WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Subjectivité et intersubjectivité dans la conversion indiviuelle masculine à l'islam en France au XXI siècle

( Télécharger le fichier original )
par Marie Bastin
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris -  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Disparités

Les disparités sont de deux ordres. Elles concernent, d'une part, le domaine de la critique émise par l'individu envers la communauté religieuse à laquelle il appartenait ou à laquelle son groupe d'origine faisait référence, d'autre part, il s'agit du domaine de la satisfaction des besoins spirituels individuels qui diffère d'un individu l'autre.

· La critique de la pratique religieuse : où est le « nous » ?

Quatre d'entre eux C3, C4, C5 et C6, qui vivaient dans des familles pratiquantes catholique ou protestante, se disent avoir été tout à fait croyants et heureux de l'être jusqu'à un moment précis, dont chacun fera la présentation comme étant (rétrospectivement en termes de reconstruction biographique liée à l'entretien) le moment annonciateur du futur changement. Celui-ci se traduit en termes de déception à l'égard des promesses du monde, des promesses de ceux en qui ils avaient confiance, de celui à qui ils se livraient : Dieu. Ce sont ces attentes, ces espoirs, ces croyances qui semblent les distinguer de leur entourage, apparemment incompréhensif à leur égard, --ce qui n'est pas explicitement dit d'ailleurs-- et qui les a poussés non à changer d'opinion, mais à chercher à trouver un « terrain » pour les faire croître.

Cette « hypocrisie » est également souvent évoquée par les « convertis » en terme de critique et d'opposition individuelle et intérieure, sans qu'ils ne disent avoir eu à supporter de « troubles » identitaires. Ils considèrent les pratiquants de leur groupe d'origine comme trichant avec les valeurs qu'ils prônent eux-mêmes. Les individus futurs convertis déplorent le manque d'harmonie entre ce qui est prôné religieusement et les tenants de ces propres valeurs. Sans évoquer les questions politiques, l'on peut supposer que bien qu'ils se concentrent sur la dimension spirituelle de l'existence, comme lieu idéal et encore pur de toute perversion, l'expression « déçus de la politique » pourrait leur être attribuée. C'est en termes suivants que ce décalage identitaire s'exprime : complètement éduqués et imprégnés des valeurs de croyance chrétienne : solidarité, tolérance et empathie, et de celles de la démocratie, bons modèles mêmes de l'ensemble de ces valeurs, ils se sentent trahis par ceux qui les leur ont inculqué. On pourrait donc dire que leur état intérieur de déception est lié aux gens, et non aux valeurs, et à la possibilité de les appliquer et de les partager. Ils se retrouvent à « partir à la recherche » d'alter ego ou de croyants avec lesquels ils espèrent pouvoir « enfin » partager de façon authentique et sincère les mêmes valeurs spirituelles. Très vite perçues et voulues par l'individu, comme des valeurs universelles. Le système de pensée qui est alors susceptible de recevoir cette recherche se trouve d'emblée être défini implicitement par le converti comme ouvert et différent de celui des origines et susceptible de l'accueillir, a priori.

C5 se distingue un peu des autres, en termes de critique, puisqu'il n'a pas seulement remis en cause le comportement de ceux dont il s'était senti le coreligionnaire, mais il a « interrogé dieu » et a remis en question « à l'intérieur de sa tête ce que dieu donne aux hommes ». A cette étape d'insatisfaction et de critique, dieu se révèle aux yeux de C5 comme un « menteur ». C'est dieu qui duperait les hommes, et non les hommes seulement entre eux, à propos de Dieu et des valeurs divines. L'origine protestante de C5 explique peut-être cette attitude critique directe et sans intermédiaire, de dieu.

C6 est un cas particulier, lui aussi, puisqu'il exprime la critique envers le système de croyance oecuménique chrétien auquel il appartenait, suite à la stigmatisation, d'une part dont il s'est senti victime par les membres de ce groupe de pratiquants. Et d'autre part, au manque de chaleur fraternelle qu'il a identifié dans sa communauté. Il est possible d'observer dans le parcours de C6 de réguliers à-coups de déception par rapport à ses coreligionnaires oecuméniques. Son besoin de comprendre et d'approfondir sa connaissance spirituelle semble ne pas avoir trouvé le répondant qu'il estimait et estime encore même de la part de ses frères en islam, légitime de recevoir. Tout normé qu'il fut au sein de cette communauté chrétienne dont il a respecté les règles religieuses et séculières et les hiérarchies du mouvement, il ne s'est pas normalisé au niveau de la quête de connaissance et du ressenti spirituels.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net