WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Planification urbaine et enjeux de développement local :étude rétrospective-prospective de la ville de Ghomrassen

( Télécharger le fichier original )
par Haithem GHOURABI
Université de Carthage  - Diplôme national en urbanisme et aménagement 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE DEUEXIEME

AFOM / Projet d'aP pnaJIP Int

I- Mise en application de la méthode AFOM :

Après avoir mené une étude rétrospective qui a permis d'analyser l'environnement interne et externe, la technique AFOM consiste à confronter les atouts et les faiblesses avec les opportunités et les menaces. Ces composantes nous permettons par la suite d'établir une matrice de synthèse qui se décline en une série d'orientations d'aménagement et d'actions. C'est de cette méthode que nous comptons construire notre proposition d'aménagement de la ville de Ghomrassen.

A. Rappel des composantes par domaines :

1- Atouts:

Secteurs Economiques:

- Céréales irriguée

- Ressources financières d'émigration

- Réserves foncières

- Matériaux premiers

Secteurs sociaux :

- Une population jeune - Taux d'accroissement démographique.

- Population urbaine. -

Environnement:

- Ressources en eau souterraine.

- Paysage montagneux spécifique.

Infrastructures:

- Raccordement aux réseaux

publics.

- Equipements socio-collectifs.

- Parc logement.

-

Secteur culturel:

- Richesse patrimoniale et

culturelle

2- Faiblesses :

Secteurs Economiques:

- Industrie

- Tourisme

- Agriculture

- L'intercommunalité

- Pratiques économiques

Secteurs sociaux :

- Solde migratoire négatif - Pratiques sociales

- Chômage assez fort

- Déséquilibre démographique - Goût architectonique.

- Densité urbaine

Environnement:

- La topographie - Inondations

-

Infrastructures:

- Infrastructure routière

Secteur culturel:

- Equipements culturels et de loisirs

3- Opportunités :

Secteurs Economiques:

- Industrie

- Tourisme écologique culturel - Agriculture

- L'intercommunalité économique - Politique du développement économique de régions

intérieures.

Secteurs sociaux :

- Politique du développement humain de régions intérieures.

Environnement:

- Enormes ressources hydriques non exploitée.

Infrastructures:

- Une architecture et un urbanisme spécifique à la ville.

Secteur culturel:

- Programme de sauvegarde du patrimoine local

4- Menaces :

Secteurs Economiques:

- Dégradation de réserves

foncières.

- Dégradations de zones agricoles. - Déséquilibre de la dynamique économique.

Secteurs sociaux :

- Dépeuplement.

- Changement radical de la
composition ethnique.

- Chômage.

- Vitalité de la ville.

Environnement:

- Le gaspilage d'énormes ressources d'eau de ruissèlement.

Infrastructures:

Longue période de marginalisation. Secteur culturel:

- Dégradation du patrimoine local.

B. Confrontation entre les atouts et les faiblesses avec les

opportunités et les menaces :

1. Les enjeux et les orientations d'aménagement

Domai

Endogène

Exogène

Enjeux

Orientations

ne

Atouts

Faiblesses

Opportunités

Menaces

 
 

1/Site

et paysag e :

-Paysage montagneux spécifique.

- Des grandes réserves

foncières aux

plateaux hauts

du site.

-Contraintes topographiqu es et naturelles.

-Orientation de

l'urbanisation vers les
plateaux

hauts par le

PAU.

-Des espaces inondables

non encore

classés par

les services

techniques. -Orientation de

l'urbanisation vers des
zones

inondables

par le PAU.

-Eviter l'urbanisation des sites
inondables.

-Arrester la

dégradation visuelle du
paysage montagneux.

-Orienter l'urbanisation vers les
plateaux hauts du site.

-Elaborer une
réglementation qui traite de la dégradation du paysage et de l'émergence de l'urbanisation

dans les sites
inondables.

2/Risqu es

nature ls :

-Une longue

période entre

les inondations (période de retour 20ans)

-Un énorme

ruissèlement d'eau surtout

pendant la

période de

retour.

-De grands

investisseme nts de la part de l'Etat dans ce domaine.

-

L'exploitatio n d'énormes ressources en eau de ruissèlement par leur accumulation dans des citernes.

-Une

mauvaise gestion de la part de la
commune concernant

les travaux de protection contre les
inondations.

-Protéger la

ville contre les inondations.

-Elaborer un

projet de

protection de

la ville contre
les inondations
en se basant

sur les
indicateurs d'inondations de la période de retour.

3/ Situati on :

- Les marchés
hebdomadaires

qui réunissent

les divers

habitants des

petites

localités.

-La modestie de

l'infrastructur

e routière

entre les

petites localités.

-Manque de

moyens de

transport publics.

-A un rayon de 25km seulement par rapport à Ghomrassen se localisent les

différentes localités.

-La prédominanc e économique et

administrativ e du chef-

lieu du
gouvernorat.

-Renouveler l'interrelation entre les
petites

localités.

-Assurer une

intercommunal ité

administrative et économique entre les
diverses agglomérations avoisinantes.

4/Démo graphi e

-Une

population jeune.

-Très faible

taux d'accroissem ent

démographiq ue.

-Un fort

risque de

dépeuplemen t.

-Déséquilibre démographiq ue entre les
différentes

périodes de
l'année.

-Solde migratoire négatif.

-Une population éduquée et
qualifiée. -Ressources financières d'émigration.

-Un changement radical de la
composition

ethnique de
la population de

Ghomrassen -Mauvaises pratiques économiques et sociales du à

l'émigration.

-Fixer la

population

dans la ville.

-Développer la vie

économique

dans la ville.

- Développer la vie

culturelle.

-Créer des

espaces de

loisirs et de
détentes

5- Logeme nt/

Habita t :

-Suffisance du parc

logements.

-Un mauvais goût

architectoniq ue.

- La ville est

disposée à

accueillir un

bon nombre

de nouveaux résidants.

-Absence d'interventio n de l'Etat.

-Un grand

capital gelé

en construction.

-Harmoniser le cachet

architectonique et urbanistique de la ville.

-Réviser les

règlements d'urbanisme.

6/Urba nisatio n :

-La majorité de la population est urbaine.

-Une forte

densité

urbaine.

-Les contraintes naturelles (les montagnes et l'oued)

-Orientation de

l'urbanisation vers les
terrains hauts de la ville par le PAU .

-La topographie de nouvelles
réserves foncières.

-Minimiser la

densité urbaine et

démographiqu e au plein centre ville.

-Urbaniser les

terrains hauts

de la ville.

7- Équipem ents sociocollect ifs :

-Suffisance des équipements socio-

collectifs.

-Pas d'encombreme nt.

-L'absence

de la

protection civile dans la ville.

-Manque des équipements culturels modernes et
développés.

- L'encourage

ment de

l'Etat du

secteur

culturel.

-La centralité de chef-lieu de

gouvernorat.

-Encourager l'investisseme nt dans le
secteur culturel et de loisirs.

-Renforcer les

équipements culturels et de loisirs

8-

L'INFRIs
tructu re et les

réseau x :

-La majorité de

logement est

raccordée aux

réseaux

publics nécessaires.

-

Infrastructure routière moyenne.

-L'évolution d'investissem ent d'Etat au profit de
régions intérieures.

-La topographie montagneuse

de la région

impose des

énormes investisseme nts.

-Elaborer une

infrastructure moderne et
développée

pour

encourager les investissement s économiques.

-Organiser un

nouveau

réseau de

transport en

commun bien planifié

-Créer des axes routiers

rapides et

modernes entre les diverses localités.

9-

Agriculture :

-Modeste

-D'énorme

-La

Développer le

-Allonger les

Activit

 

superficie de

ressources en

sécheresse et

secteur et

espaces

és

-Un fort

la zone

eau profonde.

l'irrégularité

surtout

agricoles.

économi

rendement de

agricole à

 

de pluie

l'agriculture de

 

ques :

céréales

Ghomrassen.

 

-Les

céréales

 
 

irrigué.

-La topographie

de la région
(montagnes, collines ...) -Dispersion des parcelles agricoles.

 

préjugés de

non

rentabilité d'investissem ent dans le
secteur

agricole dans
le sud

irrigués.

 
 
 
 
 

Tunisien.

 
 
 

Tourisme :

-Un tourisme

-Localisation

-La

-Développer le

-Aménager

 
 

de passage.

entre la zone

dominance

tourisme de

une zone

 

-Richesse

-Un secteur

touristique

du tourisme

passage vers

touristique.

 

patrimoniale et

très

balnéaire

littoral sur le

un tourisme

-Renforcer le

 

culturelle.

marginalisé

(Jerba-Jarzis)

tourisme

`'de nuitées»

marketing de

 

-Richesse

et absent

et la zone

intérieur au

 

produit

 

paysagère et

dans la

touristique

niveau

 

touristique de

 

écologique.

région.

saharienne

d'investissem

 

la ville

 
 

-

(Tozeur-

ent de l'Etat.

 

(Installation

 
 

Marginalisati

Nefta-Douz)

-Manque

 

des panneaux

 
 

on et

-

d'interrelatio

 

publicitaires)

 
 

dégradation

Aménagemen

ns entre les

 

-Valoriser et

 
 

de plusieurs

t d'un circuit

différentes

 

protéger le

 
 

vestiges et

touristique

zones

 

patrimoine

 
 

sites

géologique

touristiques

 

écologique et

 
 

archéologiqu es dans la région.

Ghomrassen- Ksar

Haddada.

(balnéaire, saharienne et montagneuse

 

patrimonial de la ville.

 
 
 

-L'asphaltage de la route
touristique Guermassa-

) -L'opposition

de certains

habitants de

 
 
 
 
 

Ksar Ghilane,

Ghomrassen

 
 
 
 
 

pour assurer

la liaison de

la région

avec le

circuit

saharien.

contre l'évolution de ce secteur
dans la ville.

 
 

L'industrie :

-La modestie de

l'infrastructur e routière.

-La topographie du site.

-Plusieurs capitaux et
propriétaires

des usines
originaires de

la ville
désirent s'investir

dans ce

secteur à

Ghomrassen.

-

Concentratio n de ce

secteur dans

le chef lieu
de

gouvernorat.

Organiser et

développer le

secteur dans la ville.

-Aménager

une zone

industrielle. -Identifier la
localisation

des futures

carrières.

-L'existence

de plusieurs

matières premières :

marbre, la

pierre de

plâtre,

l'argile...

- des produits agricoles spécifiques

comme les

figues et

l'huile

d'olivier biologique.

Chômage et

-Un fort taux de chômage
par rapport le

taux de
chômage

régional et
national.

-Tendance

politique à

assurer une

intercommun alité surtout
au niveau de secteur

touristique.

- La nouvelle politique du développeme nt humain et économique de régions intérieures.

-Un déséquilibre remarquable entre les
diverses

zones du

gouvernorat au niveau
d'offres d'emploi.

Minimiser le

taux de

chômage et

créer de

nouvelles

offres

d'emploi

-Développer le secteur

touristique. -Développer le secteur

industriel -Développer l'agriculture. -Renforcer les
activités artisanales.

emploi :

-L'émigration à minimiser le taux de chômage.

10- Ressou rces et potenti alités

Ressources en

-Une grande perte d'eau de ruissèlement. -Sous-

exploitation de ces ressources hydriques.

-

Développemen

t du secteur économique (agriculture, tourisme et l'industrie)

-Sous- développement de l'économie régionale et surtout le second secteur. -L'énorme

coût d'installation de

-Minimiser le gaspillage des eaux de ruissèlement et exploité avec modération les eaux

souterraines.

-Accumuler les eaux de ruissèlement. -Allonger les espaces agricoles.

eau :

-Importance des ressources en

eau souterraine.

Le

patrimoine cul turel:

-Une richesse patrimoniale dispersée dans toute la région.

Les pierres marbrières de type

Ghomrassen:

-Une pierre de
bonne qualitépar rapport aux

autres types en Tunisie.

Ressources financières oIiPIJrarIRn :

-Evolution du nombre de retraités de retour de l'étranger.

Exploiter cet

atout de

développement du secteur
touristique, sans dégradation des monuments historiques.

-Localisation de différents monuments et sites

archéologiques dans la ville et ses environs.

-

L'aménagement de certains sites pour qu'ils
devenaient

accessibles et
protégés.

-La plus part de ces

ressources sont investis dans

la construction des logements.

-

L'infrastructur e routière

-

Marginalisatio n et
dégradation de plusieurs

vestiges et
sites

archéologiques dans la région. -Secteur touristique

sous-

développé.

-Importance des capitaux originaires de la ville.

-

Eencourageme nt de l'Etat de l'investisseme nt économique dans les

régions intérieures.

-La volontédes Italiens à

investir dans ce domaine.

-L'Etat va

entamer un

programme d'aménageme nt et
d'entretien

d'un grand

nombre de

ksours.

- Un

organisme mondial va se charger de
l'entretien et

l'infrastructure hydrique (barrages,

puits profondes...) -La politique d'Etat

concernant la maîtrise des ressources (réserves en eau)

-

Investissement dans le secteur économique en dehors de la

ville (des briqueteries,

des usines d'eau

minérale ...)

-Le coût élevéde

l'investisseme nt dans le secteur d'extraction de marbre. -l'influence

des travaux d'extraction sur

l'environneme nt.

-La marginalisatio n au niveau central de sud

tunisien en

matière de

sauvegarde du patrimoine de la part de l'institut

national du
patrimoine et le ministère de la culture et

Minimiser l'investissement de ces

ressources dans la construction des logements et encourager les capitaux originaires de la ville à créer de nouveaux

projets économiques.

Exploiter cet atout de développement du secteur sans menacer l'environnement .

-Aménager une zone

industrielle. -Aménager une zone touristique.

-Identifier la localisation de carrières. -Aménager une zone

industrielle. -renforcer l'infrastructure routière.

 
 
 

de sauvegarde

l'agence

 
 
 
 
 
 

des peintures

nationale

de

 
 
 
 
 

rupestres dans

protection

et

 
 
 
 
 

le monde dont

de mise

en

 
 
 
 
 

les peintures

valeur

du

 
 
 
 
 

rupnestres de

patrimoine.

 
 
 
 
 
 

Ghomrassen.

 
 
 
 
 
 
 

-

 
 
 
 
 
 
 

Développemen t du secteur touristique

 
 
 
 

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net