WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude socioéconomique de la pauvreté chez les communautés vivant dans les zones cacaoyeres


par Christian René KOFFI
UFHB - Master 1 2015
  

précédent sommaire suivant

Abstract

This report tries to understand(include) the poverty among communities alive in the zones of productions cocoas plantation of Soubre, to understand(include) the main factors(mailmen), to identify the political and community answers and to propose tracks of solutions for the long lasting resolution of the problem and the axes reflection which could feed a future work on the same problem with Ivory Coast. The choice of Soubré to throw this first study within the framework of a report of Master's degree I is justified all the more as this zone was classified among the most affected(allocated) by the poverty with an IPM of 0,341 in 2011, that is an annual evolution of 2,24 % from 2002 till 2008 (RNDH, p50). To do it, we mobilized theories of the monetary and non-monetary poverty. To dread better the problem to the study, we have usual quantitative methods such as the questionnaire rested (supported) by the qualitative methods (the guides of interview (maintenance) and the observation grids). The meditative and analyzed data allowed us to have the results (profits) below. The populations of this zone, live in precarious socioeconomic conditions, basic social services are non-existent quasi-, the growing insecurity and the absence of appropriate road infrastructures; all these factors interact to maintain more than 80 % of the rural population in a situation of extreme poverty.

Keys words: poverty, precariousness, socioeconomic, vulnerability.

Introduction générale

La pauvreté affecte plus de plus de 1, 2 milliards d'individus dans le monde. Cela représente 34% d'une population mondiale estimée à7 milliards (Banque Mondiale, 2010). En Afrique subsaharienne, le constat est que la part de la population concernée par la pauvreté n'a reculé que de six points en 30 ans, soit 46,8 % en 2011 contre 52,8 % en 1981 (Banque Mondiale, 2010). C'est le seul continent où le nombre de personnes pauvres a augmenté. Ce chiffre a même doublé : de 210 millions de pauvres en 1981, on est passé à 415 millions en 2011. En outre, en 2015, sur 193 pays, la Côte-d'Ivoire, se plaçait au96ème rang en termes de PIB par tête, mesuré en parité du pouvoir d'achat, (PNUD, 2013). Suivantl'Indicateur de Développement Humain (IDH), qui prend en compte l'état de santé et d'éducation despopulations en plus du revenu, la Côte d'ivoire améliore légèrement son classement relatif : elle apparaît en171ème position. Elle reste cependant l'un des pays à faible développement humain(0,452), avec un niveau d'IDH inférieur à la moyenne de l'Afrique sub-saharienne. En retenant la ligne de 1$ par tête1(*), on estime qu'un habitant sur deux, soit 48,9 de la population vit en deçà du seuil de pauvreté contre seulement 10% 1985 (RNDH, 2013).Ce phénomène est encore plus ressenti dans les zones rurales, précisément dans les zones cacaoyères.

Dans ce contexte, la lutte contre la pauvreté se situe au coeur des politiques de développement du pays. Le Plan national de développement(PND), qui constitue le programme économique du gouvernement ivoirien, en fait l'objectif premier de la politique de réformes en cours. Cette priorité accordée à la réduction de la pauvreté a conduit les autorités, sous l'impulsion des institutions de Bretton Woods, a changé la dénomination du Document de stratégie de réduction de pauvreté(DSRP). Ce dernier s'intitule désormais «Plan national de développement » (PND).

Pour faire face à ce problème, nous nous sommes servi d'une question de recherche élaborée à la section 6 du chapitre 1, intitulée problématique de notre mémoire. Cette question est stipulée comme suit : « quels sont les déterminants socioéconomiques de la pauvreté chez les communautés vivant dans les zones cacaoyères? » Pour répondre à cette question, nous avons effectué une enquête de terrain dans le département de Soubré durant deux(02) semaines c'est-à-dire du 09 au 25 novembre 2015. Cette enquête a été possible grâce à des techniques d'enquête basée sur un échantillonnage réaliste, sur un questionnaire et sur des guides d'entretien individuel et pour des groupes de discussion. Les réponses obtenues et traitées, nous ont permises d'avoir les résultats ci-dessous.

C'est pourquoi, dans une première partie intitulée «  Cadre Théorique », nous avons d'abord élaboré la problématique (chapitre 1). Cela a consisté à :(i) présenter l'objet de notre recherche qui est la « pauvreté » (section 1), (ii) déterminer la pertinence du sujet relatif à la pauvreté (section 2), (iii) identifier la question de recherche(section 3), (iv) préciser le constat de recherche(section4), (vi) relever le problème de recherche(section 5) et (vi) préciser la question de recherche(section 6). Ensuite, nous avons précisé l'orientation de la problématique (chapitre 2). Cela nous a permis de : (i) préciser les objectifs de la recherche (section 1), (ii) préciser les hypothèses qui en découlent (section 2) et (iii) de tester théoriquement ces hypothèses à travers une revue de la littérature (section 3). Enfin, nous avons ciblé l'ancrage théorique qui en découle (chapitre 3) à travers : (i) un rappel des familles théoriques et du choix théorique qui en découle (section1), (ii) la modélisation du concept (section 2) et (iii) l'identification des variables, des indicateurs et des indices (section 3).

Dans une deuxième partie intitulée « Cadre Pratique », nous avons d'abord déterminé le Site de l'étude (Chapitre 4). Cet exercice a consisté à : (i) identifier le site géographique (section 1), (ii) cartographier le problème étudié sur le site (section 2), (iii) retracer l'historique du site (section 3), (iv) relever la sociologie du site (section 4) et enfin, (v) déterminer l'économie du site (section 5). Ensuite, nous avons élaboré une phase préparatoire à l'enquête de terrain (Chapitre 5) ayant consisté à : (i) identifier des unités d'enquête (section 1), (ii) élaborer un plan de travail (section 2), (iii) collecter les données secondaires (section 3), (iv) préciser le type d'échantillonnage (section 4), (v) construire et à tester les outils de collecte des données (section 5), (vi) préciser les outils, les techniques et le schéma d'analyse des données (section 6).

Dans une troisième partie intitulée « Cadre des Résultats », nous avons d'abord présenté les données issues de l'enquête (Chapitre 7). Ensuite, nous avons analysé ces données et avons présenté les résultats (Chapitre 8). Enfin, ces résultats issus des données analysées ont été interprétés afin de connaître : (i) leur implication.

Première Partie : Cadre Théorique

* 1 En parité de pouvoir d'achat(PPA) du dollar de 1985.

précédent sommaire suivant