WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Capital investissement; logique, technique et pratique

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Amin MEHAL
Ecole Superieure de Banque - DSEB 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

A. Capital investissement institutionnel :

Le capital investissement institutionnel désigne les structures de capital investissement auxquels les << institutions >>, financières ou publiques, ont confié une partie de leurs actifs21 obéissant à des motivations différentes.

Leurs méthodes de travail, leurs objectifs et leurs décisions sont pratiquement les même dans le métier qu'ils exercent d'ordinaire. Constituant ainsi une offre de capitaux hétérogènes répondant ainsi aux besoins des porteurs de projets au cas par cas :

21 Cofinancement ou intervention conjointe de plusieurs capital investisseurs : un pool d'investisseurs qui permet la division du risque encouru et la mise en commun d'une expertise.

· Les structures fondées par les pouvoirs publics et les collectivités locales n'attendent pas toujours des projets des perspectives de croissance intensives mais escomptent néanmoins un minimum de retour de leurs investissements.

· La participation de groupes industriels peut apporter un plus technique absolument indéniable mais pouvant s'avérer obères dans le cadre d'utilisation abusive ou maladroite.

· Les organismes d'origines bancaires ont deux particularités ; la première est de limiter leurs partenariats à un suivi régulier des résultats. Le second provient du fait qu'ils sont autant intéressés par l'octroi de prêts que par l'apport en fonds propres.

A.1. Le degré d'indépendance des établissements de capital investissement :

L'AFIC ventile ces établissements selon leurs degrés d'appartenance ou au contraire d'indépendance. Nous pouvons ainsi recenser quatre types d'investisseurs :

o Les indépendants : société ou fond de capital investissement, pouvant être coté ou non, dont les fonds proviennent de plusieurs sources et dans lesquels aucun actionnaire n'est majoritaire ; la structure de décision est donc indépendante et est habilitée à prendre des décisions en toute liberté sans tenir compte d'autres intérêts que ceux propres aux projets.

o Les captifs : organisme spécialisé dans le capital investissement, filiales ou département d'une banque, d'un établissement financier, d'une compagnie d'assurance ou d'une société industrielle ; la majorité sinon la totalité des capitaux proviennent de maison mère ; les décisions d'investissement peuvent alors être prises en fonction d'autres éléments (conduite édictée par la stratégie et les projections de la maison mère).

o Les semi- captifs : filiales ou établissement financier, d'une compagnie d'assurance ou d'une société industrielle qui opère comme un indépendant qui lève des capitaux importants auprès d'investisseurs externes.

o Les fonds du secteur public : organisme spécialisé dans le capital investissement dont les capitaux proviennent en totalité ou en partie, directement ou indirectement, d'organismes publics. Ces organismes privilégient en général les projets créateurs d'emplois ou présentant des profils d'intérêt général.

La prise en compte de ces caractéristiques, souvent négligées par les entrepreneurs, peut s'avérer déterminante. Ainsi, la qualité de l'organisme de capital investissement et son degré d'engagement doivent être compatibles aux besoins de l'entrepreneur et au risque que présente son projet.

A.2. La levée des fonds :

Le capital investisseur indépendant change l'espace d'une compagne commerciale de statut et devient vendeur de produit financier il doit ainsi séduire les institutionnels par sa stratégie de financement et par l'efficacité de son équipe.

La levée de fonds se déroule en deux temps ; la préparation et la levée proprement dite :

La première phase commence du moment où l'investisseur songe à lever de nouveaux fonds
et prend fin avec l'annonce officielle, par un communiquer de presse, du lancement de la
levée. Elle consiste essentiellement à définir les grandes lignes du véhicule d'investissement

(type de structure, stratégie d'investissement) et de tester les investisseurs institutionnels existant afin d'apprécier la profitabilité d'une éventuelle participation.

Si le capital investisseur décide d'aller de l'avant, il entre dans la phase de levée des fonds proprement dite qui comprend ; la rédaction du document de présentation, la structuration des fonds, le marketing du produit et surtout la rencontre des investisseurs institutionnels nationaux et internationaux qui procèdent à une évaluation et mènent, en complément des due diligence22 afin de prendre une décision.

Au cours des négociations, le capital investisseur déploiera toutes ses compétences, ses performances ainsi qu'une excellente rentabilité de son activité afin de convaincre les investisseurs potentiels.

En cas d'un accord, les fonds seront levés, naîtra alors une relation analogue à celle existant entre l'entrepreneur et le capital investisseur,ente le capital investisseur et ses nouveaux investisseurs.

La question de levée de fonds ne se pose pas pour les structures captives de capital investissement car elles reçoivent leurs ressources de la maison mère.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.