WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en oeuvre d'un système distribué pour l'identification et le suivi du casier judiciaire

( Télécharger le fichier original )
par Juslin TSHIAMUA MUDIKOLELE
Université pédagogique nationale - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

IV.6. Critiques de l'existant

IV.6.1. Aspects positif

La direction du casier judiciaire dans son service d'identification judiciaire et fichier central est l'unique service habileté à faire ce service au niveau national. Sa maitrise en termes de processus est sa spécialité. Grâce à elle, la conduite de chaqueindividu sur le plan national et international est suivie et fichée.

Elle dispose des agents très compétents en matière et capable de rendre complètement le service malgré que toutes les techniques utilisées sont manuelles.

IV.6.2. Aspect négatif

Bien que ce service rende bien son service dans le processus de l'identification des individus en vue de connaitre leur passé par une mesure de délivrance d'un document appelé "casier judiciaire", une question de performance et de disponibilité se pose.

En ces qualités, le service devient faillible en rapport avec les mécanismes mis en place compte tenu d'un grand nombre d'informations qui doit être traité. En effet,le travail effectué au sein de ce service est totalement centralisé à tel point que toutes les données provenant de toutes les provinces de la République sont compilées et envoyées par différentes voies pouvant présenter des énormes possibilités d'insécurité (agences, main à main, ...), afin d'être toutes traitées sur place à la direction générale à Kinshasa.

Les provinces ne sont pas autonomes car elles dépendent toutes de la direction générale à Kinshasa, ce qui veut dire que si un individu est condamné dans une province, son dossier est envoyé à Kinshasa pour être traité et fiché. Disons que le temps que ça peut prendre est important lorsque l'on veut savoir les antécédents judiciaires de cet homme afin de s'assurer de son passé judiciaire !

D'une façon globale, disons que ce service vit encore dans le passé car le suivi manuel du casier judiciaire ne donne pas image de ce qui devrait être fait pour garantir ce secteur partout dans toute l'étendue de la république.

Autrement, la Direction du Casier Judiciaire ne compte que quelques outils de travail,actuellement, pour pouvoir traiter toutes les données de toute la République. Tous ces détails donnent un aperçu désagréable des services au sein de la Direction du Casier Judiciaire bien que les techniques d'identification pour avoir une formule dactyloscopique sont néanmoins efficaces.

IV.6.3. Proposition des solutions

En vue de promouvoir une meilleure qualité du travail en termes des performances et un traitement en temps réel au sein de la direction du casier judiciaire, et vu toute cette masse de données à traiter dans chaque coin du pays, une architecture distribuée conviendrait le mieux pour résoudre ce problème.

De ce fait, toute les provinces seront des sites interconnectés grâce à un réseau informatique et partageant les ressources en vue de permettre la fiabilité dans ce système, ce qui est traduit par la disponibilité des données, au lieu que tous les traitements soient centralisés.

En effet, le but de ce système est de pouvoir suivre en continu le casier judiciaire de chaque individu, partout où il peut se retrouver et de lutter aussi contre les récidivistes quelques soient les fonctions pour lesquelles ils sont élevés en dignité.

Certes, dans tous les domaines où le casier judiciaire est fortement demandé, notre système interviendra pour pouvoir identifier les individus en vue de savoir leurs passés (antécédents judiciaires) dans le but de décider sur leur sort. Nos institutions judiciaires sont privilégiées dans ce cadre pour améliorer leur façon de travailler.

Ce système substituera de toute manière la centralisation des données des individus par la décentralisation où chaque province deviendrait un site autonome. Il évitera aussi les déplacements des individus ou de leurs dossiers vers la Direction du Casier Judiciaire de Kinshasa pour le prélèvement des empreintes ou l'obtention de leurs extraits de casier judiciaire.

Eu égard à ce chapitre, nous avons abordé l'analyse de notre système d'étude en parcourant certains documents utilisés pour pouvoir identifier les individus. Toutefois, nous avons abordé le processus d'identification des individus ainsi que les techniques utilisées pour se faire, ce qui nous a aidé à déceler certaines défaillances dans ce système pour lesquelles nous avons apporté des solutions au travers ce travail.

Dans le prochain chapitre, nous nous penchons à la conception et implémentationd'un nouveau système informatisé pour le suivi du casier judiciaire.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy