WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les apports du big data dans la relation client


par Jeremie GROSSETETE
EMLV -  2015
  

précédent sommaire suivant

II. Justification de ma problématique

15 Sources Larousse

34

Ma problématique est issue de l'analyse des données recueillies dans ma revue de littérature. Cependant pour avoir une certitude et pouvoir commencer la rédaction de ma partie empirique, j'avais besoin de rencontrer un spécialiste du sujet. De plus pour pouvoir appliquer des recommandations à mon entreprise, je devais trouver un collègue qui connaisse assez IBM pour avoir une profondeur de réflexion.

J'ai donc rencontré le directeur de la branche Big Data & Analytics d'IBM France. Grâce à cette rencontre d'une heure, il a pu répondre à mes questions. Cela m'a permis de justifier complétement ma problématique autour des applications métiers. Il a pu me donner des pistes de réflexions autour du Big Data dans le secteur BtoB. En effet chez IBM nous ne travaillons qu'en BtoB. Voilà pourquoi il m'a conseillé de faire des recherches supplémentaires. En effet pour pouvoir faire des recommandations pertinentes sur mon entreprise il fallait que je fasse plus de recherches sur l'utilisation de cette technologie dans le secteur d'activité de mon entreprise.

J'ai donc suivi ses conseils et ajouté une partie supplémentaire à ma revue de littérature afin de pouvoir justifier d'un développement pertinent de recommandations.

III. Intérêt de cette méthodologie

La méthodologie est l'étude systématique, par observation de la pratique, des principes qui la fondent et des méthodes de recherches utilisées15.

J'ai utilisé une méthodologie en trois étapes :

· Compréhension du sujet

· Revue de littérature

· Application du sujet à mon entreprise

Cette méthode m'a permis de pouvoir me doter d'une expertise que je n'avais pas au début de la rédaction de ce mémoire. Mon sujet étant très vaste, la rédaction d'une revue de littérature après avoir cerné le sujet m'a aidé à orienter mes recherches et à bâtir une revue de littérature pertinente. L'objectif de faire des recommandations appropriées à mon entreprise est donc respecté grâce à cette méthode.

35

IV. Limite de cette méthodologie

IBM est un trop gros groupe pour pouvoir le connaitre entièrement. De plus j'ai passé deux ans dans l'entité « logiciels », mais je n'ai pas une vision précise de ce qui se fait dans les autres entités. Par exemple le fonctionnement de l'entité « services » qui est une des parts importante de la marge de l'entreprise m'est inconnu.

Cependant IBM est un groupe standardisé dans ces processus et dans son fonctionnement global voilà pourquoi même si je n'ai pas une vision précise du fonctionnement des autres entités je peux faire ces recommandations pour mon entité qui sont applicables en partie au niveau global.

Le Big Data étant un sujet vaste, la problématique a été réduite à son utilisation dans la gestion de la relation client. Certains aspects ne seront pas traités dans ce mémoire par souci de temps. L'exemple de la mobilité est le plus pertinent, cet aspect est de plus en plus d'actualité, mais pas encore assez développé pour y consacrer une partie entière.

précédent sommaire suivant