WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec


par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3. Les enjeux et les défis

Le secteur de l'agroalimentaire en général est en pleine émulation dans la région Centre-du-Québec, mais il doit relever des enjeux et des défis. Dans un premier temps, il s'agit de convaincre le consommateur puis il s'agit dans un second temps de relever le défi de la qualité.

2.3.1. Éduquer le consommateur, « le retour à la terre »

Tout l'enjeu de la campagne de communication « le centre-du-Québec, goutez-y ! » (campagne issue de la campagne de promotion lancée en 2007 par le MAPAQ pour inciter la population à « mettre le Québec dans son assiette ») réside dans l'idée qu'il faut éduquer le consommateur à manger local et ainsi accroitre la consommation intérieure des aliments produits et transformés au Centre-du-Québec. Il s'agit de toucher le consommateur au niveau de ses représentations mentales, en lui rappelant les souvenirs gustatifs de son

enfance, en lui indiquant qu'il va soutenir l'économie de sa région, en l'amenant a participer lui-même aux activités de la ferme (autocueillette, agrotourisme....). L'enjeu est d'amener le consommateur à un « retour à la terre », à un retour dans son enfance. Nous l'avons vu la société Québécoise est fortement marquée par un modèle étasunien, il s'agit donc d'éduquer le consommateur a diversifier ses pratiques d'achats afin qu'il ne fasse pas toute son épicerie dans le même centre commercial, la stratégie est de ramener les consommateurs dans les marchés publics qui proposent des produits locaux avec des chefs qui apprêtent les produits locaux. La stratégie mise en place par la région Centre-du-Québec est de mettre en lumière les marchés publics, les kiosques à la ferme et les entreprises agroalimentaires, les entreprises agroalimentaires, les restaurants. Plus précisément, l'enjeu est de favoriser un secteur comprenant une diversité d'entreprises et de productions.

Conclusion :

Il s'agit au final surtout de rapprocher les entreprises de productions et de transformation du consommateur et citoyen. De plus, l'enjeu est aussi de sensibiliser le consommateur à un territoire afin qu'il se construise des représentations mentales liées a l'identité du terroir, ainsi le consommateur en achetant un produit local se rappellera de sa visite sur le terroir.

2.3.2. Les défis de la qualité des produits et des services sur le long terme

Le second enjeu du secteur agrotouristique concerne la qualité. Il s'agit de garantir au consommateur la qualité des produits locaux vis-à-vis du produit qu'il va acquérir. On parle bien sûr de la qualité en matière d'offre, mais également en ce qui concerne les ressources humaines et la gestion de l'entreprise. Tout le défi de la région Centre-du-Québec est de créer un label qui garantisse la qualité du produit vendu mais aussi qui reconnaisse la qualité des services fourni au consommateur. Il est nécessaire pour les responsables des marchés locaux mais aussi pour les producteurs locaux de comprendre les exigences à respecter afin que le consommateur ait confiance dans la filière agroalimentaire Centricoise. Pour ce qui est des ressources humaines, la formation des producteurs et de leur main-d'oeuvre devient primordiale pour assurer un service de qualité. Les producteurs qui se lancent dans l'aventure agrotouristique notamment ne disposent pas toujours des compétences spécifiques requises dans l'industrie touristique. Or, le tourisme est un métier et une spécialité, avec ses réseaux, ses stratégies, ses clientèles et ses problématiques propres. Il est donc crucial pour les exploitants d'acquérir les compétences nécessaires en promotion touristique et une bonne connaissance des visiteurs. Les exploitants et leurs employés doivent se former au service a la clientèle et a l'accueil de même qu'aux activités d'animation et d'interprétation pour permettre au secteur de répondre aux exigences des excursionnistes et des touristes. Enfin, les entrepreneurs agrotouristiques sont confrontés à des défis de taille tels que la pérennité de leur activité touristique au fil des saisons et la dualité des activités agricoles et touristiques.

Conclusion :

Ainsi, pour ce qui est de l'offre, il est primordial de s'assurer de la qualité des produits, mais également de la qualité des prestations, c'est-à-dire des activités originales et authentiques, des structures d'accueil et d'un service professionnel. C'est par la qualité conjuguée ~ l'originalité et l'authenticité personnifiées que la région Centre-du-Québec pourra se positionner a long terme par rapport a d'autres marchés agroalimentaires ainsi qu'à d'autres destinations agrotouristiques.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy