WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management de la qualité: une nécessité pour les entreprises burkinabé


par Ismaël T. SAWADOGO
Université Libre du Burkina (ULB) - Maîtrise en Gestion et Administration des Entreprises 2004
  

précédent sommaire suivant

I. 8.- RÉSULTATS GLOBAUX

Les résultats enregistrés par l'entreprise lui permettent de se rendre compte de l'efficacité de la stratégie et des objectifs qu'elle s'est fixée en début ou en cours d'exercice. Ils sont le reflet de la réussite, ou non, de la politique utilisée et déterminent forcément la prochaine politique à mettre en oeuvre par l'entreprise. Le système de management de la qualité prône la satisfaction des clients à tous les niveaux de l'entreprise. Il est mis en place pour l'atteinte de cette fin, objectif primordial de toute entreprise.

En ce qui concerne la satisfaction des clients, toutes les entreprises enquêtées affirment avoir atteint une forte croissance. Tout porte à croire que la politique utilisée a porté des fruits. La mobilisation du personnel vient confirmer cela, car les entreprises enregistrent, désormais, un réel engagement des collaborateurs autour des projets d'entreprise.

Le management de la qualité tient beaucoup compte de l'environnement. Il place l'entreprise dans un milieu d'interdépendance, au sein duquel l'entreprise doit respecter l'environnement et toutes ses composantes. L'entreprise n`est pas une entité isolée, elle fait partie d'un ensemble. Elle se doit donc de respecter la vie de la collectivité, la nature et favoriser l'emploi. Les entreprises enquêtées contribuent chacune à sa manière et selon son secteur d'activité au respect de l'environnement. A propos de la vie de la collectivité, les entreprises organisent des oeuvres de bienfaisance et des sponsorings d'activités publiques. La réduction des nuisances concerne surtout les entreprises de production, utilisant des appareils produisant des effets de nuisances ou les métiers à risques. Ainsi, seuls AIR BURKINA et la MABUCIG ont des activités qui rejettent des déchets. Elles mettent en oeuvre des pratiques approuvées par des instances de régulation. Cela est bien, car ces instances ont des normes très strictes à suivre pour la préservation de l'environnement. Concernant le développement de l'emploi au Burkina Faso, toutes se prévalent de l'augmentation de leurs effectifs ces dernières années.

précédent sommaire suivant