WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de la filiere textile coton camerounaise sur le développement socio-économique national: Bilan et perspectives


par Raphal Athanase Elisée Hamadjam
Institut sous-regional multisectoriel de technologie appliquée de planification et d'évaluation de projets - DESS Analyse et Evaluation des Projets 2004
  

précédent sommaire suivant

III.2.2.3. Marché des autres ouvrages en matières textiles : prédominance de la friperie

Il s'agit ici des ouvrages qui utilisent comme matière première, les fils et tissus de matières textiles. On peut dénombrer :

· les vêtements et accessoires du vêtement

· les étoffes de bonneterie

· les tapis et autres revêtements de sol en matières textiles

· les autres articles textiles confectionnés (couvertures, linge, rideaux, couvre-lits, sacs et sachets d'emballage, bâches, tentes, voiles, etc.)

· la friperie

Cette activité, dominée par la friperie, constitue la principale concurrence à l'industrie textile locale principalement à la CICAM. Les importations de matières d'ouvrages en textile sont significatives. Elles sont passées de près de 24 milliers de tonnes pour une valeur de 14 890 millions de FCFA en 1995 à près de 32 milliers de tonnes pour une valeur de 27 331 millions en 2003.

Graphique 22 : Importations d'ouvrages en matières textiles

Source : Direction des Douanes

Les importations des articles de friperie pour cette activité représentent près des 3/4 en volume et 2/3 en valeur. Les importations de friperie sont déclarées en douane à un prix pratiquement identique : 620 FCFA le kg. La réglementation en matière de friperie a porté un coup dur à la CICAM en particulier et à la filière textile-coton camerounaise en général. Le faible pouvoir d'achat du camerounais moyen l'amène à se tourner vers le marché du vêtement d'occasion qui lui permet de s'habiller à moindre coût.

précédent sommaire suivant