WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  la caractérisation mécanique des critères de qualités du départ de la course vitesse sur 100 m

( Télécharger le fichier original )
par Khalil Ben Mansour
Université de Poitiers - Doctorat 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2-Choix de la méthode d'analyse

L'idéal d'une étude caractérisant la qualité de la course vitesse sur 100 m serait d'analyser la course dans son intégralité avec les deux systèmes (cinématographie et dynamométrie) qui s'avèrent complémentaires. Cependant, vu le coût que représenterait un tel dispositif expérimental, les auteurs sont contraints de limiter leurs investigations à l'analyse d'une seule phase13 voire d'une partie de phase14.

La phase de départ est généralement étudiée dans sa totalité. Cela est dû à sa courte durée qui ne dépasse pas la demi-seconde et à sa limitation spatiale.

Il ressort de toutes les études depuis celles de Henri en 1952 [Henr 52] jusqu'à celle de Mero en 2006 [Mero 06] qu'un bon départ est essentiel pour gagner une course de vitesse.

Les critères utilisés par ces auteurs pour caractériser la qualité du départ sont variés : temps de sortie des blocs, force horizontale, force maximale horizontale, vitesse d'éjection, composante horizontale de la vitesse d'éjection (tab.1). La cohérence de ces résultats nécessiterait une corrélation linéaire forte entre ces différentes grandeurs, ce qui n'est pas le cas comme nous le démontrerons dans la suite de ce document (§-IV.4). Il convient donc de redéfinir les critères qui caractérisent la qualité d'un départ.

13 Exemples de phases étudiées : départ, accélération, vitesse stabilisée... [Sand 91, Coh 98, Salo 04]

14 Exemples d'une partie de phase : réception, impulsion d'un appui lors de la course, oscillation de la jambe libre... [Hafe 85, Kraa 01, Natt 01]

Tableau 1 Critères utilisés et outils employés par différents auteurs
pour qualifier la phase du départ du 100 m course vitesse

Auteurs critères utilisés Outils employés

Dickinson 1934 Temps de sortie des blocs Un chronographe

Bender 1934 Temps de sortie des blocs Un chronographe

Henry 1952 Temps de sortie des blocs Un chronographe et deux dynamomètres uni

et forces horizontales axial au niveau de chaque pied

Vitesse horizontale moyenne à

Sigerseth 1962 Un chronographe et deux contacteurs

10 m et 50 m

Payne et al. 1971

Vitesse et accélération moyennes Dynamomètres (2 axes : normal et tangentiel

15

sur 20 m au cale pied ) et 3 cellules photoélectriques

Baumann 1976 Forces horizontales maximales Un dynamomètre trois axes au niveau de

chaque pied

Mero et al. 1983 Vitesse horizontale à 5 m et 10 m Cinématographie : deux caméras vidéo

Hafez 1985 Vitesse d'éjection horizontale Cinématographie : deux caméras vidéo

Mero 1988 Vitesse d'éjection horizontale Une plateforme de force et une caméra

vidéo

Lemaire 1990 Vitesse d'éjection horizontale Un dynamomètre uni axial sous chaque pied

Sanderson 1991 Forces verticales et horizontales

et vitesse à 20 m

Un dynamomètre (2 axes) au niveau de
chaque pied et un radar

 

Schot et al. 1992 Vitesse d'éjection horizontale Une plateforme de force

Guissard et al. Vitesse horizontale Un dynamomètre uni axial sous chaque pied

1992 et Temps de sortie des blocs et une caméra vidéo

Mero et al. 1992 Vitesse d'éjection horizontale /

Mendoza et al. 1993

Vitesse d'éjection et forces

Une plateforme de force

horizontales

 

Harland et al.

Vitesse d'éjection horizontale Dynamomètres uni axial sous chaque pied

1995 et 1997

Natta et al. 1997 et 1998

Temps de sortie des blocs

et forces horizontales exercées sur les blocs

Un dynamomètre uni axial sous chaque pied, une plateforme de force et un contacteur mains analogique

Coh et al. 1998 Vitesse d'éjection horizontale

et temps sur 20m

Dynamomètre uni axial sous chaque pied, deux caméras vidéo et 4 pairs de cellules photoélectriques

Févérial. 2000

Temps de sortie des blocs

et forces horizontales exercées sur les blocs

Un dynamomètre uni axial au niveau de chaque pied et 4 caméras vidéo

Cousins et al. 2004

Forces maximales : verticale et

Une plateforme de force sous chaque pied

horizontale

Salo 2004 Vitesse d'éjection horizontale et

vitesse à 25 m et 50 m

Une caméra vidéo et deux pairs de cellules
photoélectriques

 

Mero 2006 Vitesse d'éjection horizontale et Trois plateformes de forces et une caméra

force horizontale vidéo

Davila 2006 Vitesse d'éjection horizontale Deux plateformes de forces et une caméra

vidéo

15 Cale pied : plaque inclinable du bloc de départ sur laquelle repose directement le pied de l'athlète.

Deux grandeurs apparaissent évidentes : le temps de sortie des blocs et la vitesse d'éjection. La faible corrélation entre ces deux grandeurs démontrée dans le quatrième chapitre (§-IV.4) justifie leurs choix16

.

Il semble raisonnable de chercher une autre grandeur qui caractériserait la qualité de la fin de la phase de départ afin que la phase d'accélération, qui lui succède, bénéficie de la meilleure condition initiale possible. La direction de la vitesse d'éjection ou une grandeur posturale pourraient compléter la caractérisation du départ.

La direction de la vitesse d'éjection s'avère être une grandeur dont la précision de mesure est faible (§-IV.3). Les conditions expérimentales n'ont pas permis, à ce jour, d'identifier et de quantifier un paramètre postural. Cette lacune est contournée en prenant pour hypothèse que la phase d'accélération sera d'autant meilleure que ses conditions initiales le seront.

Les deux grandeurs, temps d'impulsion et vitesse d'éjection, sont accessibles à partir des deux outils (cinématographie et dynamométrie) qui sont utilisés dans cette étude.

Le tableau 1 montre que certaines études antérieures utilisent la composante horizontale de la vitesse d'éjection pour caractériser la qualité d'un départ de course. La bonne corrélation entre la vitesse d'éjection et sa composante horizontale (§-IV.4.2) montre que cette hypothèse, sans être parfaite, est acceptable.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.