WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place des services sociaux dans les politiques d'intégration en Europe

( Télécharger le fichier original )
par Irmela DE HAAS
Université catholique de Lille - Institut social Lille Vauban/ Canterbury Christchurch University College - Master du Travail Social en Europe 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Analyse des entretiens

Dans un premier temps, nous avons orienté notre recherche sur le rôle des services sociaux spécialisés dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants en France. Dans un deuxième temps, nous allons étudier la place que les services sociaux allemands et néerlandais occupent dans les dispositifs d'accueil dans leurs pays respectifs.

Pour vérifier notre hypothèse de recherche : « Le rôle de l'encadrement technique est primordial pour assurer le maintien et le développement d'une action sociale spécialisée et l'affirmation de la place du service social spécialisé dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants », nous avons posé aux assistants sociaux et aux délégués régionaux des questions

· sur la manière dont les travailleurs sociaux conçoivent le rôle du service social spécialisé dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants,

· sur l'action sociale mise effectivement en oeuvre par le service social spécialisé dans le cadre du dispositif,

· sur la place qui est occupée par le service social spécialisé dans le dispositif,

· sur le rôle de l'encadrement technique dans le développement de l'action sociale spécialisée dans le cadre de l'accueil des nouveaux arrivants.

Nous allons analyser les discours des travailleurs sociaux interrogés à la lumière de ces quatre thèmes et classer les réponses en deux catégories : 1) celles données par les travailleurs sociaux qui déclarent avoir bénéficié, par leur encadrant technique, d'un accompagnement dans la construction de leur place et de l'action sociale spécialisée dans le dispositif d'accueil et 2) celles données par les professionnels qui disent ne pas avoir été aidés.

1. Les profils des professionnels rencontrés

Tous les professionnels rencontrés lors de la recherche étaient des femmes. Il ne s'agissait pas d'un choix, mais d'une réalité de terrain : le pourcentage d'assistants sociaux hommes travaillant dans les bureaux du SSAE dans les deux régions enquêtées est infime et les professionnels qui ont accepté de m'accorder un entretien étaient uniquement des femmes. Parmi les délégués régionaux de ces deux régions il n'y a aucun homme.

Les assistantes sociales et déléguées régionales rencontrées ont en grande majorité une longue expérience professionnelle qui va de 15 à 38 ans ; seul deux jeunes professionnelles, qui exercent depuis deux ans, font partie de l'échantillon. La moitié des assistantes sociales, ainsi que les déléguées régionales, ont une ancienneté de plus de 10 ans au service social spécialisé ; elle varie entre 13 et 28 ans. Trois assistantes sociales travaillent au service social spécialisé depuis seulement 1 an.

Les auditrices sociales interviewées ont des trajectoires très diverses, mais aucune ne vient du secteur social. Elles sont embauchées comme auditrices sociales à l'OMI depuis un à six ans.

précédent sommaire suivant