WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les enjeux environnementaux, économiques, sociaux et politiques de l'accès à l'eau dans l'agglomération de Lima et plus spécialement dans les quartiers dits « asentamientos humanos », quel avenir pour une ville assoifée ?

( Télécharger le fichier original )
par Claire Gaillardou
UFR de Géographie Bordeaux III - DEA de géographie, mention développement, sociétés et cultures 2007
  

précédent sommaire suivant

RESUME DE L'ETUDE

Cette étude a pour objectif l'appréhension des difficulté d'accès à l'eau dans la capitale d'un pays en développement, afin de cerner les causes de disfonctionnements actuels et pouvoir envisager des solutions de développement réalisables.

La ville de Lima est située sur un désert côtier ou les ressources en eau sont restreintes, et l'évolution croissante de sa population ne permet actuellement plus de garantir un accès à l'eau pour tous dans des conditions environnementale et égalitaire soutenables.

Face à cette situation on assiste aujourd'hui à une incapacité des pouvoirs publics à la réaction.

Devant l'urgence de la situation dans les quartiers périurbains qui sont les plus défavorisés (dits « asentamientos humanos ») les ONG et les collectivités locales développent des projets alternatifs d'accès à l'eau.

Aujourd'hui, la prise en compte de ces nouveaux acteurs et de leur stratégie d'action est nécessaire à l'élaboration des politiques de développement étatiques tant à l'échelle locale que nationale.

Mots clefs : développement, périurbanisation, gestion de l'eau, accès à l'eau politique, démocratie participative, asentamientos humanos, autogestion, réseau, bidonville, pays du sud, Pérou.

TABLES DES ILLUSTRATIONS

Cartes :

- Carte 1 : Situation de la capitale sur la cote désertique péruvienne

- Carte 2: Diminution des niveaux de l'eau souterraine (en mètres) dans la région environnante de Lima entre 1969 et 1985

- Carte 3 : Processus d'expansion de la ville de Lima entre 1981 et 2000

-Carte 4 : Couverture du service d'eau selon les chiffres actuels donnés par la SEDAPAL

4 Tableaux, schémas et graphiques :

-Schéma 1 : Fonctionnement de l'intervention

-Schéma 2 : Différents niveaux de relations

-Schéma 3 : Economie en matière de canalisation, la comparaison d'un système classique de réseau d'égouts avec le système condominial :

-Schéma 4 et 5 : Système de toilettes sèches combinées à la technique de la phytorestauration, utilisé à Los Topacios, Huachipa :

4 Photos :

- Photo 1 : Cassure du niveau du Rímac crée par la SEDAPAL1, afin d'aider au processus de réalimentation des eaux souterraines

-Photos 2, 3 ,4 et 5 : Entre bidonvilles, centre-ville colonial et quartiers internationaux, une ville aux multiples visages

1 Cf. Deuxième partie, II-1, et Table des abréviations.

-Photos 6 et 7: première étape d'invasion au bord de la Panaméricaine Sud, abris d'esteras1 et de tôle

-Photos 8 et 9: De la cuve du camion-citerne aux bidons personnels de conservation, un manque d'hygiène flagrant

-Photo 10: Le quartier de Lomas de Carabayllo marque ses exigences politiques avant les élections

-Photo 11: Logo du Programme « Agua para todos »

-Photo 12 : Château d'au dans le district de Callao, «Aujourd'hui tout le monde a besoin d'eau »

-Photos 13 et 14 : Approvisionnement par borne fontaine à Huachipa, et camion-citerne -Photo 15: Usine de traitement de La Atarjea

- Photo 16: Dans le district de Miraflores, irrigation à grande eaux d'une terre plein centrale

-Photos 17 et 18 : Chargement d'un camion-citerne privé à Ventanilla, et livraison dans l'asentamientos humanos de Lomas de Carabayllo

- Photos 19 et 2O: Des conditions sanitaires en matière d'eau insuffisantes, le lavage du linge et le stockage de l'eau à San Francisco, Huachipa

-Photos 21 et 22 : Inauguration du réseau d'eau de Nuevo Paraiso, Huachipa, ONG CESAL -Photo 23 : deux membres du Comité d'oeuvres de Lomas de Carabayllo utilisant la nouvelle installation, ONG CIDAP

-Photo 24: Lomas de Carabayllo

-Photo 25 : Quartier de San Francisco à Huachipa

-Photo 26: Réservoir de quartier à Lomas de Carabayllo

-Photo 27 : A San Francisco, première phase du projet de construction de réseau domiciliaire -Photos 28 et 29 : Système condominial et station de traitement à Huachipa

-Photos 30, 31 et 32 : Système de toilettes sèches avec permettant la séparation des eaux sales et des excréments solide, et consignes d'utilisation

-Photos 33 et 34 : Plante de Phytorestauration à différents niveaux de croissance, utilisées dans le secteur de Los Topacios, à Huachipa

-Photo 35: Comité d'oeuvre de Las Flores à Huachipa, lors d'une séance de formation à la gestion

1 Mur de palmes végétales tressés.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy