WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place des services sociaux dans les politiques d'intégration en Europe

( Télécharger le fichier original )
par Irmela DE HAAS
Université catholique de Lille - Institut social Lille Vauban/ Canterbury Christchurch University College - Master du Travail Social en Europe 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

7. La méthodologie de recherche

Après une première partie théorique, ce travail est basé sur l'analyse de 15 entretiens semi-directifs menés auprès de 10 assistants sociaux spécialisés intervenant dans l'accueil des nouveaux arrivants, 2 encadrants techniques du service social spécialisé (délégués régionaux) et 3 auditeurs sociaux de l'OMI.

La recherche a été effectuée dans deux régions qui reçoivent un grand nombre de nouveaux arrivants et dont les départements étaient parmi les premiers à expérimenter le nouveau dispositif d'accueil.

Les données recueillies lors des entretiens semi-directifs avec les assistants sociaux et les délégués régionaux du SSAE m'ont permis de comprendre leur positionnement professionnel, la place que le service social spécialisé occupe dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants, ainsi que le sens que ces professionnels donnent à leur travail. Le fait d'avoir interviewé aussi des encadrants techniques a facilité la compréhension de leur rôle dans le développement d'une action sociale spécialisée en direction des nouveaux arrivants.

Sur les plates-formes d'accueil l'accès au service social spécialisé est « filtré » par les auditeurs sociaux de l'OMI, qui orientent les nouveaux arrivants vers l'assistant social présent chaque fois qu'ils repèrent un besoin « social ». C'est pourquoi, il m'a semblé intéressant de comprendre comment ces professionnels administratifs percevaient le rôle du service social spécialisé. J'ai donc rencontré trois auditeurs, dont les contributions ont fourni de précieux éléments pour la recherche.

Mon travail comme assistante sociale au SSAE a facilité la prise de contact avec tous ces professionnels. Cette recherche est donc effectuée par une professionnelle familière de l'objet étudié, issue du même milieu professionnel que les personnes interviewés. Si mon expérience a favorisé la compréhension des éléments évoqués lors des entretiens et mon statut de « collègue » a permis d'avoir accès à des informations qu'une personne extérieure n'aurait pas obtenues, il a fallu cependant prendre de la distance pour que la neutralité du chercheur soit maintenue. La distanciation a été possible par la réflexion théorique sur le sujet étudié.

Enfin, pour élargir la recherche au niveau européen, j'ai établi un questionnaire, basé sur les réponses données par les travailleurs sociaux français lors des entretiens, afin de connaître les pratiques professionnelles des travailleurs sociaux allemands et néerlandais qui accueillent des étrangers primo-arrivants et le rôle qu'ils jouent dans la politique d'accueil de leur pays. J'ai envoyé ce questionnaire par email en allemand à 170 services sociaux impliqués dans le nouveau programme d'accueil des nouveaux arrivants en Allemagne. Leurs adresses ont été obtenues par le site internet de l'Office fédéral pour la migration et les réfugiés15(*), qui assure la coordination du dispositif. 30 travailleurs sociaux allemands ont répondu à mes questions.

J'ai adressé ce même questionnaire en anglais à des organismes impliqués dans le dispositif d'accueil des nouveaux arrivants aux Pays Bas. Sur 36 questionnaires envoyés par email, j'ai obtenu six réponses de travailleurs sociaux. En effet, comme au Pays Bas l'accueil est organisé de façon décentralisée par les communes, il était difficile d'obtenir les coordonnées de ces organismes.

Première partie

Immigration et intégration

Chapitre 1

* 15 www.bamf.de/template/integration/content_integration_migrationserstberatung.htm

précédent sommaire suivant