WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude socioéconomique de la pauvreté chez les communautés vivant dans les zones cacaoyeres

( Télécharger le fichier original )
par Christian René KOFFI
UFHB - Master 1 2015
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 5 :

Phase préparatoire à l'enquête de terrain

Section 1 :

Les unités d'enquête

Section 2 :

Plan de travail

Tableau 7 : Plan de travail du mémoire

Périodes

Premier trimestre

Deuxième trimestre

Troisième trimestre

Quatrième trimestre

Activités

M1

M2

M3

M1

M2

M3

M1

M2

M3

M1

M2

M3

Cadre Théorique

 

X

X

X

 
 
 
 
 
 
 
 

Echantillonnage

 
 
 
 

X

X

 
 
 
 
 
 

Construction des outils de collecte des données

 
 
 
 
 
 

X

X

 
 
 
 

Collecte des données

 
 
 
 
 
 
 
 
 

X

 
 

Saisie des données

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

X

 

Analyse des données

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

X

Soutenance du mémoire

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

X

Source : chercheur

Section 3 :

La revue documentaire : la collecte des données secondaires

La collecte des données secondaires s'est faite à travers l'exploitation de la documentation préexistante : les différentes études ivoiriennes sur le niveau de vie de la population ivoirienne (ENV 2008 ; document intérimaire de stratégie de réduction de la pauvreté DSRP) et les études quantitatives menées sur les classes moyennes (« Whatis Middle Class about the Middle Classes around the World ? » de Abhijit V. Banerjee and E. Dufflo ; définition de la classe moyenne par Birdsall, Graham et Pettinato). Par ailleurs, la Côte d'Ivoire a une expérience très constante en matière de collecte de données pour l'analyse de la pauvreté. Les données secondaires portant sur les dépenses et les revenus ont été collectées à partir du traitement des enquêtes ménages menées de 1985 à 1998 par l'Institut Nationale de la Statistique de la Côte d'Ivoire avec le soutien des bailleurs de fonds comme la Banque Mondiale : (i) enquête de type Living Standard Measurement Survey (LSMS) en 1985 et 1988 sur des échantillons 1 600 ménages chacune, (ii) Enquête de Niveaux de Vie (ENV) en 1998 sur 4 200 ménages. Toutes les enquêtes sont représentatives au niveau national. Ces enquêtes à but multiples ont été effectuées dans le cadre du programme d'évaluation du niveau de vie initié par la Banque Mondiale dans les années 1990. Par exemple, l'enquête la plus récente, notamment celle portant sur le niveau de vie et effectuée en 2002 (ENV 2002), en sus du module des dépenses, comporte des questions relatives aux dimensions non monétaires de la pauvreté et aux perceptions subjectives de la pauvreté. Des informations additionnelles sur les dimensions non monétaires de la pauvreté en côte d'ivoire ont été également collectées après 1990 dans le cadre de l'enquête prioritaire de 1992 (EP), trois enquêtes démographiques et de santé (EDS) et deux enquêtes par grappes à indicateurs multiples (MICS).

Quatre enquêtes sur le niveau de vie qui ont été menées après 1990 (ENV1993, ENV 1995, ENV 1998, et ENV 2002) ont suivi la même méthodologie en ce qui concerne la collecte de donnée, le contenu et la forme des questions principales et des sections portant sur des questionnaires. Toutefois, avec le temps, les strates d'échantillonnages et d'analyse ont été redéfinies pour faciliter une plus grande homogénéité et refléter les changements intervenus dans la sphère économique et démographique en Côte d'Ivoire, tout en fournissant les informations nécessaires aux politiques de décentralisation. Ainsi, l'ENV de 2002 représente Abidjan et les dix régions administratives du pays. Néanmoins, les cinq strates utilisées dans les enquêtes précédentes (Abidjan, autres villes, zones forestières rurales de l'Est, zones forestières rurales de l'Ouest et savane rurale) peuvent toujours être employées à titre de comparaison avec l'enquête de 2002.

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour