WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de la filiere textile coton camerounaise sur le développement socio-économique national: Bilan et perspectives


par Raphal Athanase Elisée Hamadjam
Institut sous-regional multisectoriel de technologie appliquée de planification et d'évaluation de projets - DESS Analyse et Evaluation des Projets 2004
  

précédent sommaire suivant

III.1.2. Politique des prix en Afrique de l'Ouest et du Centre

En Afrique de l'Ouest et du Centre, un seul prix est généralement fixé chaque année pour le coton graine au niveau de chaque pays. En ce qui concerne le coton fibre à l'export, les prix sont de loin inférieurs au cours mondiaux.

Le tableau ci-dessous compare les prix des différents pays de l'Afrique de l'Ouest et du Centre avec les cours mondiaux et les prix d'autres pays exportateurs comme le Zimbabwe et l'Inde. Pour les besoins de comparaison, les prix intérieurs du coton graine sont convertis en équivalent coton fibre.

Tableau 15 : Ratios des prix intérieurs18(*) au cours mondiaux (%)

Pays

1990-1993

(en %)

1994-1997

(en %)

Bénin

58

36

Burkina Faso

59

35

Cameroun

48

40

Côte d'Ivoire

54

37

Mali

52

35

Tchad

59

35

Togo

56

39

Moyenne de ces 7 pays

55

37

Zimbabwe

58

79

Inde

91

93

Source : « Cotton Policies in Francophone Africa ». Banque Mondiale. Document de référence préparé pour la réunion sur le secteur du coton qui s'est tenue à Dakar du 4 au 6 juin 1998.

Les chiffres montrent qu'avant la dévaluation du FCFA en 1994, les prix à la production équivalaient à un peu plus de la moitié des cours mondiaux, En Inde, en revanche, où le système est plus concurrentiel, les prix intérieurs étaient inférieurs de moins de 10% aux cours mondiaux. Bien que déjà déprimés, les prix intérieurs dans tous les pays de la zone ont brutalement chuté après la dévaluation du FCFA, les entreprises parapubliques répugnant en effet à répercuter les effets du changement de parité sur les prix à la production.

Au Cameroun, les prix étaient les plus bas avant la dévaluation ; un peu moins de la moitié des cours mondiaux. Après la dévaluation du FCFA ces prix sont les plus élevés dans la zone CFA.

* 18 Les prix intérieurs sont les prix à la production du coton graine exprimés en équivalent coton fibre

précédent sommaire suivant