WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Subjectivité et intersubjectivité dans la conversion indiviuelle masculine à l'islam en France au XXI siècle

( Télécharger le fichier original )
par Marie Bastin
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris -  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Similitudes 

Les similitudes s'établissent autour de deux thèmes, l'absence de rupture sociale ou familiale explicite et le déplacement géographique vécu par tous les individus rencontrés, mais de façon et pour des raisons différentes.

· L'absence de rupture sociale ou familiale 

Si l'on ne peut pas analyser ici la spécificité de chacun des individus du corpus d'un point de vue psychologique, l'analyse de la personnalité peut néanmoins se dérouler sur la base de la manière dont chaque individu se narre quant à sa vie post-« conversion ». Il est très nettement perceptible que chacun d'entre eux et pour des raisons différentes, sait se dire un individu particulier dans son environnement d'origine, la famille proche le plus souvent. Ils ne se vantent pas, ni ne semblent être prétentieux de la différence d'avec leur famille, qu'ils ressentent avoir vécue. L'on peut même distinguer qu'ils essaient, relativement peut être à la « conversion » à l'islam, de banaliser cette spécificité. Ce qui les distingue se manifeste surtout du point de vue de la vie intérieure. En effet, il semble avoir tous été des enfants normés. En fait, s'être très bien adaptés à certaines normes sociales comme celle de l'école, de la famille ou de la pratique religieuse familiale, mais, avoir vécu intérieurement différemment le rapport au sacré et au religieux130(*).

En fait, il est possible de synthétiser ce que ces individus ont ressenti dans cette phase comme suit : je ne me reconnais pas dans les autres membres du système de pensée, de société et de culture dans lequel je suis né, j'ai été éduqué et j'ai grandi, que j'ai accepté, assimilé, d'une part. Mon « je » est une entité que je ne veux pas soumettre à des compromis pour qu'elle soit vivable dans ce système, d'autre part. Enfin, un autre système peut potentiellement l'accueillir et j'ai les moyens intellectuels, psychosociologiques et sociaux et le droit de le faire.

· Le déplacement géographique

Si l'on peut considérer qu'un événement troublant le « je » puisse être révélateur d'une spécificité individuelle ou du besoin de vivre pleinement cette spécificité individuelle, et donc peut-être d'être à la source du déclenchement de la quête spirituelle individuelle, il semble résider pour chacun d'entre eux, dans un déplacement géographique, lié aux études ou à un/des voyages à l'étranger à partir de 18 ou 20 ans. Ces déplacements marquent l'éloignement du milieu familial donc la découverte de la solitude, de la nécessité de l'autonomisation ainsi qu'un changement de point de vue sur le monde. Cette distance révèle, chez tous, l'intérêt pour l'altérité du monde, la liberté d'être individuellement en opinion envers ce monde, l'obligation de se situer soi-même, sans autres références que, ce que l'on a appris face à ce monde et que le potentiel de modes de vie autres existant. Pour C5 particulièrement, ces déplacements ont été pénibles et violents, au point de lui faire découvrir sa différence et le racisme dont il s'est senti victime.

Le voyage déclenche la quête spirituelle et permet l'unification de soi intérieure chez C1. Le retour en Europe pour C1, par l'Espagne, ou en France pour les autres, semble lui, déclencher une autre étape de la connaissance spirituelle. Pour C3, l'éloignement du milieu familial, lui permet, à Grenoble de vivre l'expérience religieuse de la « conversion ». Pour C4, le retour en terre maghrébine, à Tunis, réactive des souvenirs. C6, lui, sur les routes pendant 10 ans, connaît la solitude, le dépaysement et la multiplicité des situations relationnelles, qui stimulent réflexion, remise en question et finalement, la « conversion ». C2, bien qu'ayant beaucoup voyagé pendant sa jeunesse, au point d'avoir vécu au Danemark presque deux années, vit sa « conversion » dans une période sédentaire. La distance nécessaire semble-t-il, à sa prise de conscience, à sa quête spirituelle et enfin à sa « conversion » se déroulent pourtant loin du foyer, sur le lieu de son travail. C'est-à-dire, hors de « l'intime », puisqu'elles prennent toute leur signification sur le lieu d'activité professionnelle, dans son bureau.

Le voyage ou le déplacement géographique impliquent autant l'individu et sa subjectivité que son intersubjectivité.

* 130 C'est dans les quelques cas de « conversions » féminines dont l'étude sera plus complète dans un travail ultérieur que l'on rencontre l'expression de « troubles » de « soi » et du « je » formulés, en particulier, par au moins deux femmes en termes de « j'étais rebelle ». L'unité de leur personnalité intérieure ne parvenait pas, à leurs yeux et au regard des normes dans lesquelles elles vivaient, à s'accomplir avec paix. Elles ressentaient en permanence et quelque soie le groupe auprès duquel elles ont recherché une socialisation, propre à « respecter leur personnalité », un décalage, une révolte intérieure, le plus souvent en termes de difficultés à se soumettre à des normes sociales et en termes de regret d'une hypocrisie de la part de ceux qui vivent ces fameuses normes.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net