WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude des déterminants du développement du secteur informel en ville de Butembo

( Télécharger le fichier original )
par Sivundaveko Mulume Vany MUHINDO
Université adventiste de Lukanga - Gradué en gestion informatique 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE DEUXIEME :

PRESENTATION DU MILIEU D'INVESTIGATION ET CADRE METHODOLOGIQUE

Comme dit dans l'introduction, le deuxième chapitre présentera le milieu et la population d'étude en insistant sur leurs faiblesses et forces, leurs contraintes et atouts. Il sera donc subdivisé en deux sections :

La présentation du milieu d'étude

le cadre méthodologique

.

II.1 PRESENTATION DU MILIEU:

LA VILLE DE BUTEMBO

Dans cette section, nous présentons la ville de Butembo qui reste notre champs d'investigation ; c'est elle le cadre spécial de notre enquête.

II.1.1. Situation géographique

Butembo est une ville située en Province du Nord Kivu, à l'Est de la République Démocratique du Congo. Il est situé à, plus ou moins 1840m d'altitude, entre 0o8' de latitude Nord et 25o 16' de longitude Est, Butembo a une superficie d'environ 190.34 km2, soit un petit territoire d'environ 14Km de coté. Cette ville est localisée à l'Est du Pays, sur la route KISANGANI-GOMA.

Par ailleurs, Butembo vit une situation d'éloignement par rapport aux principaux centres de décision. Elle est à plus ou moins 2000Km de la capitale KINSHASA, 900Km de KISANGANI, 350Km de GOMA, chef lieu de la Province du Nord Kivu. Mais elle est à plus ou moins 120Km de la frontière avec l'Ouganda dont les routes asphaltées permettent l'accès aux villes ou centres commerciaux des pays de l'Est. Son économie dépend en partie des échanges avec les pays Est africains et asiatiques15(*).

II .1.2 SITUATION DEMOGRAPHIQUE

La ville de butembo possède quatre commune en son sein dont :

- la commune mususa

- la commune kimemi

- la commune bulamba

- la commune bulengera

Voici le tableau représentant l'évolution de la population dans ces communes durant au moins huit ans

Commune

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Bulengera

114664

127391

138106

149171

149632

155074

165513

172044

Kimemi

113176

116416

141814

150780

152335

154336

156401

160983

Mususa

136822

138381

150417

156271

158113

159491

161461

164789

Vulamba

60193

61002

62173

65011

67604

70376

72168

74638

TOTAL

424855

443190

492510

521233

527684

539277

555603

572454

Source : archive de la mairie

II.1.3. SITUATION ECONOMIQUE

La situation ou la vie économique de Butembo est constituée de l'agriculture et du commerce. Ces deux activités demeurent les principales et détiennent le plus grand nombre d'actifs. La population de Butembo s'adonne principalement à l'agriculture et aux activités marchandes.

A) L'agriculture

L'agriculture occupe une place considérable dans la ville de Butembo. Ce secteur demeure la base de démarrage des activités commerciales du moins pour la majorité des opérateurs économiques.

Elle va des cultures vivrières aux cultures industrielles et permet d'assurer non seulement l'autosuffisance alimentaire mais également des dégager un excédent commercialisé à l'intérieur et en dehors de Butembo : KISANGANI, GOMA, KINSHASA, Les cultures industrielles, sont principalement constituées du café, du quinquina, du thé, cacao, bois, huile de palme, papaye, etc. Les cultures vivrières sont constituées des haricots, pomme de terre, mais, légumes, etc.

Cependant, cette agriculture reste un parent pauvre de développement. Les ressources récoltées sont directement affectées dans le commerce aux dépenses de l'agriculture. Les activités d'élevage ne sont pas inconnues ; certains ménages entretiennent des basses-cours et de ruminants pour des raisons essentiellement alimentaires et économiques.

b) Le commerce en ville de Butembo

L'agriculture demeure le support matériel de base du commerce. Depuis l'époque coloniale, Butembo a toujours été un centre qui se veut commercial. L'évolution du commerce à Butembo est si rapide qu'il tend même à devenir la principale activité la plus rémunératrice et la plus entreprise. L'expansion du commerce va de petites activités marchandes au commerce d'importation et d'exportation en passant par le commerce général, de détail ou de gros.

Cependant, ce commerce est en grande partie tourné vers l'extérieur, un commerce extraverti, un commerce import export. De Butembo, les commerçants exportent surtout le café, du quinquina, de l'or, du thé, le bois, etc.

L'importation porte sur des activités de traite, les produits pétroliers, les médicaments, les pièces de rechange, les automobiles, les matériaux de construction, etc. Les commerçants importent des biens manufacturés du NIGERIA, DUBAI, THAILLADE, HONG-KONG, TAIWAN, JAPON, INDONESIE, etc. Mais aussi de l'Europe.

Nous avons quelques fabriques et projets industriels : SAIBU, savon BLEU, KIFEBE, COBKI, CTB Butuhe, eau minérale de l'UCG, huilerie de CETRACA, café décortiqué par les usines de Mbanga, Qualitex, Cetraca, Cafekit, Kahehero, Cugeki, etc..., les bois de ENRA, les pains de Kamatex, le vin Takengo, le jus de fruits à Lubero, projet farine de blé, les projets de Ceta Palos à Lubero, le projet mousse Qualitex, le projet cristal de Mbanga, etc.

A Butembo, on dénombre quelques banques et institutions de micro - finances : BIAC, BIC, BC, BCDC, LA CRUCHE, CADECO, COODEFI, CCR, etc. Le commerce a ouvert la ville de Butembo à beaucoup d'outres centres du pays comme ceux de l'étranger, et avec le contact, les habitant acquiert quelques outres mentalités ou s'ouvrent petit à petit à la mondialisation. Bref tout se passe comme si en ville de Butembo « hors du commerce pas de vie ». Le commerce en ville de Butembo est source de plusieurs maux : pillages, enlèvement, les assassinat dans les rue et avenues parce que simplement on est trop attaché à l'argent.

c) DU TROC AUX ACTIVITES COMMERCIALES MONDERNES EN VILLE DE BUTEMBO

Le commerce à Butembo est une activité mobilisatrice de masse. Il reste le souhait de chacun quelque soit la qualité de ses études.

Le troc est entendu comme « échange direct d'un objet contre un autre » cette pratique a uni des peuples au cours des siècles. Mais, vu l'inégalité des biens d'échange, la monnaie et la balance ont été créées.

La floraison du commerce à Butembo est au bout d'un long processus, son évolution pacifique est la résultant des échanges qui ont eu lieu jadis, les échanges des expériences de vie et de biens. Le commerce en ville de Butembo est une modernisation du troc, il a été déclenché davantage par les GRECS .En supplantant les trocs, les masses d'argent ont malheureusement introduits la conflictualité entre les hommes. Nous croyons, l'activité commerciale est bonne, ses acteurs ne doivent pas lui donner une mauvaise image.

Enfin signalons que, bien que procurant de l'argent, le commerce n'est pas seulement source de bonheur..., la patience est de rigueur quand il s'agit des affaires qui vont lentement.16(*)

* 15 Archive du Bureau État civil Butembo, 1994

* 16 Le commerce en ville de Butembo in umojafrica no3 janvier 2005 p5

précédent sommaire suivant


















World Family Special Ops of the Day: