WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en oeuvre d'un système distribué pour l'identification et le suivi du casier judiciaire

( Télécharger le fichier original )
par Juslin TSHIAMUA MUDIKOLELE
Université pédagogique nationale - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

II.4.3. Conception de la fragmentation

II.4.3.1. Fragmentation

La fragmentation est la tâche de diviser une table en ensemble de plus petites tables. Cette division doit se faire sans perte d'informations. Les sous-ensembles de la table s'appellent les fragments.La fragmentation peut être de trois types :horizontal, vertical, et hybride (combinaison d'horizontal et de vertical).

II.4.3.1.1. Avantages de la fragmentation

· Puisque des données sont stockées près du site de l'utilisation, l'efficacité du système de base de données est augmentée ;

· Les techniques locales d'optimisation de requêtes sont suffisantes pour la plupart des requêtes puisque les données sont localement disponibles ;

· Puisque les données non pertinentes ne sont pas disponibles aux sites, la sécurité et l'intimité du système de base de données peuvent être maintenues.

II.4.3.1.2. Limites de la fragmentation

· Lorsque l'on a besoindes données de différents fragments, les vitesses d'accès peuvent être très hautes ;

· En cas de fragmentations récursifs, le travail de la reconstruction aura besoin de techniques chères ;

· Le manque de copies de secours des données dans différents emplacements peut rendre la base de données inefficace en cas d'échec d'un emplacement.

II.4.3.1.3. Types de fragmentation

a) Fragmentation Horizontale (Répartition des occurrences)

Elle consiste à partitionner ou à découper une table en sous tables par l'utilisation des prédicats permettant de sélectionner les lignes appartenant à chaque fragment selonun ou plusieurscritères de sélection suivant les valeurs d'un ou plusieurs champs.La fragmentation se fait par sélection, et la reconstitution de la table (relation) initiale se fait grâce à l'union de sous tables.

Ce type de fragmentation est adapté à la régionalisation ou départementalisation dans une entreprise. Par exemple, considérons qu'une base de données du casier judiciaire contient tous les enregistrements des individus condamnés dans une table individu ayant le schéma suivant.

Id

Nom

Prenom

Genre

Mention

Province

Crime

1

TSHIAMUA

Juslin

M

Avec antécédent judiciaire

Kinshasa

Viol

2

LUKETA

Christian

M

Avec antécédent judiciaire

Kinshasa

Vol

3

MULANGA

Goshen

F

Avec antécédent judiciaire

Congo central

xxx

4

LIKOTELO

Camile

M

Avec antécédent judiciaire

Congo central

yyy

5

NTUMBA

Aaron

M

Avec antécédent judiciaire

Kasaï central

zzz

Tableau 1: Illustration de la fragmentation

Au cas où le détail de tous les individus de la province de Congo central doit être envoyé dans la province du Kasaï central, alors le concepteur réduira horizontalement la base de données comme suit :

CREATE TABLE IND_CONGO_CENTRALAS SELECT * FROM INDIVIDU WHERE PROVINCE IN(«CONGO CENTRAL»);

Résultat:

Id

Nom

Prenom

Genre

Mention

Province

Crime

3

MULANGA

Goshen

F

Avec antécédent judiciaire

Congo central

xxx

4

LIKOTELO

Camile

M

Avec antécédent judiciaire

Congo central

yyy

Tableau 2: Exemple d'une fragmentation horizontale

b) Fragmentation Verticale (Répartition des attributs)

Elle se fait non au niveau des données mais de la structure même de la base où certains champs sont envoyés dans un fragment et d'autres ailleurs.

La fragmentation verticale consiste à partitionner une relation en groupes d'attributs et une clé doit apparaitre dans tous les groupes. Toutes les valeurs des occurrences pour un même attribut se trouvent dans le même fragment.

Une fragmentation verticale est utile pour distribuer les parties des données sur le site où chacune de ces parties est utilisée.Elle se fait par projection et la reconstruction de la relation initiale se fait grâce à des jointures en vue d'éviter les pertes d'informations.

Par exemple, dans le schéma individu, on veut juste savoir le crime de chaque individu, le concepteur réduira la base comme suit :

CREATE TABLEIND_MENTION AS SELECT ID, CONCAT(NOM,' ',PRENOM) AS NOMS, CRIME FROM INDIVIDU;

Résultat :

Id

Noms

Crime

1

Juslin TSHIAMUA

Viol

2

Christian LUKETA

Vol

3

Goshen MULANGA

Xxx

4

Camile LIKOTELO

Yyy

5

Aaron NTUMBA

Zzz

Tableau 3: Exemple d'une fragmentation verticale

c) Fragmentation hybride (Répartition des valeurs)

C'est la combinaison des deux techniques de fragmentation précédentes, horizontale et verticale. Les occurrences et les attributs peuvent donc être répartis dans des partitions différentes.C'est la technique de fragmentation la plus flexible puisqu'elle produit des fragments avec l'information étrangère minimale.Cependant, la reconstruction de la table originale est souvent une tâche ardue.

La fragmentation hybride peut être faite de deux manières alternatives :

· Au début, produire d'un ensemble de fragments horizontaux ; produire alors des fragments verticaux d'un ou plusieurs des fragments horizontaux.

· Au début, produire d'un ensemble de fragments verticaux ;produire alors des fragments horizontaux d'un ou plusieurs des fragments verticaux.

L'opération de partitionnement est une combinaison de projections et de sélections et celle de recomposition est une combinaison de jointures et d'unions.

CREATE TABLEIND_MENTIONASSELECT ID, CONCAT(NOM,' ',PRENOM) AS NOMS, CRIME FROM INDIVIDU WHERE PROVINCE IN(`KINSHASA');

Résultat :

Id

Noms

Crime

1

Juslin TSHIAMUA

Viol

2

Christian LUKETA

Vol

Tableau 4: Exemple de fragmentation hybride

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy