WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Littérature Hypertextuelle, analyse et typologie

( Télécharger le fichier original )
par Aurélie CAUVIN
Université de Cergy Pontoise - Maitrise de lettres Modernes 2001
  

précédent sommaire suivant

III. Naissance de l'hyperfiction française délimitation du genre : définition et typologie

L'aperçu historique des évènements consacrés à la littérature et à l'informatique, de 1996 à nos jours se fonde sur l'analyse du corpus, et des paratextes de ceux-ci. Pour l'historique ce ne sont que les oeuvres les plus significatives qui ont été choisies. Les oeuvres s'inscrivent dans la communauté francophone, certaines ont pour origine le Québec, elles entrent dans cette histoire quand leur développement, entre dans cette période. Mais il est à signaler que certaines ont pu être commencées avant la date de 1994. Ainsi quelques oeuvres avaient été publiées sur disquette comme par exemple Frontières Vomies, de Jean-Marie Pelloquin, qui date de 1994, et Fragments d'une histoire. Le réseau francophone virtuel s'est très tôt constitué. Il s'est construit immédiatement et réellement autour des auteurs, des éditeurs mais surtout des universitaires. La dynamique de ce réseau est grandissante au regard des événements culturels, institutionnels.

A. Historique de 1996 à l'aube du XXIe. Siècle

1. De 1994 à 1998 : les prémisses

Internet est né en France en 1994, mais l'apparition de ce médium dans la communauté francophone n'a pas d'emblée incité les auteurs à publier leurs oeuvres sur ce support. Comme tout canal de diffusion, il a connu des débuts chaotiques, incertains. L'apparition des deux premières « hyperfictions » en langue française date de 1996, date de publication. Les projets sont néanmoins en germe dans les esprits depuis 1995. Sale temps67(*), est ainsi publié sur cédérom, il est un collectif d'auteurs : François Coulon, Jacky Chiffot, Gilles Armanetti, il reçoit le prix des Lauréats des jeunes créateurs, Milia 1996. La même année est publiée chez Kaona, 20% d'amour en plus68(*) de François Coulon, il est salué par la presse comme le précurseur de l' « hyper-roman ». L'année 1996 est considérée comme la naissance de l'hyperfiction française éditée sur support cédérom. 1996 est aussi la date de création du site « anacoluthe.com » sur lequel sera hébergé Apparitions inquiétantes69(*). En août 1997 paraît le premier épisode de NON-roman70(*) de Lucie de Boutiny dans la revue d'art contemporain : synesthésie. Au mois de mai de cette même année Renaud Camus publie aux éditions POL, P.A., qui est la version originelle de Vaisseaux Brûlés71(*), publiée sur le web, de 1997 à 2000. Le mois de septembre de cette même année se voit marqué par le début de la publication d'Apparitions inquiétantes sur le site « anacoluthe.com », sous le nom d'avatar #1. Le 1er avril 1998 est la date de création du site consacré à l'hyperfiction : le Noeud72(*), dont la dernière mise à jour date du 3 mars 2000. En mai 1998 Lucie de Boutiny publie le deuxième épisode de NON. Le 20 octobre 1998 est mis en ligne la première version des cotres furtifs73(*). 1998, est aussi dans l'histoire de l'Internet français, l'année où la première fête, consacré à ce dernier voit le jour. Du côté de l'édition en ligne, 00h00.com (prononcé zéro heure) est créée le 18 mai 199874(*) à l'initiative de Jean Pierre Arbon. Elle est considérée comme la première maison d'édition spécialisée dans la vente de livres numériques téléchargeables. Elle met également à disposition de ses lecteurs une version papier, imprimée à la demande. Du 2 au 16 novembre 1998, 00h00 en partenariat avec Wanadoo, fournisseur d'accès à Internet, a organisé le prix des Lecteurs, s'inscrivant dans la conviction de 00h00.com qu'Internet est un « lieu majeur de la création littéraire.» Parmi les neufs auteurs retenus, se trouvaient déjà : Alain Salvatore pour Écran total75(*), le site d'Anacoluthe, celui de Lucie de Boutiny, pour NON-roman. Ce prix littéraire a fait connaître, certaines oeuvres, leurs auteurs, à la fois du côté du grand public, que du côté des institutions.

* 67 Franck Dufour, Gilles Armanetti, Alain Chiffot, Sale Temps, cédérom, 1996

* 68 François Coulon, 20% d'amour en plus, Éditions Kaona, cédérom, 1996

* 69Anne-Cécile Brandenbourger, Apparitions inquiétantes [en ligne] 1997-2000 :

http://www.anacoluthe.com/bulles/apparitions/jump.html

* 70 Lucie de Boutiny, NON [en ligne] : http://www.synesthesie.com/boutiny/# , 1997-2000

* 71Renaud Camus, Vaisseaux Brûlés [en ligne] : http://perso.wanadoo.fr/renaud.camus/presentation.html, 1997-2000

* 72 http://www.total.net/~amnesie/

* 73 L.C. (anonyme), Aux cotres furtifs, [en ligne] 1998 : http://www.cotres.net/

* 74 Jean Pierre Arbon, « Lire autrement, une année d'offre numérique », Paris, Bulletin des Bibliothèques de France, Tome 44, numéro 5, 1999

* 75 Alain Salvatore, Écran Total, [en ligne], http://alain.salvatore.free.fr/

précédent sommaire suivant