WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3.3.4 Synthèse des liens entre les mots clefs de l'hypothèse.

La construction d'un schéma théorique explicatif du phénomène de changement permet de synthétiser l'explication de l'analyse des mots clefs de l'hypothèse en désignant les variables (individu, configuration, manières de faire) et les indicateurs220(*) à mettre en relation et en donnant du sens à leur signification. Il devrait se présenter ainsi :

Explication théoriquement attendue du changement

Ce schéma, envisagé fluctuant par nature (pour reprendre l'expression d'Elias) devra donc apparaître en évolution constante et mutation continue. Ne fût-ce qu'un instant, il faut insister sur ce point qui, en particulier fait bien comprendre que ceci est possible parce-que les manières de faire seront toujours débattues et le micro-groupe évolue de façon libre et chaotique sous une éthique de base. C'est ce que semble nous dire Lemos à propos de l'Internet : « on est en train de voir le développement d'un "écosystème" auto-organisant, informationnel et communautaire dans le nerf de l'infrastructure technique de communication. »221(*) De plus, si la morale règle les conduites humaines, nous l'avons vu, et qu'elle concerne la raison et la perception (qui sont elles aussi humaines), alors le témoignage des négociations entre l'adhérent et le micro-groupe, ainsi que l'examen de ses attitudes et comportements dans les contraintes de la configuration, c'est-à-dire dans les limites qu'imposent les transactions avec autrui, devraient nous donner de précieux renseignements sur ses manières de faire. Si les discours des adhérents correspondent aux perspectives ouvertes par le modèle d'analyse et que nous envisageons exploiter, cela devrait se manifester d'abord par des expressions mettant l'accent sur les raisons de son adhésion, ses engagements, ses valeurs personnelles par rapport au fondement de l'association. Doivent apparaître ensuite, celles des représentations et des images de l'association, de la description des interrelations, de ses envies, de ce qu'il recherche. Enfin, l'adhérent devrait énoncer des exemples d'interrelations, comment il y participe, comment il les ressent, comment il s'y particularise. Bref, il s'agira de repérer l'adhérent en tant qu'il produit des coups sans lequel il ne peut exister comme individu. Pour nous y aider nous avons ordonné temporairement dans le tableau suivant un certain nombre de questions.

Tableau de correspondance mots-clefs/concepts

Mots clefs

Concepts

Individu

Configuration

Manières de faire

Personne

(adhérent)

û Quel sens du personnage mis en scène ?

û Quel comportement ?

û Quelle(s) motivation(s) ?

û Quelle place singulière ?

û Quelles actions réciproques, interdépendantes ?

û Quelles tensions dans les situations (sens) ?

û Quels "coups" joués ?

û Qu'en résulte-t-il ?

û Comment participe-t-il ?

û Comment définit-il ses intérêts ?

Identité

Présentation de soi :

û Quelle identité personnelle ?

û Quel devoir être ?

û Quelle volonté d'être (image produite) ?

Représentation des autres :

û Quelle identité sociale ?

û Quelle perception d'autrui ?

û Quel(s) repère(s) ?

û Quelle reconnaissance ?

û Que se joue-t-il ?

û Quelles interrelations, interactions, acculturation ?

û Quelle manière d'être ?

û Quelle(s) manières de créer, d'inventer ?

û Quelles successions d'ajustements des coups joués (négociation) ?

Valeurs

û Quelle(s) images(s) perçue(s) ?

û Quelle émotion révèle les valeurs ?

û Quels besoins sont à satisfaire ?

û Quel(s) jugement(s) de valeur ?

û Quelle communauté de valeurs (préférences communes) ?

û Quels ressentiments (solidarité, sympathie) ?

û Quelle est la base d'évaluation de ses normes ?

û Quelles valeurs sont le produit d'innovations ?

û Comment s'y prend-il pour ajuster les valeurs du groupe aux siennes, détourner les normes, faire accepter ses propres valeurs ?

û Comment s'y prend-il pour coopérer ?

 

De ce tableau, tiré du modèle d'analyse, nous voulons dégager les thèmes pour le travail d'enquête. C'est-à-dire, nous écouterons ce que les adhérents nous diront de leur parcours personnel (identité), de leur trajectoire (individu), de leur engagement (personnage), mais surtout de leurs représentations (valeurs), de leurs préoccupations (besoins et intérêts) et de leurs manières de voir, leurs manières d'être, leurs manières de faire. Bref, ce qui fait lien entre l'association et ses membres, ce qui donne du sens aux dynamiques relationnelles, ce qui les fait changer. Pour nous préparer, nous avons essayé dans ressortir quelques préoccupations :

û Eléments d'itinéraires :

Pourquoi et comment ils sont arrivés au Compu's Club ? Remonter aux origines devra permettre de relever les caractères des adhérents au moment de leur adhésion, les identités déjà forgées, les valeurs originelles, les expériences antécédentes, leur situation professionnelle et familiale. Mais aussi les divergences, les diversités. Autant d'éléments susceptibles de déterminer un point de départ à leur changement : attente, projet, besoins, par exemples. Bref, tout ce qui a pu présider à l'adhésion.

û Nature des éléments évoqués lorsqu'on interroge les individus :

Qu'attendent-ils des activités de l'association ? Quelle image, quelle représentation en ont-ils ? Comment les jugent-ils ? Pour obtenir des réponses sur la position de chacun dans leur engagement, pointer les contradictions du statut d'individu confronté à une pratique relationnelle en tant qu'adhérent.

û Situations vécues comme importantes, reconnues comme constructives, structurantes :

Quelles sont les stratégies développées selon leur position d'ascension ou de déclin à l'égard de leur engagement, à l'égard aussi des autres adhérents ? Quelles sont les fortes situations ? Bref, ce qui nous permet de déterminer une configuration, les formes de jeux.

û Construction du sens :

Quelles valeurs ? Quelle maturation de l'expérience vécue ? Comment se caractérise le mécanisme de dynamique ? D'engagement ? Qu'est-ce qu'il en retiens ? Ce qui doit permettre de relever les divers processus d'identification.

û Adaptation/accommodation :

Comment les adhérents interrogés ont-ils répondu à l'apparition de nouveau projet ? Dans quel délai se sont-ils engagés ? Est-ce que ça a été simple ou compliqué ? Comment s'y sont-ils pris ? Comment témoignent-ils de leur démarche ?

û Pratiques et discours :

En les faisant parler de leur engagement, de leurs pratiques, on peut supposer arriver à percevoir leurs aspirations.

û Et plus tard ?

Comment l'adhérent voit son avenir au Compu's Club ? Quel comportement, par rapport à ce qu'il a vécu, va-t-il adopter pour l'avenir ? De même, par rapport à ses aspirations émergentes ? Ceci afin de déterminer s'il va continuer à s'engager dans l'association et par là se donner la possibilité de changer encore.

Ce sont ces thèmes que nous allons chercher à renseigner par l'enquête afin de mettre à l'épreuve des faits notre hypothèse :

Plus un individu use, dans une configuration, de manières de faire, plus cet individu accède à un statut d'individu.

* 220 Relations, identité, éthique, solidarité, représentations, besoins, entre-deux, valeurs. Ici, les indicateurs sont des appréciations subjectives exprimant des observations. Ce qui est observable et mesurable est le contenu ou le sens des discours.

* 221 Lemos, op. cit., p.257.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net