WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de l'influence de la température sur le développement et la mortalité larvaire du criquet pèlerin dans les conditions de laboratoire

( Télécharger le fichier original )
par Mathias KAYALTO
Institut agronomique et vétérinaire Hassan II du Maroc - Diplome de 3ème cycle 2011
  

précédent sommaire

VI. Résultats et conclusion

Pour le calcul de la durée de développement larvaire nous avons noté le temps que les larves ont passé en tenant compte des mues successives depuis l'éclosion jusqu'au stade de la mue imaginale. La durée globale du cycle biologique et la durée de chaque stade larvaire sont consignées dans le tableau 1.

Le milieu exerce une influence marquée sur le taux de survie au cours du développement larvaire de S. gregaria. Cette influence de la température diffère d'un stade à un autre. Les larves néonantes sont plus sensibles que celles des autres stades. Le cycle biologique de Schistocerca gregaria sur le blé s'est achevé en 30 jours (de l'éclosion à la mue imaginale) à la température moyenne de 34.83°C et d'humidité relative de 54.49%. Certes l'alimentation est un facteur important pour la croissance du criquet néanmoins le développement est étroitement lié à l'évolution de la température du milieu dans lequel sont élevés les criquets. D'autre part, nous avons constaté que la mortalité est fonction du stade larvaire. Les larves du 1er stade sont plus vulnérables que les larves âgées.

Le fait que la durée de développement des larves s'est déroulée en 30 jours à la température de 34.83°C et l'humidité de 54.49% cela confirme bien l'hypothèse de certains chercheurs qui ont établi que la condition sine quo non de développement, de survie sont étroitement liées aux conditions du milieu où l'espèce habite. Dans les conditions de laboratoire, la mortalité est différente de celle qui peut survenir dans les conditions naturelles où les larves des différents âges sont soumises à des amplitudes thermiques importants, à l'action du vent, de la pluie et autres facteurs climatiques. Il faut noter que la mortalité des larves L1 est due surtout aux conditions dans l'incubateur (asphyxie).

Bibliographie

1. ABDELLAH El Mouden. ; Contribution à la caractérisation des zones naturelles à haute fréquence d'occurrence du criquet pèlerin schistocerca gregaria (Forskâl, 1775)

2. MICHEL Lecoq ; Biologie et dynamique des acridiens d'Afrique de l'Ouest ; Document de cours provisoire réalisé dans le cadre du 3ème cycle en Acridologie ; Institut Hassan 2, Maroc ; mai 2009

3. http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/criquet_pélerin/184047

4. Mauritanie « anonyme »

5. Source : http://locust.cirad.fr/acrido  

6. M. D. OULD El Hadj, et al « courrier du savoir » étude du cycle biologique de schistocerca gregaria (forskål, 1775) sur chou (brassica oleracea) en laboratoire n°05, juin 2004, pp. 17-21

7. P. M. Symmons. ; K. Cressman ; Directives sur le criquet pèlerin. ; 1. Biologie et Comportement ; Rome, 2001

8. J. F. DURANTON & M. LECOQ ; le criquet pèlerin au sahel collection Acridologie opérationnelle n_ 6 ; CIRAD/PRIFAS (France). 1990.

précédent sommaire











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !