WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.1.5 Les causes et les raisons des interdépendances

Dans la configuration Echap se jouent des espoirs de réinsertion socioprofessionnelle ainsi que des ambitions intellectuelles et de reconstruction de soi qui, d'une part, se traduisent par les écritures et, d'autre part, prétendent à se transformer en une place dans le monde par un positionnement statutaire432(*) en même temps qu'ils permettent à chaque membre de concevoir l'espace des autres membres. Par exemple, le sentiment lié d'isolement et de solitude ou d'angoisse et de douleur en même temps que le membre se voit offert de nouvelles chances de joie, de bien-être et de plaisir par l'écriture, confèrent une place. Ce qui, soit dit en passant, l'expose à de nouveaux besoins-aspirations qu'il lui faudra satisfaire (Maslow, Chombart de Lauwe). Sous l'effet de ces tensions, l'écriture du membre prend une valeur symbolique et pose la question de savoir ce qui a le plus de valeur : un besoin d'emploi, un besoin d'expression par l'écriture (d'expiation) ou un besoin de la société des autres membres ? Que choisir ? Ainsi, l'adhérent peut être amené à laisser de côté les chances occasionnelles qui s'offrent à lui (un emploi immédiat, par exemple) au profit de la poursuite de l'objectif dont il escompte une satisfaction durable (le livre). La maîtrise de la réalité semble ainsi échapper à la personne interviewée qui se voit proposer un emploi, l'accepte puis démissionne433(*). Ce qui laisse la place, une nouvelle fois, à l'intervention de variables exogènes aux décisions, à l'évolution, aux changements. La volonté de maîtrise de ces tensions, donc, relève de l'activité de légitimation du membre en état de revendiquer cette maîtrise en tant qu'acteur dans la configuration. Autrement dit, ces tensions résultent de l'activité de l'ensemble des membres mobilisés dans le projet. D'une certaine manière, le projet est explicité comme règle d'interaction permettant de concevoir des dispositifs communs échappant à chacun des membres au profit de tous. Cette position, nous conduit à interpréter la configuration en termes de procédures mais aussi de postures, d'attitudes, de valeurs (éthique) nécessaires à chaque membre pour participer. Ce qui autorise une efficience du processus de tensions au profit du projet commun. La Branche Littérature (projet Echap) peut donc être appréhendée comme un système d'échanges généralisé et interactif portant sur des aspects sociaux et, par extension, symboliques comme l'ambiance, la reconnaissance personnelle, le prestige, etc. Ce système d'échanges étant nourri par les apports des membres qui structurent le collectif de travail d'écriture constitué par la branche.434(*)

Notre interprétation a tenté de montrer la branche Littérature comme un système d'échanges qui évolue en fonction des fluctuations de sa propre configuration. Cette configuration s'établissant entre le membre-chômeur (son statut de chômeur et son histoire), le roman (l'organisation interne du travail d'écriture, les productions d'écriture et la sponsorisation du projet) et le chômage. Certains des éléments qui structurent cette configuration sont en partie fortuits pour le membre en ce sens qu'il trouve parfois l'emploi qu'il recherche. Dès lors, il fait le choix entre cet emploi et le roman. Bien évidemment, les membres recherchent ouvertement à atteindre certains objectifs en matière de réinsertion socioprofessionnelle, mais la configuration ouvre à des choix qui peuvent paraître incompréhensibles, par exemple refuser l'emploi. Par suite, le système d'échanges de la branche continue pour s'organiser ou se réorganiser autour des interrelations des membres dont nous comprenons maintenant la relative détermination ; ce qui a pour conséquence de structurer leur personnalité.

D'une manière plus générale, les objectifs des membres constituent une part importante des éléments constituant la représentation de la branche par ceux-ci. Insistant sur le fait que les configurations variantes représentent, elles-mêmes des configurations à parts entières, cela laisse supposer que les objectifs globaux de satisfaction des besoins-aspirations (personnels et collectifs) soient réellement présents partout de la même façon quelles que soient les conditions de fondation des configurations. La recherche de satisfaction des besoins-aspirations faisant office d'invariant.

Mais, pour qu'il y ait véritablement interaction plusieurs conditions sont à réunir. Il faut que les adhérents acceptent un minimum de normes communes, aient un passe de complicités libres, s'engagent dans l'échange, adaptent leur comportement aux circonstances et situations. C'est ce que nous allons développer maintenant à partir des représentations de soi aux autres et de la perception de soi par les autres, formes d'interactions.

* 432 Par exemple, deuxième entretien, l.528, annexe 7.

* 433 Le prétexte de sa démission : finir le livre et écrire une pièce de théâtre.

* 434 Deuxième entretien, l.242 et suivantes, par exemple. Annexe 7

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net