WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effets des plantes médicinales sur les maladies cardiovasculaire

( Télécharger le fichier original )
par Messaouda Hireche
Universite d'ES SENIA - Oran - Diplome d'études superieures en biochimie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre II : Plantes médicinales

I - Principaux constituant d'une plante 7

II - Principe actifs des plantes médicinales .8

III- Etude particulière de quelques plantes médicinales : 9
Définition, Appellation populaire, Habitat,

Parties utilisées, principes actifs,

Propriété thérapeutique et mode d'emploi.

1**Plantes contre maladies cardiovasculaires

9

a * Plantes hypotenseur

. 9

b * Plantes contre l'Athérosclérose

19

c * Plantes contre maladies du coeur et du foie

.25

d * Plantes hypocholestérolémiantes

37

2**Plantes hypoglécimiante

40

3**Plantes contre l'obésité

.52

IV- Autres plantes médicinales 60

CONCLUSION ..67

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXE

GLOSSAIRE

AVANT PROPOS

L'utilisation des plantes médicinales a connu un essor important dans ces derniers temps. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet engouement par exemple : la diminution du pouvoir d'achat, le coût élevé des médicaments conventionnels, la méfiance vis à vis des produits de synthèse, l'envie de consommer Bio « naturel». Ces différents facteurs justifient l'utilisation de la médecine traditionnelle et/ou alternative pour les population dans les pays développé ou en voie de développement. Cependant, dans les pays en voie de développement , l'utilisation de la médecine traditionnelle est un élément du patrimoine culturel. Selon l'OMS, prés de 80% des pays en voie de développement de la région Afrique utilise la médecine traditionnelle (KOUMARE, 1989).

Aujourd'hui, on assiste à un retour à la nature, à la thérapeutique par les plantes, après les excès d'engarement des récentes découvertes chimiques et biologiques. (PERROTI et al., 1999).

La phytothérapie- traitement des maladies par les plantes connaît depuis quelques années un regain de faveur, malgré les progrès de la chimio-thérapie, lui est toujours rester fidèle pour une grande part. (PERROTI et al., 1999).

C'est dans ce contexte que nous nous sommes intéressés à l'étude de l'effet de quelques plantes médicinales sur les maladies cardiovasculaires (mcv),

Afin de réaliser cette étude nous avons défini les objectifs suivants ;

· Définition de quelques maladies cardiovasculaires.

· Etude particulière de l'effet de quelques plantes médicinales sur les maladies cardiovasculaires.

CHAPITRE I :

MALADIES

CARDIOVASCULAIRES

Chapitre I : Maladies cardiovasculaires 2

I- Maladies cardiovasculaires

Ensemble des maladies atteignant le coeur ou les vaisseaux sanguins, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité dans les pays développés (AMIEL, 2000).

Elles sont liées au monde de vie sédentaires, a une alimentation riche en lipides, au tabagisme et a différent autres facteurs tels que l'hérédité, les agents infectieux, les troubles métabolique (diabète), l'athérosclérose, due au dépôt sur les artères diffuse, plus ou moins étendue selon les sujets, elle peut être la cause de différents maladies , en particulier au niveau du coeur (angine de poitrine, infarctus de myocarde) ou du cerveau (accident vasculaire cérébrale) ( CAMBIEN et al., 2001), l'hypertension artérielle ; le plus souvent de cause inconnue, est une augmentation de la pression qui règne dans les artères, elle peut se compliquer de maladies cardiaques (insuffisance cardiaque), cérébrales (accident vasculaire cérébrale), oculaires (rétinopathie hypertensive), rénales (nephroangiosclérose), la maladie thrombo embolique, un fragment du caillot peut se détacher et être emporté par la circulation jusqu'à un organe(AMOUYEL, 1999).

Il y'a plusieurs facteurs qui déclochent ou provoquent certaines maladies cardiovasculaire c'est pour ça il faut dés l'enfance éviter :

- L'hypertension artérielle : en ne mangeant pas trop salé, car l'excès de sel augmente le volume sanguin par appel d'eau et donc la pression artérielle.

- Une nourriture trop riche en graisse animales : Teneur élevée du cholestérol ainsi les acides gras saturée et sucre, car ces derniers se transforment en graisses.

- La sédentarité : Et lui préfère très tôt la pratique d'une activité sportive adaptée à son age et ses goûts.

- Le stress : Prolongé ou permanent, car il provoque une accélération du rythme cardiaque. ( BRUCKERT.et al, 2000).

Chapitre I : Maladies cardiovasculaires 3

1. Hypertension artérielle

Quand la pression sanguine sera trop forte sur les parois artérielles, elles entraînent une hypertension artérielle qui est une infection dans laquelle le sang exerce une pression excessive sur la paroi d'une artère, c'est la cause principale d'une détérioration de ce vaisseau.

Un adulte dont la tension maximale est supérieure à 16 et la tension minimale supérieure à 10 ce qui provoquer des troubles graves.

Elle existe en deux types :

- hypertension essentielle ou primaire présentant 85 % des cas dus à des facteurs héréditaires, à l'obésité et au stress.

- hypertension secondaire, elle peut résulter d'une atteinte rénale, d'une atteinte endocrinienne ou de la prise de certains médicaments (anti inflammatoires, vaporisateurs nasaux vasoconstricteurs,...) (CAMILLER, 2001).

2. Hypercholestérolémie

Hypercholestérolémie est une maladie due à une augmentation de la matière grasse au niveau sanguin, génétiquement elle correspond de point de vue biologique à la présence de la lipoprotéine de faible densité (LDL) au niveau des artères.

Le cholestérol est indispensable mais à un taux trop bas, il peut causer des risques fatals pour la santé, le problème du cholestérol sanguin est surtout lié aux lipoprotéine qui le transporte « bon transporteur » lipoprotéine de forte densité (HDL) qui l'entraîne au foie, et le « mauvaise transporteur», LDL qui l'entraîne sur les parois artérielle, lorsque LDL sont trop abondantes dans le sang, elles endommagent les artères, ce qui mène à l'Athérosclérose. (BENEYTOUT, 2001)

Chapitre I : Maladies cardiovasculaires 4

3. Athérosclérose

Athérosclérose, maladie des artères se caractérise par un épaississement de leur paroi (sous les cellules endothéliales formant une couche appelé intima) lié au dépôt d'une plaque d'athérome (JEROME, 2001), (Fig. 1).

Fig. 1 : athérosclérose : obstruction d'une artère.

Les causes initiales de l'athérosclérose est probablement un processus dégénératif (c'est-à-dire plus ou moins lié au vieillissement), dont les effets peuvent être accélérés par un facteur de risque (sexe masculin, tabagisme, sédendarité, obésité, excès de cholestérol ou de triglycérides, diabète, etc.).

Mais depuis peu, on se demande si la cause initiale n'est pas une infection de la paroi artérielle par une bactérie ou un virus (BRUCKERT et al, 2000).

Chapitre I : Maladies cardiovasculaires 5

Facteurs associées 1. Diabète

Maladie silencieuse, le diabète peut entraîner d'importantes complications. L'hyperglycémie chronique peut endommager les petits vaisseaux sanguins de l'organisme, ainsi que les nerfs, ainsi, les reins, les yeux, les nerfs peuvent être touchés.

Enfin, la santé cardiovasculaire est mise à mal (DAVID, 2003).

Il existe deux types :

- le diabète de type I est presque toujours du à une diminution très importante ou à l'arrêt de la production d'insuline. Dans le second type, le pancréas produit une quantité considérable d'insuline, qui ne suffit cependant pas a satisfaire les besoins de l'organisme, en l'absence de traitement, le diabète de type I peut être rapidement fatal.il s'accompagne d'une sensation de soif intense, d'une perte de poids et d'une fatigue importante.

- dans le cas de diabète de type II, dont la majorité des malades accusent au moins un excès de poids modère, le traitement consiste essentiellement a suivre un régime alimentaire, à perdre du poids et à faire du sport.

La prévention du diabète comprend la prévention primaire qui consiste à empêcher la survenue de la maladie chez les sujets sains, et la prévention secondaire destinée aux diabétiques et visant a retarder ou éviter l'aggravation de la maladie et ses complications. Dans tous les cas, une activité physique favorise un équilibre glycémique stable et prévient les complications cardiovasculaires, la perte de poids chez les sujets en surcharge pondérale permet d'améliorer la glycémie, ceci rend nécessaire un régime hypocalorique avec diminution des apports en glucides et en lipides mais plutôt riche en fibre (ARFI, 2001).

Chapitre I : Maladies cardiovasculaires 6

2. Obésité :( BOUZANA, 2001)

l'obésité se définit comme une augmentation du poids liée à une accumulation de tissus graisseux sous forme de lipides( triglycérides) stockés dans les cellules du tissu adipeux, les adipocytes, ces derniers augmentent en nombre et en volume en cas d'obésité ; la meilleur façon de mesurer la quantité de graisse présente dans le corps, évidement, cette évaluation ne peut être envisagée dans la pratique, aussi a- t- on défini un indice , appelé BMI * body mass index* ; BMI= poids ( kg) / taille 2 (m2).

Une personne est considérée comme obèse si le BMI est supérieur à 27, et l'obésité devient une maladie à partir d'un BMI de 32.

Le poids idéal eut aussi se calculer en utilisant une formule relativement simple :

Pour la femme :

Taille-100-((taille-150)/2).

Pour l'homme :

Taille -100-((taille-150)/4).

* L'Obésité est due le plus souvent en un excès de nourriture, mais ce n'est pas toujours le cas car il existe des personnes maigres qui ingèrent quotidiennement des rations caloriques très élevées.

* On peut aussi incriminer des différences dans l'activité physique, mais cela ne suffit pas à expliquer toutes les disparités.

* Il existe également des facteurs génétiques qui interviennent dans la genèse de certaines obésités. Le traitement des obésités :

Le plus important est de stopper la prise de poids.

Le second est d'éviter de reprendre le poids perdu après un régime amaigrissant.

précédent sommaire suivant