WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place des services sociaux dans les politiques d'intégration en Europe

( Télécharger le fichier original )
par Irmela DE HAAS
Université catholique de Lille - Institut social Lille Vauban/ Canterbury Christchurch University College - Master du Travail Social en Europe 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5. L'hypothèse de recherche - le rôle de l'encadrement

A travers les textes et les discours politiques récents nous pouvons constater que la politique d'accueil et d'intégration actuelle se construit autour de l'idée de l'intervention active. Les difficultés d'intégration sont perçues par l'Etat comme des difficultés d'accès à l'information. Ainsi, l'étranger est considéré comme détenteur de handicaps dus notamment à l'ignorance de la langue et du fonctionnement du système administratif.

Les services sociaux spécialisés, en revanche, conçoivent l'intégration comme un parcours complexe inscrit dans la durée qui respecte le rythme des personnes et s'appuie sur une dynamique. L'accueil est considéré comme la première étape de l'intégration. Les actions, individuelles comme collectives, « menées par le service social spécialisé placent les individus concernés comme sujets et acteurs de leur propre intégration. Elles se situent à l'interface entre le(s) public(s) et les structures de la société d'accueil ».11(*)

L'évolution du dispositif d'accueil demande donc de repenser la place et les modalités d'intervention du service social spécialisé dans l'accueil et l'intégration des nouveaux arrivants. On peut penser que les assistants sociaux qui trouvent toujours un sens dans leur action, malgré un cadre très rigide et réglementé, sont ceux qui ont pu garder une certaine maîtrise du dispositif, ou ont pu développer des actions innovantes. Les possibilités d'action des assistants sociaux dépendent de plusieurs facteurs : de la place qui est accordée par le délégué régional de l'OMI au service social spécialisé, du partenariat local, du parcours professionnel et des motivations personnelles des assistants sociaux spécialisés et, enfin, de la compétence de l'encadrement technique à soutenir les équipes d'assistants sociaux, à leur apporter un regard extérieur sur leur activité et à impulser des actions nouvelles.

Vu la problématique évoquée, nous formulons l'hypothèse que le rôle de l'encadrement technique est primordial pour assurer le maintien et le développement d'une action sociale spécialisée et l'affirmation de la place du service social spécialisé dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants. En effet, il est de sa responsabilité d'aider les équipes d'assistants sociaux à prendre du recul en apportant un regard extérieur, à cheminer dans la réflexion sur le sens de l'action sociale spécialisée et d'appuyer et défendre les choix d'action auprès du maître d'oeuvre du dispositif.

La politique d'accueil et d'intégration se situe dans un contexte historique et politique particulier à la France. Il en est de même du rôle des services sociaux spécialisés. Pour comprendre dans quelle mesure l'action de ces derniers est influencée par ce cadre national, il nous semble important de faire un détour par l'histoire de l'immigration en France de la fin du 19ème siècle à nos jours et d'examiner les différentes politiques d'immigration et d'intégration mises en place successivement par les pouvoirs publics. Ensuite, nous aborderons l'action des services sociaux spécialisés dans le cadre de la politique d'accueil et d'intégration des nouveaux arrivants.

* 11 Politique d'accueil et d'intégration, le contrat d'accueil et d'intégration, principes et modes d'action du service social spécialisé, Service social d'aide aux émigrants, mars 2004 (document interne)

précédent sommaire suivant