WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Capital investissement; logique, technique et pratique

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Amin MEHAL
Ecole Superieure de Banque - DSEB 2006
  

sommaire suivant

BANQUE D'ALGERIE

MEMOIRE DE FIN D'ETUDES

En vue de l'obtention du

Présenté par Promoteur

Mr. MEHAL Mohamed Amine Mr.Abdelkader BOULARDJEM

8e Promotion FINALEP

Encadreur Mr.Yacine MHAMRI

SOFINANCE

Octobre 2006

LOGIQUE, TECHNIQUE ET PRATIQUE

Thème

LE CAPITAL INVESTISSEMENT

Diplôme Supérieur des Etudes Bancaires
(D.S.E.B)

Toute ma gratitude

Tv{tvâÇ âÇx Ä°zxÇwx? Ät Å|xÇÇx xáà °vÜ|àx ÑtÜ äÉâá `xÜv| ÅtÅtÇ? `xÜv| ÑtÑt? `xÜv| yÜcentsÜxá??

[tÇÇÉâ=

REMERCIEMENTS

Nous tenons par la présente à témoigner de nos plus sincères remerciements au personnel de la SOFINANCE pour leur accueil chaleureux et aides. en particulier Mr. Mensouri, Mr Mensouri.

Nous voudrions également remercier Mr. A. BOULARDJEM notre promoteur ET Melle. D. Medhar pour le soutient technique qu'il nous ont apporté..

Nous tenons aussi à remercier le personnel de la bibliothèque, pour leur assistance logistique et psychologique.

Enfin, mes dernières pensées sont pour toi DJAMEL.

Introduction générale

La pratique économique et financière, à travers le monde, ne cesse d'évoluer, répondant à des exigences et à des besoins de plus en plus grandissants. En effet, une telle évolution ne saurait s'opérer sans toucher au reste du monde qui tente de combler le vide créé par les pays en avance.

Cette distorsion est d'autant plus amplifiée par un effet de mondialisation qui passe outre les frontières physiques, touchant les pays en récession en plein dans leurs économies, grâce à l'imposition d'un principe de concurrence libre placé sous l'égide de l'économie de marché.

Aussi, l'Algérie, dans le cadre de son éventuelle adhésion à l'Organisation Mondiale du Commerce et son désir de s'imprégner du tissu économique international, convient du retard qu'elle accuse et a conscience de l'énorme effort qu'elle se doit de fournir afin de se mettre au niveau de ses concurrents potentiels.

Ainsi, dans une perspective de mondialisation et de concurrence, l'Algérie se doit de revitaliser son propre tissu économique, en oeuvrant en faveur d'une dynamisation de ce dernier. Aussi, les efforts des pouvoirs publics algériens doivent déboucher sur des résultats probants, assurant la compétitivité des PME algériennes et leurs aptitudes concurrentielles qualité/prix, à l'échelle internationale.

La réalisation de cette dynamisation économique est, en soit, un objectif à atteindre pour toute entité économique de production, en particulier les PME trouvant une grande difficulté à accéder au financement traditionnel devenu de plus en plus sélectif surtout quand il s'agit de PME développant des projets de haute technologie ou du renforcement de leurs situations financières. D' où la nécessité d'innover dans le domaine financier.

Cette innovation doit porter sur de nouveaux modes de financement tels que le crédit-bail ou le capital investissement qui proposent des solutions aux entrepreneurs en leur offrant de nouvelles perspectives, contrecarrant ainsi la finance traditionnelle.

Le capital investissement, que nous nous proposons d'étudier tout au long de notre mémoire, se présente comme un outil de financement des entreprises, notamment les PME. Cet instrument s'avère incontournable de par l'assistance financière, stratégique et relationnelle qu'il confère.

Depuis son apparition aux Etats-Unis dans les années 50, le capital investissement s'est forgé une place parmi les grands de la finance, et se retrouve aujourd'hui convoité par tous les pays désirant relancer leurs activités économiques.

Le capital investissement est devenu par conséquent un métier à part entière se distinguant des autres métiers de la finance par sa logique, la diversité de ses métiers et surtout son mode opératoire.

Dans une tentative de prospection, quant à ce nouveau mode de financement, nous tenterons à travers notre mémoire de répondre aux deux questions suivantes :

· Quel est la portée de l'activité du capital investissement et qu'en est-il de son mode opératoire lors des opérations de prise de participation ?

· Oil se situe la réalité algérienne par rapport au capital investissement ?

Pour ce faire, nous avons vu qu'il serait juste de scinder notre mémoire en trois parties :

La première partie sera consacrée à la présentation du concept de capital investissement, car il est important de définir et de situer le concept avant de s'étaler sur ses aspects pratiques.

Notre première partie est scindée en trois chapitres. Le premier sera dédié à la présentation du capital investissement, ses divers métiers, ainsi qu'à une étude comparative face à la finance traditionnelle. Le deuxième chapitre abordera les divers intervenants du métier en s'étalant sur leurs principales caractéristiques et le dernier sera consacré à l'analyse de la pratique du capital investissement à travers le monde.

La deuxième partie de notre mémoire sera consacrée aux aspects exclusivement techniques du métier. Il s'agit de présenter la démarche suivie par le capital investisseur lorsqu'un projet lui est soumis. Cette démarche sera également traitée en trois chapitres :

Le premier présentera les outils techniques utilisés par le capital investisseur lui permettant de se prononcer quant à son éventuelle participation dans les affaires qui lui sont soumises. Le deuxième traitera du montage financier et juridique effectué en évoquant les divers instruments servant au bouclage financier d'une éventuelle participation ainsi que les diverses opérations juridiques qui accompagnent le financement. Quant au troisième, il abordera le rôle partenarial que joue le capital investisseur dans sa participation ainsi que les différentes modalités de sortie envisagées.

La troisième partie sera consacrée à la présentation de deux cas pratiques illustrant la réalité de l'exercice du métier en Algérie. Cette partie sera constituée de trois chapitres : le premier aura pour objectif la présentation de structures de financement opérant dans le secteur et leurs modes d'intervention. Le deuxième chapitre présentera un cas réel de participation tiré du portefeuille de la SOFINANCE alors que le troisième chapitre sera dédié à un cas pratique traité au niveau de la FINALEP. Nous essayerons au fil de ces chapitres de présenter les aspects techniques de l'étude d'un dossier de financement.

Partie 1

Le concept du capital investissement

 

Introduction :

Pour la première partie de notre modeste travail,il nous a paru important de commencer par la présentation du concept de capital investissement, sa définition, ses métiers, son champ d'intervention ainsi que ses différents intervenants, en clôturant par un bref aperçu de la pratique du capital investissement à travers le monde.

Le premier chapitre de cette première partie sera consacré à la définition du concept de capital investissement, la distinction entre ses différents métiers et la particularité qui le caractérise face à la finance traditionnelle.

Le deuxième chapitre sera consacré aux intervenants dans le métier de capital investissement. Nous nous focaliserons sur les deux principaux intervenants (offreurs et demandeurs de financement) destinés à animer le marché en question.

Le dernier chapitre relatera la réalité de la pratique du capital investissement à travers le monde. Nous y ferons, dans un premier temps, référence à l'état du marché américain puis celui européen et nous examinerons, dans un second temps, l'état du marché algérien.

sommaire suivant