WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.1.3 Inter- (-actions, -relations, -dépendances) : le cas Echap

Le projet Echap est une métaphore de l'écriture. Précisément, elle est une interdépendance des chemins de vie des auteurs d'un roman à écrire entre eux avec la vie des acteurs nés par son écriture. L'adhérent jouant le rôle d'acteur ou d'auteur tour à tour ou simultanément pour penser ses relations sociales, sa participation. L'écriture de ce livre à plusieurs mains n'existe pas hors des membres de la branche et dans le même temps cette écriture nécessite la coopération de tous les membres-individus qui sont alors interdépendants. L'objectif que poursuivent les membres de cette branche, en croyant donner un sens intentionnel à leurs actions (et par là à leur vie), correspond à ce pour quoi ils aspirent personnellement et à y trouver la satisfaction qu'ils en espèrent ; c'est-à-dire, au fond une reconnaissance sociale par la réinsertion professionnelle via l'édition d'un roman. Les interactions sociales dans lesquelles les membres-Echap partagent les attributs de chômeur portés individuellement et les intérêts communs de réinsertion impliquent une limitation afin de ne pas causer de rupture définitive risquant de compromettre l'existence de la branche elle-même. Autrement dit, l'imbrication des besoins-aspirations des membres fait constamment entrer en jeu, des mécanismes de dépendances à l'autre engendrant des situations de domination et des relations de pouvoir en même temps que les dépendances créent des compromis et des négociations sur les buts communs pour espérer atteindre les objectifs individuels. Ce qui signifie que le moteur des interactions sociales dans cette branche réside dans des luttes contradictoires et conflictuelles de pouvoir. Chacun cherchant, par exemple, a prendre intentionnellement le personnage le plus valorisant pour lui dans le roman tout en sachant que trop d'exigences pour y parvenir prendraient le dessus au profit de l'achèvement coûte que coûte du roman427(*). Ce pouvoir est donc tributaire de limites qui le régule et fait du membre un individu agissant et assujettit par auto-contrainte. Cette auto-contrainte révélant une manière de faire prenant en compte les émotions (valeurs) d'écoute, de démocratie, de tolérance, par exemples. La régulation de ce pouvoir ouvre alors à de nouveaux espaces pour offrir de nouvelles occasions centrifuges (vers la configuration) ou centripètes (vers l'individu) à saisir ou pas, équilibrant ainsi les tensions. En même temps, le projet d'éditer un livre permet aux membres de la branche de maintenir (souvent inconsciemment), par leurs interrelations et interactions, la configuration. L'auto-contrainte ouvre des perspectives prometteuses pour les adhérents de cette branche : une réinsertion professionnelle possible. Bref, jeux de pouvoir, enjeux d'expériences. Il en résulte l'idée que la configuration Echap n'est pas un collectif homogène mais présente des rapports de forces où les comportements des uns peuvent être contrecarrés par la résistance ou l'inertie des autres. Par exemple, les entretiens révèlent diverses formes de consentement moral, d'adhésion partielle voire de résignation, ce qui ne veut jamais dire acceptation totale et feint des résistances. Cela implique de multiples nouveaux liens parfois invisibles (la résistance par exemple). La configuration Echap est, par là, à la fois rigide (contraignante) et élastique, hétérogène et contradictoire en même temps qu'elle révèle, par son espace social relationnel, le sens intentionnel des membres impliqués.

* 427 Les trois membres-romanciers de cette branche se sont promis de réaliser ce roman quoi qu'il arrive. Maintenant qu'il est achevé, le projet Echap (la configuration Echap) s'est éteinte. Cependant la branche Littérature, actuellement en sommeil, existe toujours pour accueillir un nouveau projet qui formera une nouvelle configuration.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net