WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts des politiques fiscales sur l'économie Burkinabé: simulation à  l'aide d'un modèle d'équilibre général calculable

( Télécharger le fichier original )
par Souleymane KORMODO
Ecole nationale supérieure de statistique et d'économie appliquée d'Abidjan - Ingénieur statisticien économiste 2011
  

précédent sommaire suivant

3.2 Les producteurs

Du coté de l'offre, se retrouvent les producteurs, chacun représenté par une activité. Cette
section spécifie la technologie utilisée, la demande de facteurs de productions exprimée par
les firmes, et la répartition de la production entre le marché local et le marché international.

3.2.1 La technologie

Dans ce modèle, on distingue deux facteurs de production : le capital et le travail. A cela s'ajoutent les différentes consommations intermédiaires qui constituent une composante complémentaire aux facteurs de production. La production comporte deux niveaux : la production totale et la valeur ajoutée.

La valeur ajoutée est produite à partir d'une technologie représentée par une fonction à élasticité de substitution constante CES3 (Solow,1961). Chaque activité de production génère donc une valeur ajoutée suivant cette fonction :

 

)

äva

a QF _ñva

a

fa

 
 

>

QV Aa = áva

a

f?F

ñva
a

(3.12)

Où QV Aa représente la quantité de valeur ajoutée, áva

a le paramètre d'échelle de la fonction

CES, äva

a le paramètre de distribution, ñva

a le paramètre de substitution et QFfa la quantité de facteurs f utilisée par l'activité a. La fonction CES autorise une production non nulle dès que la quantité utilisée d'un des facteurs de production est non nulle.

La production totale est décrite par une fonction de type Leontief4 :

QAa = min(QV Aa, CI) (3.13)

Ainsi, la valeur ajoutée (QVA) et les consommations intermédiaires (CI) se combinent suivant une proportion fixe, celle donnée par le tableau input-output.

3.2.2 La demande de facteur

La production nécessite des facteurs (capital et travail). Les entreprises, suivant l'hypothèse
de rationalité, déterminent le niveau des facteurs qui maximise leur profit. La demande

3La fonction CES peut correspondre à une fonction de Léontief (élasticité de substitution nulle) , linéaire (élasticité

de substitution infinie) , Cobb Douglas (élasticité de substitution unitaire). 4Il s'agit d'une fonction à facteurs complémentaires.

Impacts des politiques fiscales sur l'économie burkinabè: Simulation à l'aide d'un MEGC
36

optimale de facteurs, résulte de la résolution du programme suivant :

E

Max Ira = P 0

-

f?F

ùfaQFfa (3.14)

Sc : QV Aa = ávaa (E

f?F

)

ä va Q F -añaa a f

1
ñvaa

Oil Ira est le profit généré par l'activité a.

Les solutions de ce programme fournissent les fonctions de demandes optimales de facteurs, demandes qui seront exprimées sur le marché des facteurs. Les conditions nécessaires d'optimalité sont intégrées dans le modèle EGC.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.