WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place des services sociaux dans les politiques d'intégration en Europe

( Télécharger le fichier original )
par Irmela DE HAAS
Université catholique de Lille - Institut social Lille Vauban/ Canterbury Christchurch University College - Master du Travail Social en Europe 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. Problématique de recherche : vers une redéfinition du rôle de l'assistant social spécialisé dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants

Dans le cadre du dispositif d'accueil, le contact et l'intervention du service social spécialisé s'effectuent dans la sphère facultative et sur volontariat des personnes concernées. Dans la phase de pré-accueil les assistants sociaux prennent part aux séances d'information collectives ; dans la phase d'accueil sur la plate-forme ces professionnels participent à la présentation collective et reçoivent en entretien individuel les personnes orientées par les auditeurs sociaux ; dans la phase de suivi, individuel ou collectif, ils traitent des problématiques particulières. L'intervention du service social spécialisé est cadrée par des circulaires et une convention entre le SSAE et l'OMI. La fusion prochaine6(*) entre le SSAE et l'OMI, établissement public à caractère administratif chargé du contrôle de l'immigration, fait craindre aux professionnels du SSAE la perte de la marge de manoeuvre déjà très réduite qu'ils ont actuellement au sein du dispositif d'accueil. Dans ce contexte, qu'en est-il du sens de l'action sociale ?

Au SSAE, dans le domaine de l'accueil des étrangers primo-arrivants, les modes d'intervention du service social spécialisé changent en fonction des différentes politiques publiques. Depuis la mise en place des plates-formes d'accueil, nous assistons à un malaise profond des assistants sociaux, à une démobilisation d'un certain nombre d'entre eux et à leur recherche de sens dans leur action. En effet, la plate-forme d'accueil induit un travail normé, qui ne relève pas clairement du service social spécialisé : les assistants sociaux répètent surtout des informations déjà données par les auditeurs sociaux de l'OMI et orientent sur des organismes compétents dans le domaine du logement et de l'emploi. Le cadre administratif dans lequel les plates-formes se déroulent et la participation « obligatoire » du service social spécialisé au dispositif sont ressentis comme un frein à l'appropriation de la relation avec les nouveaux arrivants par les assistants sociaux du SSAE. Le service social spécialisé n'est plus pour le nouvel arrivant le référent de son parcours d'intégration mais un participant à la plate-forme d'accueil parmi d'autres. Beaucoup d'assistants sociaux « subissent » le dispositif d'accueil dont ils n'ont aucune maîtrise et la présence sur les plates-formes est une « corvée » pour eux.

D'autres assistants sociaux, en revanche, se « retrouvent » dans le rôle qui leur est attribué ou encore essayent de sortir du cadre imposé et proposent des actions innovantes, comme par exemple des informations collectives et interactives lors des plates-formes d'accueil, ou des réunions à thèmes après la plate-forme. Dans des groupes de travail internes au service, ainsi que dans des rencontres interinstitutionnelles avec l'ASSFAM, des réflexions ont été menées sur l'accueil des primo-arrivants, les pratiques professionnelles, des notions comme l'accompagnement social, le suivi social, le suivi de l'accueil, ou plus largement sur le rôle du service social spécialisé dans l'accueil des primo-arrivants. Pour redonner du sens à l'action sociale spécialisée, des notes de service tentent de préciser les modes d'action et la place du service social spécialisé dans le cadre de la politique publique d'accueil et d'intégration : soutien des demandeurs du regroupement familial pendant la procédure; sensibilisation des demandeurs à la recomposition familiale et à la démarche d'intégration de la famille lors des séances de pré-accueil ; identification et diagnostic des situations qui vont nécessiter la mise en place d'un accompagnement individuel sur la plate-forme d'accueil ; suivi individualisé par une prise en charge directe de l'usager ou par l'intermédiaire des structures de droit commun ; actions globales à partir de l'analyse des problématiques rencontrées par les primo-arrivants.7(*) Plus qu'une réponse à la demande, l'intervention du service social spécialisé est définie plutôt comme une offre de service.

Nous pouvons donc constater que les différentes politiques d'intégration et la création des plates-formes d'accueil ont affecté sensiblement l'action menée par les services sociaux spécialisés. Ces derniers sont passés d'un rôle de maître d'oeuvre de l'organisation de l'accueil des nouveaux arrivants à un rôle de participant. La responsabilité du dispositif, et avec elle leur marge de manoeuvre, leur a été enlevée. Alors que les assistants sociaux des services sociaux spécialisés avaient l'habitude de mettre en place des interventions sociales en conformité avec leurs valeurs professionnelles et adaptées aux besoins du public rencontré, ces professionnels ont maintenant le sentiment d'être relégués à la marge du dispositif d'accueil.

Sur « le terrain », dans les départements, en revanche, le service social spécialisé reste un acteur avec un partenariat institutionnel et associatif considérable et diversifié, qu'il est en mesure de mobiliser pour faciliter l'intégration des nouveaux arrivants. Or, il semble que cette compétence n'est pas exploitée dans le cadre du dispositif d'accueil des nouveaux arrivants.

L'interrogation sur le rôle de l'assistant social spécialisé dans le dispositif public d'accueil et sur le sens de l'action sociale qu'il peut mettre en oeuvre renvoie aux questions d'éthique et de valeurs professionnelles.

* 6 L'intégration du personnel du SSAE dans l'ANAEM a été reportée au 1er octobre 2005.

* 7 Politique d'accueil et d'intégration, le contrat d'accueil et d'intégration, principes et modes d'action du service social spécialisé, Service social d'aide aux émigrants, mars 2004 (document interne)

précédent sommaire suivant