WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Littérature Hypertextuelle, analyse et typologie

( Télécharger le fichier original )
par Aurélie CAUVIN
Université de Cergy Pontoise - Maitrise de lettres Modernes 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

« On ne demandera jamais ce que veut dire un livre, signifié ou signifiant, on ne cherchera rien à comprendre dans un livre, on se demandera avec quoi il fonctionne, en connexion de quoi il fait ou non passer des intensités, dans quelles multiplicités il introduit et métamorphose la sienne, avec quel corps sans organe il fait lui-même converger le sien. Il n'existe que par le dehors et au dehors.34(*)» Deleuze, Rhizome

3. Une interprétation de l'hypertexte comme rhizome

Pour comprendre ici les mécanismes de l'hypertexte, et comment en tant que réseau il s'organise, fonctionne, dans la mesure où il remet en cause un certain nombre de concepts et notamment entre en opposition avec le livre classique, tel que nous avons pu l'énoncer, il nous a paru intéressant de reprendre la métaphore du rhizome, telle qu'elle est définie par Gilles Deleuze, et Felix Guattari, dans le dernier volume de Capitalisme et Schizophrénie, Mille Plateaux35(*). Rhizome36(*) en est l'introduction, elle a pour but d'expliquer au lecteur la démarche intellectuelle dans laquelle ils se situent. Elle s'organise selon trois axes, avec tout d'abord la remise en cause du livre dit « classique », ensuite avec la proposition d'un nouveau système qu'il nomme rhizome, en en énonçant les principes, et enfin en appliquant ces principes à leur ouvrage Mille Plateaux. Il est certain que cette approche est une approche philosophique qui s'inscrit dans une conception du monde et de la société, mais ce n'est pas notre propos ici et, pour éviter toute confusion de sens, la métaphore du rhizome ne sera prise que dans l'énonciation du concept sans prendre en compte les applications que les auteurs en font. Cette métaphore du rhizome est une constante, un des topos récurrent, qui dès que l'on aborde le réseau se trouve invoquée. Il nous a donc semblé malgré la digression que ce développement nécessite de l'expliquer. 37(*) Le philosophe, Gilles Deleuze est selon Mireille Buydens : « un ingénieur de l'immatériel, dont la tâche est de produire les outils de la réflexion, d'usiner les mots, de dessiner et d'assembler les topographies conceptuelles qui constitueront les briques élémentaires de la pensée.38(*) »

a) Le rhizome comme représentation du livre

· La remise en cause du livre dit « classique »

Selon Deleuze, le rationalisme en général et la modernité relèvent de l'un et de la pensée unifiante, dont la métaphore directrice est l'arbre. Sous sa forme la plus simple le rationalisme est dichotomique ou arborescente : l'un se divise en deux, puis chaque moitié se divise en deux...39(*) plus complexe il peut feindre l'accueil de la multiplicité (les branches, les racines) mais en la ramenant fermement à l'unité d'un tronc commun. C'est ce qu'il nomme le premier type de livre : « le livre arbre » ou le « livre-racine », se plaçant du côté du sujet il explique :

« Un premier type de livre, c'est le livre racine. L'arbre est déjà l'image du monde. C'est le livre classique, comme belle antériorité organique, signifiante et subjective. Le livre imite le monde, comme l'art, la nature (...) L'arbre ou la racine en tant qu'image, ne cesse de développer la loi de l'un qui devient deux, puis de deux qui deviennent quatre.40(*) »

* 34 ibid., p 10

* 35 Gilles Deleuze, Felix Gattari, Capitalisme et schizophrénie, volume 2, Mille Plateaux, Paris, édiion de Minuit, 1980.

* 36 Gilles Deleuze.. ibid, pp 9-37

* 37 D'un point de vue strictement personnel, elle m'a permis de comprendre les principes sous-jacents et fondamentaux que le réseau met en jeu quel qu'il soit et sous tous ses avatars.

* 38 L'image Deleuze, Foucault, Lyotard, collectif. Mireille Buydens, « la forme dévorée pour une approche deleuzienne d'Internet ». Thierry Lenain (coord), Louvain, éd. VRIN, 1997,. Université Catholique de Louvain. p 42

* 39 Deleuze...op.cit., p 11

* 40 ibid. p 11

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net