WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Planification urbaine et enjeux de développement local :étude rétrospective-prospective de la ville de Ghomrassen

( Télécharger le fichier original )
par Haithem GHOURABI
Université de Carthage  - Diplôme national en urbanisme et aménagement 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. Création de la matrice AFOM (SWOT) :

La matrice AFOM constitue le résultat visuel de l'analyse. Elle synthétise les conclusions et les traduit graphiquement afin de fournir une vue synoptique des facteurs qui conditionnent le développement de la région. Get instrument aide à analyser le contenu du tableau AFOM (SWOT) et peut être utile pour initier de nouvelles et meilleures stratégies d'intervention.

Ghaque quart de diagramme de la matrice doit être lu à part. Toutefois, pour une vision globale des atouts et des contraintes, l'ensemble figure sur une même page.

Les ordonnées montrent l'importance du secteur désigné. Pour les secteurs économiques (points rouges),. Pour les secteurs sociaux (points bleus) et environnementaux (points verts), pour les infrastructures (points violets) et pour le secteur culturel (points jaunes)

Sur l'axe des abscisses, on a reporté le potentiel d'amélioration des secteurs (ou des domaines) considérés. Le potentiel indique les marges de manoeuvre possibles qui peuvent aller dans le sens de l'amélioration (flèches). Ainsi, chaque point est posé par rapport à sa situation actuelle et les flèches indiquent les marges d'amélioration possibles.

Le résultat global de la matrice se veut «dynamique», l'emplacement des points reflète à la fois la situation actuelle et le positionnement futur, évalué de façon « raisonnable ».

Schéma.9 : La matrice de l'analyse AFOM

3. Les actions d'aménagement :

Enjeux

Orientations

Actions d'aménagement

1. Eviter

l'urbanisation des
sites inondables.

2. Arrêter la
dégradation

visuelle du

paysage

montagneux.

-Orienter l'urbanisation vers les plateaux hauts du site.

-Elaborer une réglementation qui traite de la dégradation du paysage et de l'émergence de l'urbanisation dans les sites inondables.

-Aménager des zones urbaines :

(résidentielle, touristique et industrielle)

- La zone se trouvant sur la route de Ksar Hadadda occupe une superficie de l'ordre de 50,00 ha à la cité nouvelle ou cité Bakhtit

-La zone de Bir Elkarma qui couvre une superficie de l'ordre de 50,00 ha

-La zone situé au sud sur la route locale de Guermassa jusqu'au nouveau lycée , qui couvre une superficie de l'ordre de 80,00 ha ; -La zone de Ksar Rosfa et sur la route d'El Ferch jusqu'au réservoir d'eau, nouvelle zone d'extension qui couvre une superficie de l'ordre de 30,00 ha des terres constructibles.

- Avec un épannelage :

Un maximum de R+1 pour les

constructions au niveau
topographique bas de la ville.

Un maximum de R+1 pour les

constructions aux espaces qui

dominent la ville au niveau
topographique haut.

3. Protéger la ville

contre les

inondations.

-Elaborer un projet de protection de la ville contre les inondations en se basant sur les indicateurs d'inondations de la période de retour.

-Démolir les petits daleaux au niveau de l'intersection entre l'oued et l'axe principal et construire un pont en règle d'art qui répond aux enjeux de la période de retour.

4. Assurer l'interrelation urbaine et
l'équilibre entre le centre ville de
Ghomrassen et les nouveaux quartiers du plateau haut.

-Renforcer les équipements administratifs et

commerciaux dans les nouveaux quartiers de la ville.

- Implanter un poste de protection civile au niveau du Rond point d'Om Mouzlef.

- Implanter un centre commercial près du Ksar Elrosfa.

-Organiser un nouveau réseau de transport en commun bien planifié

-Créer des axes routiers modernes entre les divers quartiers de la ville.

5. Fixer la population dans la ville.

-Développer la vie

économique dans la ville.

- Développer la vie culturelle. -Créer des espaces de loisirs et de détentes.

-Implanter une piscine sur la route

d'El-Farech et près du réservoir d'eau. -Implanter un théâtre et un musée au niveau de l'ancien quartier Ibn Arafa.

- Aménager et embellir les espaces de

rencontre au plein centre ville.

 

6. Harmoniser le
cachet architectonique et
urbanistique de la ville.

-Réviser les règlements

d'urbanisme.

-Elaboration d'un cahier des charges qui précise l'epannelage dans la ville, l'aspect général des façades et la couleur ocre en harmonie avec la topographie (pour les futurs projets de reconstruction ou de réhabilitation).

7. Développer le
secteur agricole et surtout

l'agriculture de

céréales irrigués.

-Allonger les espaces

agricoles.

Aménager une zone Agricole :

-La zone se trouvant sur la rive Nord de l'oued Ghomrassen longeant la route RR121 vers Tataouine y compris la nouvelle agglomération de Sidi Mbarek. Elle couvre une superficie de l'ordre de 141 ha des terres libres.

-Implanter des réservoirs et des puits pour accumuler les eaux de ruissèlement.

8. Développer le

tourisme du

passage vers un

tourisme `'de
nuitées»

-Aménager une zone

touristique.

-Renforcer le marketing de produit touristique de la ville -Valoriser et protéger le

patrimoine écologique et
patrimonial de la ville.

-Aménagement d'une partie de la zone de Ksar Rosfa qui domine la ville 31 ha.

(Champ visuel sur le paysage montagneux et la proximité de site archéologiques) -Installation des panneaux publicitaires.

- Aménager et installer des services d'accueil dans les différents sites patrimoniaux à Ghomrassen (les stations de peintures rupestres, les deux kalàas, Ksar El-Rosfa...)

- Elaborer un circuit de tourisme culturel.

9. Organiser et

développer le

secteur industriel

dans la ville.

-Aménager une zone

industrielle.

-Identifier la localisation des futures carrières.

- Aménager une zone industrielle à Bir Elkarma qui couvre une superficie de l'ordre de 58 ha (la proximité des zones d'extraction de matières premières)

 

10. Minimiser le taux de chômage et
créer de nouvelles opportunités d'emploi.

-Développer le secteur

touristique.

-Développer le secteur

industriel

-Développer l'agriculture. -Renforcer les activités
artisanales.

- Aménagement d'une zone industrielle - Aménagement d'une zone touristique - Aménagement d'une zone agricole

- Aménager la place de l'Indépendance pour accueillir des activités artisanales et

culturelles.

11. -Minimiser le
gaspillage des eaux de ruissèlement et

exploiter avec

modération les

eaux souterraines.

-Accumuler les eaux de ruissèlement.

-Allonger les espaces agricoles.

- Aménagement d'une zone agricole -Installation des réservoirs et des puits pour accumuler les eaux de ruissèlement (au niveau du point le plus bas de l'oued)

 

12. Exploiter les
matières premières sans menacer
l'environnement.

-Identifier la localisation de carrières.

-Aménager une zone

industrielle.

-renforcer l'infrastructure routière.

-Localisation de différentes carrières. -Réglementation qui nécessite l'élaboration d'une étude d'impact de ces carrières sur l'environnement.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net