WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en oeuvre d'un système distribué pour l'identification et le suivi du casier judiciaire

( Télécharger le fichier original )
par Juslin TSHIAMUA MUDIKOLELE
Université pédagogique nationale - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

II.4.1. Conception du schéma global

Le schéma global se subdivise en trois schémas dont :

II.4.1.1. Schéma Interne

Ce schéma décrit l'accès physique aux occurrences des relations, il est constitué de l'ensemble des descriptions des fichiers et/ou par un ensemble des schémas de relations internes.

II.4.1.2. Schéma conceptuel

C'est l'ensemble des schémas des relations de base et l'ensemble des contraintes d'intégrités, c'est la vue globale de la base de données. Le schéma conceptuel est composé de relations fragmentées ou d'une relation composée d'une ou de plusieurs sous-relations, la distinction de deux approches dans sa mise en oeuvre.

II.4.1.3. Schéma externe

Le schéma conceptuel est un sous-ensemble du schéma conceptuel composé de l'ensemble des schémas de relations abstraites définies sur la relation de base du schéma conceptuel.

II.4.2. Conception de la base de données physique locale dans chaque site 

Nous distinguons deux façons de concevoir une base de données répartie dont la conception ascendante et la conception descendante.

II.4.2.1. Conception ascendante (bottom up design)

L'approche se base sur le fait que la répartition est déjà faite, mais il faut réussir à intégrer les différentes bases des données locales existantes en un seul schéma global. En d'autres termes, les schémas conceptuels locaux existent et il faut réussir à les unifier dans un schéma conceptuel global.

Figure 7: Représentation de la conception ascendante

Cette démarche s'avère la plus difficile puisqu'en plus des problèmes techniques identiques à ceux inhérent à une conception descendante, il faudra résoudre des problèmes d'hétérogénéité du système ou même de la sémantique de l'information.

II.4.2.2. Conception descendante (top down design)

La conception descendante se fait par la définition d'un schéma conceptuel global de la base de données répartie. Ensuite, on distribue sur les différents sites en des schémas conceptuels locaux.

L'approche top down est intéressante parce que l'on part du néant en définissant un schéma global qu'on subdivisera en différentes bases locales. Si les bases des données existent déjà la méthode bottom up design est utilisée.

Figure 8: Représentation de la conception descendante

Outre, il faut ensuite définir la répartition des données qui s'effectue en trois étapes dont la partition ou la fragmentation, la réplication et l'hybride.

La répartition se fait donc en deux étapes : la première étant la fragmentation, et la deuxième, l'allocation de ces fragments aux sites.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy