WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Communiquer avec efficience le défi des étudiants-entrepreneurs


par Jordan Jeandon
Université Lyon 3 - Master 2 communication des organisations 0000
  

précédent sommaire suivant

4) Préconisations : entre théorie et expérience

Communiquer avec efficience, c'est être capable d'atteindre ses objectifs de communication en produisant les résultats escomptés dans l'échéance prévue, le tout en rapport avec les ressources utilisées. Ce rapport est quantifié en temps, en coût et en effectif. Pour une meilleure rentabilité, il faut que les ressources soient consommées de manière optimale.

La deuxième partie de ce mémoire liste et décrit les outils qui permettent de communiquer rapidement et à moindre coût. Cette troisième partie présentera différentes techniques afin de gagner en polyvalence, en temps et en argent. Elle s'attachera au comportement de l'entrepreneur qui doit améliorer ses compétences professionnelles. Nous prendrons ensuite exemple sur Lundi Midi pour faire un retour sur l'investissement de la marque et l'atteinte de ses objectifs. Ainsi nous pourrons nous diriger sur des pistes d'amélioration.

1.9 Préconisations en théorie

Cette première sous partie présentera différentes techniques afin d'améliorer la polyvalence professionnelles en optimisant les compétences transversales.

Nous découvrirons le concept de « multipolarité professionnelle16(*) » qui rejoint l'évolution des organisations : savoir être flexible, aménager son temps de travail, se former soi-même, apporter de la fluidité au sein de l'entreprise, s'entourer intelligemment, s'analyser pour éviter les mêmes erreurs.

1.9.1 Devenir polyvalent

Devenir polyvalent, c'est développer ses aptitudes et son potentiel pour pouvoir mener à bien des tâches différentes. Pour pouvoir remplir plusieurs fonctions, saisir plusieurs métiers, il faut savoir s'adapter. Il est possible d'améliorer ses connaissances (savoir, savoir-être et savoir faire) selon deux axes. L'axe horizontal est la maitrise de plusieurs métiers alors que l'axe vertical est la maitrise de différentes fonctions à différents niveaux.

1.9.1.1 Un parcours diversifié

Une organisation n'est pas figée dans le temps. Elle varie selon le marché. Lorsque l'effectif est ultra réduit comme le cas des étudiants entrepreneurs, il faut savoir « tout faire ». À l'opposé de la spécification, l'objectif du créateur d'entreprise est préparer un parcours diplômant diversifié avec en tête une logique de débouché. Il faut créer une sorte de synergies des compétences qui ensemble, participeront un seul et même effort. Un fil conducteur à multicritères qui va repousser les frontières des études conventionnelles, le parcours qu'il faut suivre de A à Z, du tronc commun à la spécialisation.

Nous pouvons donner l'exemple d'un étudiant entrepreneur qui lance un nouveau produit : un déodorant sans sel d'aluminium. Celui-ci devra suivre un parcours de chimiste pour pouvoir créer le produit final. Mais sans une connaissance des techniques de commerce et de communication, il sera difficile et couteux de lancer une campagne de communication et de vente ainsi que les risques que ça engendre.

De plus, suivre un parcours atypique et diversifié permet non seulement d'améliorer son savoir mais aussi son savoir faire et savoir être. C'est en effet un moyen d'ouvrir son esprit, de créer des connections génériques, de relier des idées simplement, d'améliorer sa créativité et de savoir faire face à l'inhabituel, l'inconnu, grâce à une large palette de connaissances. C'est enfin un moyen de faire des rencontres dans de nombreux domaines et d'ainsi améliorer son réseautage (que l'on décrira plus loin).

* 16 Patrick Micheletti, La polyvalence sous toutes ses facettes, une gestion des compétences plus efficace

précédent sommaire suivant