WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en oeuvre d'un système distribué pour l'identification et le suivi du casier judiciaire

( Télécharger le fichier original )
par Juslin TSHIAMUA MUDIKOLELE
Université pédagogique nationale - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

II.7. Système de Gestion de Bases de Données Réparties

II.7.1. Définitions

Un système de gestion de bases de données réparties (SGBDR) est une application centrale qui administre une base de données répartie comme si toutes les données étaient stockées sur le même ordinateur.

Il est donc un ensemble des logiciels qui gère des collections de bases des données logiquement reliées et distribuées sur un réseau, en fournissant un mécanisme d'accès qui rend la répartition transparente aux utilisateurs. Il cache de ce fait aux applications l'existence de multiples bases. C'est à dire, il contrôle la base de données répartie de sorte qu'il apparaisse en tant qu'une base de données simple aux utilisateurs.

Ce système synchronise toutes les données à des moments donnés et lorsque plusieurs utilisateurs souhaitent accéder à la même donnée, il s'assure que les mises à jour, les modifications et suppressions opérées sur la donnée à un endroit, sont automatiquement répliquées aux autres endroits de stockage.

A la différence, un SGBD est dit centralisé lorsque le logiciel contrôle l'accès à une base de données placée sur un ordinateur unique. Il est dit distribué lorsqu'il contrôle l'accès à des données qui sont dispersées entre plusieurs ordinateurs.

Dans cette construction, un logiciel est placé sur chacun de différents sites, et ces sites utilisent des moyens de communication pour coordonner les opérations. Le fait que les informations sont dispersées est caché à l'utilisateur, et celles-ci sont présentées comme si elles se trouvaient à une seule place.

En effet, une base de données centralisée est gérée par un seul SGBD et est stockée dans sa totalité à un emplacement physique unique. Ses divers traitements sont confiés à une seule et même unité de traitement. Par opposition, une base de données distribuée est gérée par plusieurs processeurs, sites ou SGBD.

Le SGBD réparti doit offrir une gestion des priorités, verrous, concurrence de la même façon qu'un SGBD centralisé. Pour ce faire, il doit disposer de :

· Dictionnaire des données reparties ;

· Communication des données inter site ;

· Gestion de la cohérence et de la sécurité ;

· Traitement des requêtes reparties ;

· Gestion des transactions reparties ;

Un SGBDR est composé en plusieurs couches :

· Le SGBD externe (user interface handler) : sa tâche est d'interpréter les commandes utilisateurs ;

· Le système de gestion des fichiers (run-time support processor) : il gère le stockage physique de l'information. Il est dépendant du matériel utilisé.

· Le contrôleur sémantique des données (semantec data controler) : il utilise les différentes contraintes définies sur la base de données afin de vérifier qu'une requête d'un utilisateur peut être effectuée.

· Le gestionnaire de reprise (recovery manager) : il s'occupe d'assurer la cohérence des données lorsque des pannes surviennent.

· Le processeur de requêtes (query processor) : il détermine une stratégie afin de minimiser le temps d'exécution d'une requête.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy