WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Planification urbaine et enjeux de développement local :étude rétrospective-prospective de la ville de Ghomrassen

( Télécharger le fichier original )
par Haithem GHOURABI
Université de Carthage  - Diplôme national en urbanisme et aménagement 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4. (nIP lhi~reI(flctivités économiques :

Les études du développement s'intéressent à la ville ont prévu une série de programmes et d'orientations notamment :

- Un programme qui englobera la réalisation des études techniques relatives à la création d'un nouveau pôle de palmeraies et de périmètres irrigués sur une superficie de mille hectares.

- Réhabiliter les Jessours et les cultures correspondantes.

- Intensifier l'encadrement et la vulgarisation agricoles dans les productions végétales et animales.

- Elaborer un programme pour la promotion des cultures irriguées et l'extension des palmeraies de la région.

- Promouvoir la petite industrie manufacturière

- Encourager les capitaux originaires de la ville qui désirent s'investir dans le secteur économique à Ghomrassen.

- Valoriser les spécificités naturelles, historiques, culturelles et environnementales de la région, et à les intégrer dans les circuits du tourisme saharien.

- Entamer l'aménagement de la zone touristique de Tataouine, sur une superficie de 30 hectares, pour constituer un prolongement des pôles touristiques de Tozeur, Douz et Jerba, de réaliser l'asphaltage de la route touristique Guermassa-Ksar Ghilane, sur une distance de quarante-trois kilomètres, pour assurer la liaison de la région avec le circuit saharien, de réhabiliter et de préserver les villages à vocation touristique de Douiret et Guermassa, et de réaliser une deuxième tranche du projet de sauvegarde et de réfection du village de Chenini à Tataouine-Sud.

- Un programme pour l'aménagement et la réhabilitation des ksours Berbères dans le cadre d'un circuit touristique englobant Tataouine, Ghomrassen, Guermassa, Chenini, Douiret et Ksar Ouled Soltane, de créer un musée à l'effet de promouvoir le secteur du tourisme, de mettre en valeur le patrimoine saharien et les spécificités naturelles et culturelles de la région

- Aménager le centre de camping et de villégiature de Douiret .

- Développer l'artisanat local et la formation féminine dans ce domaine ;

- Créer une zone de petits métiers pour promouvoir l'activité artisanale et touristique en créant des structures d'accueil et de services.

5. En matière des ressources et potentialités :

- Le 'Plan bleu pour la Méditerranée" prévoit, pour l'an 2025, un accroissement de 38% des besoins en eau d'irrigation pour l'ensemble des pays du bassin méditerranéen. Les pays du Maghreb, sont confrontés à un défi sans précédent dans l'histoire: l'accroissement démographique et les besoins alimentaires doublent chaque vingt ans. Dans ces pays, la quantité d'eau disponible par personne et par an était de 540 m3 en 1990, et ne serait plus que 324 m3 en l'an 2025.

- L'Etat va entamer un programme d'aménagement et l'entretien d'un grand nombre de ksour.

- Un organisme appartenant à l'UNESCO va se charger d'entretenir et sauvegarder les

peintures rupestres dans le monde dont les peintures rupestres de Ghomrassen.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net