WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.1.4 Dehors-dedans et vice versa

La configuration spécifique Echap à laquelle nous nous référons est en fait celle d'une interrelation à trois ; elle se situe entre le membre-chômeur, le roman et le chômage. La démarche minutieuse d'interprétation que nous voulons adopter maintenant va consister à démontrer que l'élaboration du roman est conditionnée par une configuration particulière et changeante qui se forme entre la nature des productions d'écriture et le chômage, la diversité historique des membres, l'organisation interne du travail d'écriture et particulièrement les relations entre l'association et les membres de la branche ainsi que le degré plus ou moins fort d'autonomie qui en résulte pour ces derniers.

Nous partirons d'une première conséquence des interrelations relevées : le roman est aller au-delà d'une simple critique du chômage même si le membre a tendance à réifier l'influence de son écriture en la mettant au centre de son modèle d'interprétation du chômage. Cependant, l'état de chômage vécu par le membre a constitué un symbole et un mot de passe ; c'est ce que nous allons appeler un "passe de complicités libres" pour l'expliquer plus loin428(*) mais que nous définissons comme une forme de solidarité fondée sur ce qui unit les membres d'un groupe selon une dépendance d'intérêts réciproques. La prise en compte de la dimension historique, en ce qui concerne les membres, a permis aux membres-romanciers (un des rôles joués par les membres) d'échapper à des descriptions manichéennes du genre : "le chômage, c'est la faute aux patrons qui ne pensent qu'à l'argent" vs les causes individuelles du vécu quotidien du chômage par les membres qui, tout en perpétuant l'idée d'un âge d'or révolu, ne contribuent pas à la compréhension des dynamiques des activités de la branche Littérature. La relativisation des commentaires qu'implique l'interprétation de cette configuration spécifique est essentielle. L'économique, imagé par le patron dans notre cas, il convient de le préciser, n'est qu'une partie mineure de ce qui conditionne le chômage. A côté des décisions patronales il y a la politique nationale et internationale, le développement technique et le niveau d'instruction, par exemples. De même qu'il est une partie mineure de ce qui conditionne l'accès à un emploi ; à côté, on peut trouver une recherche de bien-être, une reconnaissance, une appartenance, par exemples.

La deuxième conséquence des interrelations de cette configuration est une meilleure connaissance des liens qui unissent les trois pôles (le membre-chômeur, le roman et le chômage). Ce qui nous permet de comprendre le fonctionnement même des interrelations. Par exemple, le cas de la personne interviewée dénote d'une influence de ses ruptures sur l'écriture du livre selon des modalités qui sont le fruit de son histoire. Les liens de causalité sont ici repensés : le chômage n'est pas le cheval de bataille, c'est plutôt l'expression des émotions qui ont structuré l'identité du membre-chômeur en membre-romancier autour de la figure du rôle joué dans le roman : le membre-acteur.

En outre, l'arrivée des sponsors, qui fut une satisfaction profonde et valorisante par une reconnaissance de leur projet, a coïncidé avec une crise de remise en cause de chaque membre. Ce qui est un élément exogène sans rapport avec le fonctionnement normal de la branche transfigurant le rapport initial entre le rôle de membre-chômeur et le rôle de membre-romancier reconnu par les sponsors, basé jusqu'alors sur la dépendance totale du rôle de membre-acteur.429(*) Désormais, il leur faut rendre des comptes même s'ils n'y sont pas obligés. C'est-à-dire, un engagement moral, une éthique430(*). Ainsi, certains phénomènes à l'intérieur de la branche sont soumis à des logiques structurantes qui naissent hors de celle-ci. Dès lors, l'écriture du roman a fonctionné comme une prophétie auto-créatrice parce qu'elle a eu la capacité de diffuser le mythe de son existence par son élaboration, puis de le valider431(*). Il est alors facile de comprendre l'importance de ce livre et les enjeux de sa sponsorisation parce-que le roman, les discours sur le roman et le membre-romancier souvent ne font qu'un. Les identités sont ici fusionnées. Ainsi, non seulement la configuration Echap confère une nouvelle identité de fait à ses membres, mais en plus, elle lui signifie une appartenance. La participation reste donc un moment de grande incertitude entre les intérêts communs et les besoins personnels à satisfaire. De ce fait, toute la personnalité de l'adhérent va être engagée par sa participation et déterminée par trois dimensions : la configuration, les facteurs exogènes et les besoins-aspirations individuels. Le changement du membre-Echap consiste alors en des modifications identitaires provoquées par sa participation, en tenant compte des trois dimensions précédentes.

* 428 Voir la section 3.2.2.2 La représentation convenue : , p. 154.

* 429 Nous faisons la même interprétation lorsque le projet a été médiatisé.

* 430 L.501, « on n'a jamais failli », deuxième entretien.

* 431 Le roman de fiction de la Branche Littérature à été édité puis publié fin 2001.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net