43) (-4.62)

Fmols between estimator

0.07 -0.006 -0.04 0.002 -0.2 -0.04 -0.16

(3.48) (-3.58) (-3.1) (0.9) (-32.16) (-7.82) (-25.44)

DOLS between estimator

0.1 0.05 0.01 0.34 -0.14 -0.09 -0.12

(1.221) (2.85) (0.207) (2.45) (-2.13) (1.28) (1.687)

( ): la statistique de signiÞcativité

Nsecs = 6 , Tperiods = 112 , no. regressors = 7

CO, CE, NE, NO, SUD et GT; centre ouest, centre east, nord east, nord ouest, sud et grand tunis

Les résultats des estimations présentés dans le tableau ci-dessus montrent que la consommation d'eau essentielle ( cuisine, nettoyage, boisson...) du ménage a un effet de long terme non signiÞcative. Elle est inélastique au changement du revenu et du climat, alors qu'elle est légerement élastique à l'extension réseau. En effet, sur 28 ans le ménage du bloc inférieur n'a pas réagit au changement de tarif pratiqué par l'autorité comme le montre les effets de long terme estimés pour le bloc inférieur. Cela est structurel du fait que les frais variables des deux premières tranches sont incomparables avec ceux du tarif chargés par la SONEDE pour les abonnés des deux dernières tranches. Il est claire donc que l'objectif de l'autorité

responsable de secteur est d'inciter l'abonnés à bien gérer leur consommation supplémentaire. Mais compte tenu que la moyenne de consommation du bloc inférieur est de 18,16 m3, La SONEDE doit agir sur les consommateurs de ce bloc, soit en augmentant les prix des deux premières tranches soit en diminuant l'altitude de première tranche tarifaire. Une telle action va donner lieu à des habitudes de consommation économes au sein du bloc inférieur.

Les variables saisonnières ont des effets négatifs signiÞcatifs pour toutes les

régions.

Le tableau 10 regroupe le résultat de l'estimation du taux de branchement pour le bloc inférieur en fonction du prix, de la pluviométrie et de l'extension réseau. Le prix ne contribue pas au glissement des abonnés de bloc inférieur vers le bloc supérieur pour toutes les régions excépté le centre east. L'extension réseau agit négativement sur le taux de branchement, le même signe est retrouvé pour l'effet de long terme de la troisième trimestre, cela justiÞe le glissement de consommateur pendant l'été vers le bloc supérieur.

Tableau 10: Estimation du taux de branchement pour le bloc inférieur

dep.vari LTXi

- lpmi lpl ln Q1 Q3 Q4

Fmols within estimator

CO -0.03 0.07 0.023 0.08 -0.012 0.064

(-0.6) (5.75) (-0.78) (3.15) (-0.47) (2.54)

CE -0.12 0.04 -0.09 0.07 -0.03 0.05

(-1.62) (3.14) (-1.82) (1.96) (-1.05) (1.48)

NE 0.35 0.034 -0.46 0.10 -0.013 0.11

(4.92) (3.59) (-7.58) (4.018) (-0.52) (4.24)

NO 0.23 0.024 -0.304 0.068 -0.014 0.07

(2.49) (1.46) (-3.55) (2.37) (-0.506) (2.37)

SUD 0.39 0.02 -0.37 0.08 -0.014 0.01

(7.95) (3.08) (-11.9) (4.79) (-0.77) (5.33)

GT -0.23 -0.03 -0.14 0.10 -0.04 0.09

(-1.59) (-2.65) (-1.6) (1.86) (-0.78) (1.73)

Fmols between estimator

0.1 0.026 -0.23 0.086 -0.022 0.082

(4.71) (5.87) (-11.12) (7.42) (-1.68) (7.22)

( ): la statistique de signiÞcativité

Nsecs = 6 , Tperiods = 112 , no. regressors = 6

CO, CE, NE, NO, SUD et GT; centre ouest, centre east, nord east, nord ouest, sud et grand tunis

Estimation de la consommation et du taux de branchement pour le bolc supérieur :

Nous conduisons l'estimation de la consommation et du taux de branchement pour le bloc supérieur aÞn de dégager les effets de long terme des diffèrentes variables. Nous pensons que les résultats seront compatibles avec nos intuitions du fait que la consommation au sein de ce bloc comprend une partie de luxe qui sera trés sensible au changement de prix.

Tableau 11: Estimation de la consommation pour le bloc supérieur

dep.vari LCs

- lpms lpl ln lrs Q1 Q2 Q4

Fmols within estimator

CO -0.132 0.031 -0.05 -0.11 0.19 0.013 0.12

(-1.15) (1.62) (-1.03) (-0.38) (5.12) (0.35) (3.358)

CE -0.13 -0.028 -0.064 -0.207 0.15 0.048 0.165

(-2.003) (-2.55) (-1.43) (-1.48) (4.85) (1.52) (5.05)

NE -0.203 -0.013 -0.034 -0.3 0.19 0.027 0.132

(-2.26) (-1.28) (-0.523) (-0.97) (6.73) (1.003) (4.37)

NO 0.2 -0.13 -0.58 -0.033 0.32 0.08 0.31

(0.77) (-2.07) (-1.57) (-0.07) (3.8) (1.07) (3.36)

SUD 0.003 -0.03 -0.25 0.428 0.24 0.08 0.24

(0.03) (-2.26) (-3.6) (0.44) (6.37) (2.16) (6.23)

GT -0.13 0.026 -0.0007 -0.405 0.026 0.021 -0.007

(-1.46) (3.25) (-0.012) (-2.31) (0.72) (0.66) (-0.22)

Fmols between estimator

-0.06 -0.02 -0.16 -0.1 0.21 0.045 0.162

(-2.48) (-1.36) (-3.34) (-1.95) (11.24) (2.77) (9.04)

DOLS between estimateur

-0.22 -0.01 -0.23 1.25 0.16 0.02 0.14

(-3.34) (-0.41) (-4.066) (15.44) (2.36) (-0.37) (2.036)

( ): la statistique de signiÞcativité

Nsecs = 6 , Tperiods = 112 , no. regressors = 7

CO, CE, NE, NO, SUD et GT; centre ouest, centre east, nord east, nord ouest, sud et grand tunis

L'estimation de la relation de long terme entre la consommation et ses déterminants montre bien l'effet prix négatif. Les élasticités prix de long terme négatives pour toutes les régions nous informent sur la réaction de longue durée du

ménage tunisien vis à vis la politique tarifaire rigoureuse pratiquée par la SONEDE durant les derniers 28 ans. Une telle réaction consiste pour un consommateur moyen du bloc supérieur de pratiquer avec le temps des habitudes économes d'eau. La variabilité inter-régionale de ces élasticités est due à un niveau de vie disparate.

La pluviométrie affecte négativement la consommation moyenne. Aussi, les variables saisonnières et l'extension réseau ont des effets de long terme négatifs.

La discussion porte alors sur l'effet revenu négatif, qui parait un peu paradoxal. Mais lorsque nous rélions ces résultats avec la Þabilité des données sur les enquêtes consommations et leur capacité d'approximer le revenu, nous pouvons juger nos résultats acceptables.

L'estimateur "FMOLS between" s'inscrit dans le même voix d'intérpretation cité ci-dessus, sauf qu'il cache la variabilité inter-régionale des effets de long terme.

L'estimation par DOLS donne des effets montrant la forte élasticité de la demande pour les gros consommateurs au changement de prix.

Tableau 12: Estimation du taux de branchement pour le bloc supérieur

dep.vari LTXs

- lpms lpl ln Q1 Q3 Q4

Fmols within estimator

CO -0.41 0.17 0.08 -0.91 0.34 -0.75

(-3.014) (1.96) (0.79) (-10.53) (4.04) (-8.68)

CE -0.068 0.017 -0.37 -0.79 0.34 -0.65

(-0.73) (0.76) (-4.07) (-12.25) (5.28) (-10.06)

NE 0.031 -0.017 -0.65 -0.86 0.22 -0.76

(0.2) (-0.67) (-4.06) (-11.93) (2.73) (-10.21)

NO 0.08 -0.026 -0.85 -0.94 0.2 -0.78

(0.257) (-0.42) (-2.27) (-8.78) (1.92) (-6.99)

SUD -0.67 -0.05 0.337 -0.96 0.19 -0.875

(-4.27) (-1.84) (2.63) (-12.5) (2.69) (-11.26)

GT -0.24 0.001 -0.55 -0.62 0.17 -0.52

(-2.41) (0.11) (-6.37) (-11.91) (3.68) (-10.83)

Fmols between estimator

-0.21 0.002 -0.33 -0.84 0.24 -0.72

(-4.07) (-0.03) (-5.45) (-27.72) (8.27) (-23.7)

( ): la statistique de signiÞcativité

Nsecs = 6 , Tperiods = 112 , no. regressors = 6

CO, CE, NE, NO, SUD et GT; centre ouest, centre east, nord east, nord ouest, sud et grand tunis

Les effets de long terme présentés ci-dessus montrent la pertinance de la tarification progressive rigoureuse pour les consommateurs du bloc supérieur. Cela incite le ménage de ce bloc à conserver l'eau et de glisser ainsi vers le bloc inférieur. Par conséquant, le prix est le seul moyen capable de réduire le gaspillage des ressources provoqué par l'irresponsabilité du consommateur.

L'effet pluviométrie sur le taux de branchement est non significatif pour les deux types des estimateurs. L'extension réseau affecte négativement le taux de branchement dans le bloc supérieur. Le troisième trimestre a un effet positif et significatif, cela montre que le consommateur garde sa consommation élévée pendant l'été et la réduit pendant les autres sessions comme l'indique les effets négatifs des autres coefficients ( Q1 et Q4).

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.