WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place des services sociaux dans les politiques d'intégration en Europe

( Télécharger le fichier original )
par Irmela DE HAAS
Université catholique de Lille - Institut social Lille Vauban/ Canterbury Christchurch University College - Master du Travail Social en Europe 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. Conclusion

Après avoir étudié les origines du travail social en France, en Allemagne et aux Pays Bas, nous pouvons constater des différences, mais aussi des similitudes, dans l'évolution de la profession et dans la pratique des professionnels. Ainsi, dans ces trois pays européens, le travail social a été longtemps une profession exclusivement féminine.

En Allemagne et aux Pays Bas, le rôle des Eglises a été important dans l'apparition du travail social et l'est encore aujourd'hui dans la mise en oeuvre de l'action sociale. Le travail social est surtout réalisé par des associations caritatives liées aux Eglises et aux syndicats et subventionnées par l'Etat. En France, en revanche, l'Etat, avec ses principes laïques et républicains, a toujours joué un rôle prépondérant dans la construction et la mise en oeuvre du travail social.

En France, l'action sociale se base surtout sur l'approche individualisée avec une orientation psychanalytique, tandis que l'approche éducative est plus importante en Allemagne et aux Pays Bas.

Ces différentes approches ont un impact sur le rôle du travail social dans les dispositifs d'accueil des nouveaux arrivants dans les trois pays étudiés.

Chapitre 2

précédent sommaire suivant