WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Planification urbaine et enjeux de développement local :étude rétrospective-prospective de la ville de Ghomrassen

( Télécharger le fichier original )
par Haithem GHOURABI
Université de Carthage  - Diplôme national en urbanisme et aménagement 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II- LE PROJET D'AMENAGEMENT :

Le projet d'aménagement s'articule autour de deux composantes complémentaires :

- Une variante d'aménagement qui comprend des actions de création de zones : agricole, industrielle et touristique. Cette variante est accompagnée d'interventions d'aménagement des espaces publics.

- Un circuit touristique et culturel local et régional qui intègre les potentialités culturelles et paysagères de la ville dans la variante d'aménagement.

A. / D 1NDIiDn24 14'DP énDHP en2 :

1- Justifications de la localisation de la zone agricole à Sidi Mbarek (141ha) :

Plusieurs motifs ont orienté la localisation de la zone agricole à Sidi Mbarek :

- Une zone qui concentre plusieurs espaces agricoles.

- Une zone inondable qui accueillit le volume total des eaux de ruissèlement pendant les averses, c'est une zone de niveau topographique le plus bas.

- L'existence d'anciens puits dans la zone dont bon nombre est fonctionnel jusqu'a maintenant. D'autres puits qui ont été colmatés peuvent titre reconstruits.

2- Justifications de la localisation de la zone industrielle à Bir El-

Karma (58ha):

- C'est une zone favorable, topographiquement, pour accueillir une zone industrielle :c'est la zone la plus plane à l'intérieur du périmètre du PAU.

- Il s'agit d'une zone accessible grace à l'infrastructure routière qui l'entoure.

- C'est la zone la moins urbanisée dans la ville qui abrite quelques logements.

- C'est une zone que se localise à proximité des ressources en matières premières (marbre, plâtre) sur la route de Ksar El-Hdada.

3- Justifications de la localisation de la zone touristique au plateau du Ksar El-Rosfa (31ha):

- Cette zone qui domine la ville bénéficie d'un magnifique champ visuel vers le paysage montagneux spécifique de la région.

- Elle profite de la proximité des monuments historiques, notamment les stations des peintures rupestres et de Ksar El-Rosfa.

- La présence d'un patrimoine naturelle près de la zone qui favorise un tourisme écologique.

4- Justifications de la création et de la localisation des zones

résidentielles (126ha) :

Selon l'analyse prospective que nous avons élaborée, les besoins en logement dans cette ville seront de 3783 logements ce qui correspond à environ 126 ha calculés suivant une densité moyenne de 30 log/ha. Au niveau des actions d'aménagement, nous avons réservé 130 ha pour les zones résidentielles.

Par ailleurs, nous avons localisé ces zones résidentielles dans les palataux haut de la ville où d'importes réserves foncières et des terrains accessibles peuvent être ouverts à l'urbanisation. Ce choix se justifie également par la volonté de créer de nouvelles centralités en dehors du centre traditionnel de Ghomrassen.

Photo.25 : Une place publique en plein centre ville. Photo.26:L'harmonie architectonique des arcades est

menacée par la couleur noire d'asphalte.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net