WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  la caractérisation mécanique des critères de qualités du départ de la course vitesse sur 100 m

( Télécharger le fichier original )
par Khalil Ben Mansour
Université de Poitiers - Doctorat 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5-Conclusion

En identifiant les variables qui permettent d'influencer la qualité d'un départ, les études antérieures (§-II.tab.1) tentent de donner des indices pour orienter l'entraîneur dans ses prises de décision lors des séances d'entraînements. Différentes stratégies de départ sont étudiées afin d'identifier leur influence sur la performance. La qualité du départ de course vitesse est considérée principalement à partir de l'évaluation de la vitesse d'éjection. Pour ces auteurs, l'intensité antéropostérieure de cette grandeur est signe d'un bon départ. En adoptant ce constat, les études précédentes présentent des divergences quand à la définition de la position de départ la plus efficace. Cette divergence démontre sans doute la nécessité de redéfinir les critères de réussite du départ de course de vitesse. Ainsi, au cours du quatrième chapitre une analyse en composante principale est effectuée afin de tester la possibilité de définir une nouvelle variable synthétique permettant d'estimer la qualité d'un départ de sprint d'une manière plus globale (§-IV.4).

Il importe de souligner que les grandeurs qui caractérisent le départ ne sont pas toutes exprimées en temps (ex : module et direction de la vitesse d'éjection). Il est donc nécessaire de pouvoir « traduire » ces grandeurs en temps. Un modèle cinématique de la course est donc développé au cours du cinquième chapitre afin d'estimer, à une distance donnée du départ, la pénalité ou le gain en temps induit par ces grandeurs (§-V).

Il ressort des investigations antérieures (§-II.tab.1) que la variation de la posture initiale de départ possède une influence directe sur l'intensité des forces maximales exercées sur les blocs lors du départ. Cette analyse est de notre point de vue restrictive car elle ne prend pas en compte la durée pendant laquelle cette force est exercée, notée durée d'impulsion. En effet, la vitesse d'éjection dépend à la fois de la force et du temps. Une intensité de force moindre peut être compensée par une durée d'impulsion plus grande, au risque d'être pénalisé, pour autant, Mero et al. (1983) considèrent que la vitesse horizontale est un critère plus important que la durée de l'impulsion [Mero 83]. Aussi, pour une position de départ donnée l'accroissement de la vitesse d'éjection est dû en grande partie à l'augmentation de la durée de l'impulsion plutôt qu'à l'augmentation de l'intensité des forces résultantes puisque les caractéristiques mécaniques articulaires et les propriétés physiologiques musculaires humaines limitent le développement d'efforts articulaires internes [Jaco 92]. Ces variables articulaires sont quantifiées en 3D au cours du huitième chapitre de ce manuscrit (§-VIII).

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.