WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'informatisation du système de gestion de prêt bourse au sein de SFAR

( Télécharger le fichier original )
par Hilaire UWINEZA
Université adventiste d'Afrique Centrale  -  2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.3. LES MODELES DU SYSTEME D'INFORMATION (SI).

3.3.1. Modèle conceptuel des données

Le modèle conceptuel des données (MCD) a pour but d'écrire de façon formelle les données qui seront utilisées par le système d'information. Il s'agit donc d'une représentation des données, facilement compréhensible, permettant de décrire le système d'information à l'aide d'entités.

Ce schéma permet de représenter la structure du système d'information, du point de vue des données, c'est-à-dire les dépendances ou les relations entre les différentes données.

Les éléments intervenant dans la modélisation du MCD sont :

Entité : Une entité est la représentation d'un élément matériel ou immatériel ayant un rôle dans le système que l'on désire décrire.

On appelle classe d'entité un ensemble composé d'entités de même type, c'est-à-dire dont la définition est la même. Le classement des entités au sein d'une classe s'appelle classification (ou abstraction). Une entité est une instanciation de la classe. Chaque entité est composée de propriétés, données élémentaires permettant de la décrire.

Les classes d'entités sont représentées par un rectangle. Ce rectangle est séparé en deux champs :

· Le champ du haut contient le libellé. Ce libellé est généralement une abréviation pour une raison de simplification de l'écriture. Il s'agit par contre de vérifier qu'à chaque classe d'entité correspond un et un seul libellé, et réciproquement.

· Le champ du bas contient la liste des propriétés de la classe d'entité.

Occurrence d'une entité : est formée par les différentes valeurs que prennent les propriétés de cette entité.

Identifiant: est un ensemble de propriétés (une ou plusieurs) permettant de désigner une et une seule entité. Il est une propriété particulière d'un objet tel qu'il n'existe pas deux occurrences de cet objet pour lesquelles cette propriété pourrait prendre une même valeur.

Relation: est une prise en charge par le SI du fait qu'il existe une association entre les objets de l'univers extérieur. Une relation  entre plusieurs occurrences d'entités traduit l'existence de liens entre des entités.

Cardinalités: Les cardinalités permettent de caractériser le lien qui existe entre une entité et la relation à laquelle elle est reliée. La cardinalité d'une relation est composée d'un couple comportant une borne maximale et une borne minimale, intervalle dans lequel la cardinalité d'une entité peut prendre sa valeur :

· La cardinalité minimale (0 ou 1) décrit le nombre minimal de fois qu'une entité peut participer à une relation.

· La cardinalité maximale (1 ou n) décrit le nombre maximal de fois qu'une entité peut participer à une relation.

Nom

Location

Employeur

CodeEtudi

NumeroContr

1,1

Correspond

Controle

IdDecl

1, n

Declaration

Conserne

1,1

Id_Institution

Salaire

Effectue

Code_Etudiant

1,1

1, n

1, n 1, n

Institution

Déclanche

Appartie

Etudiant

Signe

1 ,n 1,1

Nom

1, n 1, n

Nom

CodeRembout

Fait

1,1

IdContravt

IdDemende

Remboursement

IdPayement

Déclanche

Contract

1,1 1,1

MontantPay

Demande_Bourse

Montant

1, n 1, n

Provoque

codeEtudi

Decision

montant

Payement

Traitement_Demande

codeEtudi

1,1 1, n

NumeroCont

CodeTraitement

CodeEtudiant

Figure 6. Modèle Conceptuel des Données (MCD)

précédent sommaire suivant