WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contact et usage des langues dans l'espace médiatique algérien: de la créativité au quotidien


par Moussa LAHOUAM
Université Badji Mokhtar Annaba - Master FLE 2015
  

précédent sommaire suivant

IV- L'usage des langues dans la télévision en Algérie

Les médias audiovisuels, les chaines de télévision en particulier, sont devenues un terrain d'investigation de nombreuses études qui s'inscrivent dans une perspective micro-sociolinguistique en contexte algérien. I. CHACHOU24(*) soutient que : «ce domaine [...] s'offre comme un terrain privilégié de production des langues : ces dernières, outils linguistiques au service de la communication médiatisée [...] tant sur le plan des pratiques que sur celui des représentations»

Avant d'aborder l'usage des langues à la télévision algérienne, nous définissons tout d'abord les médias. Nous donnons par la suite un aperçu de l'évolution de la télévision algérienne et les conditions d'émergence des chaines d'Echourouk TV et d'Ennahar TV. En fin nous aborderons l'usage de l'arabe dialectal sur cet espace médiatique.

1- Définition des médias

De manière générale, les medias désignent tous les moyens de communication qui servent à transmettre des informations comme la presse, la radio et la télévision. Selon Barbier et Lavenir, les médias désignent « tout système de communication permettant à une société de remplir tout ou partie des trois fonctions essentielles de la conversation, de la communication à distance des messages et des savoirs, et de la réactualisation des pratiques culturelles et politiques » (Barbier et Lavenir, 1996, cité par Matanga, 2007)

2- Aperçu sur l'évolution de la télévision algérienne

La première télévision algérienne est lancée en 1956, par la Radiodiffusion-télévision française (RTF) dont « les programmes diffusés étaient importés de France »25(*)

Au lendemain de l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'état algérien a créé la Radiodiffusion télévision algérienne (RTA), et en 1986, l'Entreprise nationale de télévision (ENTV) est créée, suite à la séparation des activités gérées par la RTA

Ainsi, dans la période (1950,1990), l'ENTV qui sera appelée par la suite « la télévision algérienne terrestre » a été l'unique chaîne de télévision nationale algérienne pendant assez longtemps.

En 1994, l'Etat algérien lance une nouvelle chaine télévisée : « Canal Algérie ». Cette chaîne cible un public particulier, à savoir les Algériens résidant à l'étranger. En 2001 une troisième chaine télévisée étatique« Algérie3 »a été mis en service. En 2009, le groupe ENTV est étayé par deux autres chaines publiques : « Algérie 5 » et « Coran TV ».

Après l'annonce de l'ouverture du champ audiovisuel aux investisseurs privés en 2011, plus de neuf 26(*)télévisions privée ont vu le jour, entre autres, EnnaharTV » et « EchouroukTV ». Ces deux chaînes commencent d'abord par être clandestines dans la mesure où elles fonctionnent sans autorisation administrative, faute de reconnaissance de la part de l'Etat algérien. A partir d'avril 2013, le ministère de la Communication confirme l'octroi d'agrément à ces chaînes de télévision26(*).

* 24 Ibtissem CHACHOU, Le mixage linguistique dans la publicité en Algérie, revue n° 6- Résolang 2011 n° 6-7, P: 71,

http://eprints,aidenligne-français-université.auf.org/665/1Chachou-simple.pdf, consulté le 04/05/2015

* 25 Site internet des médias Algérie, http://www.medias-algerie.com/(consulté le 28/04/2015)

* 29 Le quotidien « l'expression »,7 avril 2013.

précédent sommaire suivant